BETCLIC ELITE - 2021/2022 - 14ème journée
lundi 27 décembre - 20:00

Le Mans

89

       

93




28 - 21  |  22 - 28  |  21 - 20  |  18 - 24

Gravelines-Dk

Grâce à un excellent dernier quart-temps, les Manceaux sont revenus du déplacement roannais avec une troisième victoire consécutive en Betclic ELITE qui leur permet d’être actuellement deuxièmes du championnat. Pour leur retour à domicile, les hommes d’Elric Delord vont avoir fort à faire avec une équipe qui dispose d’un ensemble cohérent avec de belles individualités et un coach dont le talent est bien connu des supporters sarthois.

Le MSB a donc rendez-vous ce lundi 27 décembre à 20h00 pour le quatorzième match de la saison dans sa salle Christian Baltzer à Antarès contre le BCM Gravelines-Dunkerque.

Le club gravelinois a réussi à se constituer un backcourt explosif et de haute volée avec le tandem Brandon Taylor (passé par le MSB en 2019) / Marcquise Reed. Avec le shooteur d’élite John Jenkins, c’est même un trident de feu dont dispose le BCM. Malheureusement pour les Maritimes, ce dernier est blessé à l’aponévrose depuis quelques semaines et ne sera donc pas présent. Présentant un bilan équilibré de 6 victoires et 6 défaites, le club maritime est classé à la neuvième place du championnat et peu s’enorgueillir d’être la troisième meilleure équipe au rebond (35,9 prises par match) derrière… le MSB. La bataille sous les cercles promet donc d’être âpre.

L’effectif est entraîné par un visage bien connu des supporters du MSB : John David Jackson. Capitaine emblématique du MSB, il a terminé sa carrière de joueur en apothéose avec le titre en 2006. C’est encore du côté du Mans qu’il a commencé sa carrière de coach avec qui il a gagnée plusieurs trophées. Autant dire que c’est un vrai plaisir de le revoir sur le banc d’une équipe de l’Elite, lui qui a débarqué du côté du nord pour éviter la relégation au BCM l’année dernière. Entraîneur de caractère, passionné et leader d’hommes, il a l’habitude de lever les bras à la fin du match à Antarès. Il ne nous en voudra pas si on ne souhaite pas que ce soit le cas lundi soir.

Composition de l’équipe :

N°2 – Marcquise REED : 1m90, 26 ans. Arrière. Américain.
Un danger permanent pour la défense adverse. Véritable anguille, il n’a pas son pareil pour se faufiler dans les raquettes. Comme en plus il est loin d’être maladroit au tir extérieur, son vis-à-vis a une mission défensive à plein temps. Encore un duel de haute volée en perspective pour les arrières manceaux.

N°8 – Abdoulaye N’DOYE : 1m99, 23 ans. Arrière / Meneur. Français.
Né à Dunkerque mais formé à Cholet, il s’est révélé aux yeux du grand public à Monaco. C’est donc un retour aux sources pour celui qui est déjà un grand voyageur hexagonal. Très bon défenseur, il est capable d’évoluer sur les postes 1 et 2. Il est pour le moment sur un étonnant bilan de 0/21 aux tirs à 3 points.

N°10 – Sheldon MAC : 1m96, 29 ans. Arrière / Ailier. Américain.
Pigiste médical de John Jenkins, il évoluait auparavant au club voisin du Portel. Scoreur référencé en G-League, il dispose d’un tir extérieur très fiable (50% à 3 points au Portel). Son adaptation au jeu européen semble assez difficile, mais le garçon a du basket plein les mains.

N°11 – Brandon TAYLOR : 1m78, 29 ans. Meneur. Américain.
Il n’a laissé que des bons souvenirs dans la Sarthe. Repéré par Dounia Issa, c’est un créateur de jeu hors pair, capable de jouer pour lui-même ou de créer pour les autres à l’envi. Leader offensif du BCM, il forme avec Marcquise Reed un tandem de feu.

N°12 – Vafessa FOFANA : 1m98, 29 ans. Ailier / Ailier-fort. Franco-Ivoirien.
Joueur très athlétique, capable de jouer sur les postes 3 et 4 indifféremment, c’est un spécialiste des tâches obscures et de la défense. Il est en revache peu prolifique en attaque, limité par un tir extérieur erratique.

N°13 – Dominik OLEJNICZAK : 2m13, 25 ans. Pivot. Polonais.
Un pivot à l’ancienne, de grande taille et bien charpenté, même s’il est plutôt mobile pour sa taille. Formé aux États-Unis, il évoluait la saison passée dans son pays natal où il apportait 11,2 points et 6,7 rebonds de moyenne.

N°20 – Romuald MORENCY : 2m02, 26 ans. Ailier-fort. Français.
L’une des rares satisfactions de la saison précédente. Spécialiste des tâches défensives, il a montré qu’il pouvait aussi punir les défenses par sa capacité à prendre les intervalles et son excellente lecture du jeu. Son tir extérieur est en net progrès, au point d’être devenu extrêmement fiable, en atteste son excellent pourcentage (42,1%) dans l’exercice du tir derrière l’arc.

 

N°33 – Tyler STONE : 2m03, 30 ans. Ailier-fort. Américain.

Un poste 4 moderne tant il aime à s’écarter pour sanctionner à 3 points les défenses adverses. Avait d’abord signé à la JL Bourg qui l’a libéré avant le début de la saison, le BCM s’est jeté dessus. Évoluait avec Marcquise Reed du côté de la JSF Nanterre l’année dernière.

N°35 – Kenneth “Kenny” KADJI : 2m08, 33 ans. Pivot / Ailier-fort. Camerounais.

Joueur référencé en Eurocup, il peut jouer tout aussi bien pivot que poste 4 car il dispose d’une grande mobilité et d’un tir extérieur précis. Très vertical, il est un vrai casse-tête pour son défenseur. International et même membre très important de l’équipe nationale du Cameroun.

 

 

La rencontre est à suivre en direct sur LNB TV à partir de 20h00.

 

Rappel du programme à venir :

  • Vendredi 7 janvier 20h30, J15 : Dijon / MSB (LNB TV)
  • Dimanche 16 janvier 18h00, J16 : MSB / ASVEL (BeIN SPORTS)

 

Présentation du MSB :

N°0 – Darius JOHNSON-ODOM : 1m87, 32 ans. Arrière / Meneur. Américain.
Vu plus qu’à son avantage du côté d’Orléans l’année dernière avant de subir une grave blessure (rupture du tendon d’Achille droit). Doté d’un physique impressionnant (95 Kg de muscles et une énorme détente), cet arrière maîtrise toute la panoplie offensive et a fait des ravages partout où il est passé. Considéré comme un arrière, il s’est aussi essayé, avec succès, au poste de meneur il y a quelques années en Italie dans une équipe où évoluait aussi un certain TaShawn Thomas. Retrouve un peu plus de sensations à chaque match.

N°1 – Deishuan BOOKER : 1m91, 24 ans. Arrière / Meneur. Américain.
Encore peu connu en Europe, Deishuan est capable d’évoluer aussi bien au postes 2 et 1. Joueur adroit, bon passeur et impliqué dans les tâches défensives, il aura pour mission d’assurer une solide rotation sur les deux postes d’arrière, voire plus en cas d’explosion. A dû rester en tribune lors du dernier match en raison du retour de Kaza et de la règle limitant le nombre de JNFL.

N°3 – Matthieu GAUZIN : 1m90, 20 ans. Meneur / Arrière. Français.
Prêté au CCRB la saison passée, il a fait plus que répondre aux attentes en assurant plus de 7 points de moyenne en 23 minutes. Doué d’une vitesse impressionnante, il n’a pas son pareil pour punir l’équipe adverse en transition. Son tir à 3 points est son axe de progression le plus important. A réalisé un très bon match à Roanne.

N°4 – Scott BAMFORTH : 1m88, 32 ans. Arrière. Américano-Kosovar.
Un sniper d’élite, capable de dégainer à tout moment. Joueur d’une élégance rare sur le terrain, Scott a rempilé pour une saison pour le plus grand bonheur des fans du MSB. Leader d’attaque sur le terrain il sait aussi faire profiter de son expérience à tous ses coéquipiers et se montrer malin en défense.

N°9 – Hugo MIENANDI : 2m03, 18 ans. Ailier-fort / Ailier. Français.
À 17 ans et devant une avalanche de blessures, il a été plongé dans le grand bain des rencontres professionnelles. Impressionnant de maturité, il a assuré une rotation plus que solide et a participé pleinement à l’obtention de la septième place de la saison. Doit acquérir un tir extérieur fiable pour réussir à devenir un ailier redoutable dans le futur.

N°10 – Kaza KAJAMI-KEANE : 1m88, 27 ans. Meneur. Canadien.
Un vrai meneur organisateur. Capable d’alimenter la marque si la défense lui manque de respect aussi bien que de distribuer le jeu pour ses coéquipiers. Très bon défenseur, il a traîné une blessure au genou plusieurs mois, qui lui aura fait manquer le début de la saison, mais il a enfin pu signer un retour probant contre Roanne. Porte le n°10 en hommage à Mike Bibby.

N°11 – Terry TARPEY : 1m95, 27 ans. Ailier. Franco-Américain.
Bien qu’il soit Français et même membre du Team France, Terry n’est pas considéré comme JFL. Qu’importe, son activité incessante sur le terrain, qui donne parfois l’impression qu’il joue avec un frère jumeau en même temps, fait de lui un élément indispensable de l’équipe. Défenseur de premier plan, son vis-à-vis est certain de devoir s’employer les soirs de match, mais comme il est sympa, il ne rechigne pas à s’occuper aussi des autres joueurs… histoire de faire partager un peu de son énergie à tout le monde.

N°33 – Dante CUNNIGHAM : 2m03, 34 ans. Ailier-fort. Américain.
10 saisons et 736 matchs NBA au compteur. Un CV que l’on n’a pas l’habitude de voir dans les bords de la Sarthe. Spécialiste des tâches obscures dans la grande ligue, Dante a décidé de relever un nouveau défi en Europe. Joueur de collectif et excellent défenseur, il fait souvent passer une soirée en Enfer à ses vis-à-vis.

N°35 – TaShawn THOMAS : 2m03, 28 ans. Pivot / Ailier-fort. Américain.
Un intérieur polyvalent, capable de remonter le ballon et de se montrer clairvoyant à la passe. Attaquant racé, très bon défenseur, son envergure de 2m17 lui permet de compenser sa relative petite taille pour un pivot. Le leader du secteur intérieur de l’équipe. Meilleur joueur de la LNB à l’évaluation.

N°39 – Kenny BAPTISTE : 2m04, 21 ans. Ailier. Français.
Un diamant qui doit encore être façonné. Capable de jouer à tous les postes, bon défenseur, il doit progresser dans l’intensité, la concentration et le tir extérieur pour devenir un incontournable à son poste et sur le terrain. Il en a le talent, reste à le mettre en application. Très présent dans la fin de match décisive du MSB à Roanne.

N°44 – Williams NARACE : 2m02, 24 ans. Ailier-fort. Camerounais.
Un guerrier de la raquette. Certains doutaient de sa capacité à s’exprimer au plus haut niveau… il aura balayé ces doutes aussi facilement qu’il massacre les cercles. Puissant et vertical, Williams ne rechigne pas non plus à punir les défenses qui ne respectent pas son tir extérieur.

N°97 – Valentin CHÉRY : 2m02, 24 ans. Pivot / Ailier-fort. Français.
Dans la grande tradition des joueurs que le club va détecter en Pro B, cet ancien coéquipier de Williams en Espoirs en 2017 (avec qui il décrocha le titre) est lui aussi un intérieur tout en énergie et volonté. Si on l’attend surtout en défense et au rebond, il ne rechigne pas à alimenter la marque. Auteur de l’un de ses meilleurs matchs contre les hommes de Choulet jeudi dernier.

Le Mans

#3. Tres TINKLE

26 ans, 2m01, Ailier

#4. Marcus GOMIS

22 ans, 1m94, Arrière-meneur

#5. Noah GOUDOU-SINHA

20 ans, 1m91,

#10. Kaza KAJAMI-KEANE

28 ans, 1m88, Meneur

#11. Terry TARPEY

28 ans, 1m95 , Ailier-arrière

#21. Raphaël DJASRAMBAYE

19 ans, 204 cm,

#34. Mathias VAN DEN BEEMT

21 ans, 2m13, Pivot

#39. Kenny BAPTISTE

22 ans, 2m04, Ailier

#44. Williams NARACE

25 ans, 2m02, Ailier

#97. Valentin CHERY

24 ans, 2m02, Intérieur

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Romain Zwicky

Assistant

Jordan BERNARD

Assistant

Vainqueurs à Roanne, les hommes d’Elric Delord ont enchaîné trois victoires d’affilée ce qui les a propulsés à la deuxième place du championnat. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Kaza était enfin débarrassé de ses problèmes au genou et avait pu évoluer avec ses coéquipiers pour la première fois de la saison. Pour les Manceaux l’objectif du soir était donc clair : finir l’année en beauté en poursuivant leur série de victoires devant leur public.

Mais face aux Sarthois se dressait une équipe du BCM Gravelines-Dunkerque dirigée par un illustre ancien de la maison pour lequel la salle Antarès n’a aucun secret. Pire, les Gravelinois ont sur le terrain un meneur ayant lui aussi brillé une saison dans cette salle, et donc tout à fait à même de bien guider ses partenaires.

Toutefois, les Manceaux étaient logiquement favoris face à une équipe qui n’avait pas encore épinglé une équipe du Top 8 à son tableau de chasse. Les supporters sarthois attendaient donc avec impatience et fébrilité de voir les deux équipes évoluer sur le terrain pour la dernière fois de l’année 2021.

5 de départ MSB : Kaza KAJAMI-KEANE, Darius JOHNSON-ODOM, Terry TARPEY, Williams NARACE et TaShawn THOMAS.

5 de départ Gravelines : Brandon TAYLOR, Marcquise REED, Vafessa FOFANA, Romuald MORENCY et Dominik OLEJNICZAK.

Williams ouvre le score de la soirée. Bien présents en défense, les Manceaux signent un 6-0 d’entrée auquel les Gravelinois répondent du tac au tac par un 7-0. Les débats s’équilibrent, comme en atteste le score après cinq minutes : 12-11. Kenny marque coup sur coup deux paniers précieux avant que Scott n’entre le premier triplé de la soirée. Dante assène un magnifique contre à Tyler Stone et Scott part déposer un petit lay-up pour permettre au MSB de créer un premier écart obligeant JD Jackson à interrompre le jeu : 21-13 (8’). Kenny, au four et moulin, intercepte le ballon et part claquer un dunk dans le trafic, puis Scott enchaîne avec un nouveau 3 points : 26-13 (9’). Les Maritimes réagissent et Kadji, au buzzer, signe un 3 points qui permet au BCM de rester en embuscade à sept petits points.

Score au 1er QT : 28 – 21

N’Doye continue à resserrer le score en pénétration d’entrée de deuxième période. Si Kaza signe son premier 3 points de la saison, N’Doye fait de même. C’est même une pluie de 3 points qui s’abat sur Antarès, mais à ce petit jeu ce sont les hommes du nord qui gagnent et en l’occurrence égalisent : 34-34 (14’). Les équipes se rendent coup pour coup jusqu’à ce que Darius inscrive un panier en pénétration : 43-39 (17’). Temps-mort BCM. Scott marque à nouveau derrière l’arc pour donner sept longueurs d’avance au MSB, mais les Maritimes ne l’entendent pas de cette oreille et reviennent à nouveau au score. Brandon Taylor marque le dernier panier, à trois points s’il vous plaît, de la période qui voit les équipes rejoindre les vestiaires sur un minuscule écart d’un petit point en faveur du MSB.

Score au 2ème QT : 50 – 49

Williams à 1/2 sur la ligne lance les hostilités. Le mano a mano entre les deux équipes continue : 62-60 (25’). À nouveau le MSB crée un écart de sept points par l’intermédiaire de TaShawn : 69-62 (28’). Mais, à nouveau encore, le BCM revient, cette fois grâce à Abdoulaye N’Doye qui obtient des lancers-francs en se servant beaucoup de ses bras pour se créer de l’espace. Kadji à 1/2 aux lancers clôture le score de la période qui voit les équipes toujours aussi proches avec deux petits points d’écart en faveur des locaux.

Score au 3ème QT : 71 – 69

Sheldon Mac remet les deux équipes à égalité. Après les tirs à 3 points, ce sont les fautes qui se mettent à pleuvoir sur Antarès. Sur la ligne, Gravelines prend l’avantage au score : 74-76 (33’). C’est le moment où Dante trouve enfin l’ouverture à 3 points et, pour fêter cela, enchaîne ensuite par deux lancers puis un lay-up acrobatique : 81-76 (35’). JD Jackson rappelle ses troupes sur le banc. Les Manceaux serrent les rangs en défense et interdisent l’accès au cercle. TaShawn donne huit longueurs d’avance à ses couleurs : 84-76 (36’). Les Maritimes continuent à s’accrocher et Scott doit provoquer une nouvelle faute pour aller donner à nouveau sept points d’avance au MSB avec un parfait 2/2 sur la ligne : 87-80 (37’). Les Gravelinois se mettent à leur tour à défendre le fer et, sur un 3 points de Vafessa Fofana, égalisent au score : 87-87 (39’). TaShawn redonne deux points d’avance au MSB, avant que Kadji ne réduise l’écart à 1/2 dans l’exercice des lancers. Williams prend un tir dans l’aile qui rate la cible et sur l’action suivante Kadji prend un tir à 3 points très rapide… et le rentre ! 89-91. 13 secondes à jouer. Temps-mort MSB. Action pour Terry qui rate son tir en pénétration. Rebond BCM et faute immédiate. Morency ne tremble pas sur la ligne et donne 4 points d’avance à son équipe à 4 secondes de la fin. Scott hérite d’un dernier tir qui ne rentre pas et voit donc le MSB s’incliner pour le dernier match de l’année.

Score Final : 89 – 93

Darius termine meilleur marqueur du match avec 16 points (et 5 passes), juste devant Scott (15 points et 5 passes) et TaShawn (14 points, 6 rebonds et 4 passes) dans une marque très bien répartie.

Le MSB aura été victime de la superbe adresse des Maritimes à 3 points (12/26, 46,2%) et de son ancien meneur Brandon Taylor auteur de 19 points et 5 passes. L’autre grand artisan de la défaite mancelle à titre individuel aura été Abdoulaye N’Doye qui, en plus d’une grosse défense sur Scott, aura signé un superbe match à 22 d’évaluation avec 11 points, 5 rebonds, 11 passes et 3 interceptions.

Prochain rendez-vous l’année prochaine, vendredi 7 janvier à 20h30 pour un déplacement au Palais des Sports de Dijon. Le match sera retransmis en direct sur LNB TV.



Le Mans

VS

Gravelines-Dk

89

points

93

32/67

adresse

31/64

9/24

3 points

12/26

23/43

2 points

19/38

16/22

lancers-francs

19/25

38

rebonds (off/déf)

34

24

passes décisives

23

112

évaluation

110



  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. BAMFORTH
  • 15
  • 2
  • 5
  • 15

K. BAPTISTE
  • 10
  • 4
  • 2
  • 15

V. CHERY
  • 1
  • 2
  • 2
  • 5

D. CUNNINGHAM
  • 9
  • 5
  • 0
  • 12

M. GAUZIN
  • 0
  • 1
  • 1
  • -1

D. JOHNSON-ODOM
  • 16
  • 2
  • 5
  • 18

K. KAJAMI-KEANE
  • 6
  • 2
  • 1
  • 3

W. NARACE
  • 11
  • 7
  • 0
  • 15

T. TARPEY
  • 7
  • 4
  • 4
  • 11

T. THOMAS
  • 14
  • 6
  • 4
  • 16

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 89
  • 38
  • 24
  • 112


  • Gravelines-DkGravelines-Dk
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

V. FOFANA
  • 8
  • 2
  • 3
  • 8

K. KADJI
  • 10
  • 3
  • 0
  • 8

S. MAC
  • 11
  • 0
  • 1
  • 10

R. MORENCY
  • 13
  • 5
  • 1
  • 19

A. NDOYE
  • 11
  • 5
  • 11
  • 22

D. OLEJNICZAK
  • 7
  • 0
  • 0
  • 5

M. REED
  • 2
  • 2
  • 2
  • -1

T. STONE
  • 12
  • 10
  • 0
  • 18

B. TAYLOR
  • 19
  • 4
  • 5
  • 18

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 93
  • 34
  • 23
  • 110

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr