BETCLIC ELITE - 2021/2022 - 1ère journée
samedi 02 octobre - 20:00

Le Mans

83

       

65




Boulogne-Levallois

Le Mans

#1. Deishuan Booker

24 ans, 191 cm, Meneur-arrière

#3. Matthieu GAUZIN

20 ans, 190 cm, Arrière-meneur

#4. Scott BAMFORTH

32 ans, 188 cm, Arrière-meneur

#5. Lucas VERAGHE

20 ans, 197 cm, Arrière

#9. Hugo MIENANDI

18 ans, 199 cm, Ailier

#10. Kaza KAJAMI-KEANE

27 ans, 188 cm, Meneur

#11. Terry TARPEY

27 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#22. Taylor ROCHESTIE

36 ans, , Meneur

#33. Dante CUNNINGHAM

34 ans, 2,03m, Intérieur

#34. Mathias VAN DEN BEEMT

20 ans, 213 cm, Pivot

#35. TaShawn THOMAS

28 ans, 203 cm, Intérieur

#39. Kenny BAPTISTE

21 ans, 204 cm, Ailier

#44. Williams NARACE

24 ans, 202 cm, Ailier

#97. Valentin CHERY

24 ans, 202, Intérieur

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Romain Zwicky

Assistant

Jordan BERNARD

Assistant

Après une présaison perturbée par la blessure de Kaza, l’arlésienne de Zach Peacock et les indisponibilités ponctuelles de plusieurs joueurs, le MSB avait la lourde tâche de recevoir en ouverture de cette nouvelle saison le club de Boulogne-Levallois. Les Mets, comme ils aiment à être surnommés, avaient fait forte impression lors de leur victoire au tournoi Sarthe Pays de la Loire de Sablé. Il faut dire que la troupe dirigée par le bien connu Vincent Collet a de quoi impressionner avec un groupe de 10 joueurs de haut niveau, même si la blessure de Bandja Sy en finale du tournoi réduit un peu la voilure. Compte-tenu de la dynamique affichée par les deux équipes en préparation, les spectateurs d’une salle enfin à nouveau remplie s’attendaient à une rencontre difficile pour leurs couleurs.

5 de départ : Deishuan, Scott, Terry, Dante et TaShawn.

Plus saignants, les Manceaux attaquent mieux la rencontre et infligent un 6-0 à leurs invités du soir, contraignant Vincent Collet à prendre son premier temps-mort (2’). Message visiblement reçu par ses troupes qui infligeaient à leur tour un 6-0 : 6-6 (3’). Alors que l’on craint de voir les Boulonnais prendre la mesure de leurs hôtes, ce sont bien au contraire ceux-ci qui les font complètement déjouer. Williams s’offre un gros dunk pour fêter son entrée en jeu, avant que Valentin ne limite avec un énorme poster sur Hunter pour un tomar à une main. Deishuan signe un 2+1 17-8 (7’) pour passer le relais à Taylor qui, dix ans après, foule à nouveau le parquet d’Antarès. En délicatesse avec son tir, il n’arrive pas à permettre aux siens d’accroitre leur avance et ce sont les banlieusards qui profitent des maladresses mancelles pour revenir leur souffler sur la nuque.

MSB Mets Fin

Score au 1er QT : 22 – 18

Les défenses prennent le pas sur les attaques. Williams ouvre les hostilités mais Vince Hunter lui répond : 24-20 (13’). La défense mancelle continue à faire déjouer son adversaire du soir et, après deux tirs longue distance de Scott puis de Terry, le coach métropolitain n’a d’autre choix que de prendre son deuxième temps-mort 34-26 (18’). Rien n’y fait pour lui, l’écart se maintient jusqu’à la sonnerie qui renvoie les équipes aux vestiaires.

Score au 2ème QT : 38 – 30

L’écart semble vouloir se maintenir alors que le collectif des hommes du coach argenté à Tokyo continue à ne pas se mettre en place. Après un gros choc avec Vince Hunter, Valentin, qui venait d’entrer en jeu, reste au sol (28’). Il est évacué sur civière devant l’inquiétude de ses coéquipiers. Ce coup du sort allait-il déconcentrer ses partenaires ? Bien au contraire, la défense mancelle faisait exploser le collectif adverse. Scott crucifie la défense banlieusarde avec un 3 points du parking, avant que Taylor n’ouvre son compteur, puis Terry intercepte un ballon et va écraser un dunk surpuissant à deux mains. Les Mets sont KO debout.

Score au 3ème QT : 68 – 44

Visiblement vexés, les Mets haussent le ton en défense et provoquent perte de balle sur perte de balle chez les Sarthois pour revenir à 68-52 (33’) après un 2+1 de Lahaou Konaté. Les Manceaux se reprennent et reviennent tutoyer les vingt points d’avance : 73-54 (35’). Les Levalloisiens tentent le tout pour le tout, mais dans le désordre et sans organisation. Les hommes d’Elric gèrent tranquillement leur avance, TaShawn s’amuse dans la raquette adverse et les Tangos filent vers une victoire aussi inattendue que magnifique !

Score Final : 83 – 65


Scott, comme il en a pris l’habitude termine meilleur marqueur manceau avec 18 points, tout en distribuant 8 passes et grappillant 5 rebonds, soit une évaluation de 22 et un +/- de… 35 ! TaShawn aura montré toute sa classe avec 16 points et, surtout, une impressionnante moisson de 18 (!) rebonds ce qui lui permet de finir avec la meilleure évaluation du match avec 28. Williams complète le podium des marqueurs sarthois avec 14 points et 6 rebonds. Mais au-delà de ses trois joueurs, c’est toute l’abnégation défensive des Tangos qui est à retenir, tenir une équipe bourrée de talents comme celle des Mets à 65 points en dit long sur le potentiel défensif de cette équipe.

Prochain rendez-vous dès ce mardi 5 octobre, toujours à Antarès, à 20h (ou sur LNB TV pour les exilés), contre une autre équipe métropolitaine : la JSF Nanterre de Pascal Donnadieu.



Le Mans

VS

Boulogne-Levallois

83

points

65

29/60

adresse

26/68

5/18

3 points

1/14

24/42

2 points

25/54

20/23

lancers-francs

12/22

47

rebonds (off/déf)

31

19

passes décisives

13

107

évaluation

57



  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

D BOOKER
  • 11
  • 1
  • 4
  • 10

S BAMFORTH
  • 18
  • 5
  • 8
  • 22

T TARPEY
  • 9
  • 1
  • 1
  • 11

D CUNNINGHAM
  • 11
  • 6
  • 1
  • 14

T THOMAS
  • 16
  • 18
  • 0
  • 29

W NARACE
  • 14
  • 6
  • 1
  • 20

T ROCHESTIE
  • 2
  • 0
  • 3
  • -1

K BAPTISTE
  • 0
  • 1
  • 1
  • -4

M GAUZIN
  • 0
  • 3
  • 0
  • 1

V CHERY
  • 2
  • 2
  • 0
  • 2

H MIENANDI
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

L VERAGHE
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 83
  • 46
  • 19
  • 107


  • Boulogne-LevalloisBoulogne-Levallois
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

W CUMMIGS
  • 17
  • 4
  • 6
  • 15

L KONATE
  • 3
  • 2
  • 1
  • 3

V HUNTER
  • 17
  • 4
  • 2
  • 21

T GINAT
  • 11
  • 1
  • 1
  • 4

J MCRAE
  • 10
  • 3
  • 1
  • 1

N BOUNGOU COLO
  • 0
  • 0
  • 0
  • -4

M HALILOVIC
  • 5
  • 5
  • 0
  • 6

K HORNSBY
  • 2
  • 2
  • 0
  • 3

S HO YOU FAT
  • 0
  • 0
  • 0
  • -1

A MOULARE
  • 0
  • 0
  • 2
  • 1

M YOMI
  • 0
  • 1
  • 0
  • 1

 

EQUIPE
  • 0
  • 5
  • 0
  • 5

 

TOTAL
  • 65
  • 27
  • 13
  • 55

Elric Delord
A priori pour Valentin Chery, ça va, c’était un coup sur le trapèze.
Le match ce soir, on le démarre plutôt bien mais ils reviennent après leur temps mort. Mais, on refait un écart. On a réussi plutôt bien à gérer nos temps faibles. C’est une bonne chose pour le premier match de la saison.
D’entrée, on sentait à l’échauffement que le public était présent pour nous pousser. On s’est senti soutenus, c’est important.
Pour le 1er match, à part Kaza, j’ai tout le monde. Pour la première fois, j’ai le sentiment d’avoir joué en équipe. Nos temps faibles, c’est quand le ballon bougeait moins en attaque. Les joueurs travaillent, ils ont envie de progresser, l’état d’esprit est bien présent.
Défensivement, on y était pour contrecarrer les plans de Boulogne et on s’y est tenu.
Taylor Rochestie, cela fait 9 mois qu’il n’a pas joué mais il est tellement intelligent qu’il peut faire changer les choses. Son investissement défensif est important pour l’équipe.
C’est la première fois que je coach en face de Vincent Collet. Pour moi, c’est une grande référence, il faut juste regarder sa carrière.
On a tenté des trucs, ils ont trouvé des solutions, on a rechangé et on s’est adapté. A la fin, ce sont les joueurs qui sont sur le terrain.
Ce n’est pas forcément un match qu’on avait coché mais mardi contre Nanterre, il va falloir gagner, sur le papier, c’est du costaud.

Williams Narrace
On a joué tous les matchs avec un engagement, c’est toujours compliqué quand il faut intégrer des nouveaux joueurs surtout que certains devaient venir et finalement ne sont pas venus. On n’a pas assez eu de temps pour se préparer. Il nous fallait ce temps pour travailler sur nos fondamentaux.
Quand on a un joueur du calibre de Rochestie, c’est un plus, il nous apporte des conseils et nous galvanise. Nous avons des joueurs qui étaient déjà là l’an passé, c’est un socle, ils aident à intégrer les nouveaux joueurs.
Ce soir, on a essayé de respecter les consignes d’entrée de jeu et jouer physique avec de la dureté et de l’engagement. Cela nous a permis d’imposer notre rythme en attaque et en défense. La victoire est là, peu importe mes statistiques. Quand Valentin s’est blessé, cela nous a soudés encore plus, on voulait se venger sur le terrain.

Vincent Collet
On a été dominés dans l’engagement tout au long du match même avec des périodes de rémission, mais c’était pour mieux replonger.
On a subi une écrasante domination aux rebonds, cela a commencé avec la balle d’engagement. Le Mans a fait un match avec plein d’envie et de qualité sur les fondamentaux avec la pose des écrans. Nous, on n’a pas réussi, on a forcé les actions individuelles.
Le problème, c’est le tournoi de préparation qui nous a fait très mal. Cela a eu une influence négative sur les joueurs qui se sentis bons. Il y a toujours des surprises la première journée de championnat, il faut être prêt et montrer ce qu’on sait faire. Certains joueurs ont voulu faire des actions individuelles alors qu’il fallait jouer collectivement.
Par rapport aux joueurs qu’on a, ils doivent s’ajuster à ce niveau. Ca tape plus, il y a de la dureté en championnat, il faut vite apprendre. C’est une défaite difficile à encaisser mais chacun doit faire son analyse. Il faut tirer les leçons de cette leçon.

Lahaou Konaté
A chaud, je dirai que Le Mans a très bien préparé son match. Ils nous ont observés au tournoi de Sablé. Nous, on était trop en mode tranquille.
Le Mans était dans les starting-blocks dès le départ. Je ne m’attendais pas qu’au 3e quart temps, on ait ce manque d’envie, je pensais qu’on aurait une réaction collective. Quand l’attaque n’est pas au point, on doit miser sur la défense et cela n’a pas été le cas alors que cela doit être notre force. Il faut apprendre de nos erreurs. La saison est longue. A nous de nous remettre la tête à l’endroit et de bien réagir en écoutant le coach.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr