BCL - 2018/2019 - 1/8 de finale Retour
mercredi 13 mars - 20:30

Bologne

81

       

58




25 - 10  |  18 - 15  |  20 - 10  |  18 - 23

Le Mans

Après avoir fait match nul à l’aller à Antarès (74-74), les hommes d’Éric Bartecheky vont jouer à quitte ou double au PalaDozza, une salle de 5 570 places. Segafredo Virtus Bologne, un des favoris de la Ligue des Champions, n’y a perdu qu’un seul match cette saison en BCL, face à Besiktas Istanbul (70-71). Par ailleurs et sans doute pour affirmer ses ambitions, le club de Basket City a donné un grand coup de balai sur le banc ce lundi. Aleksandar Djordjevic et deux nouveaux assistants ont ainsi remplacé Stefano Sacripanti et son staff. Autant dire que la tâche des Sarthois s’annonce ardue. Malgré tout, Antoine Eïto et ses partenaires ont 40 minutes pour déjouer les pronostics.

Un peu de culture :
Située dans le nord-est du pays, Bologne est peuplée de 390 000 Bolonais et son aire urbaine regroupe 1 005 000 habitants. Elle est le siège de la plus ancienne université du monde occidental. Plus de 900 ans après sa fondation, l'université est encore aujourd'hui le cœur de la ville puisque ses 100 000 étudiants constituent un quart de sa population. Très prospère, Bologne est la capitale d'Emilie-Romagne, une région riche et dynamique, grâce entre autres, à l'innovation, la recherche et son pôle étudiant. Elle possède aussi une importante activité industrielle avec notamment des groupes prestigieux comme Ducati, Lamborghini et Malaguti.

L'historique de Segafredo Virtus Bologne :
Fondée en 1929, la Virtus Pallacanestro Bologne est le club de la bourgeoisie bolognaise alors que la Fortitudo Bologne représente la classe ouvrière. La Virtus a l'un des plus beaux palmarès d'Italie avec 15 titres de champion d’Italie (1946, 1947, 1948, 1949, 1955, 1956, 1976, 1979, 1980, 1984, 1993, 1994, 1995, 1998 et 2001), 8 coupes d’Italie (1974, 1984, 1989, 1990, 1997, 1999, 2001 et 2002) et 1 Supercoupe d'Italie (1995). Sur la scène européenne, la Virtus a remporté l’Euroleague 2 fois (1998 et 2001) , la coupe des Coupes en 1990 et l’Eurocup en 2009.
Les couleurs bianconeri sont donc unanimement reconnues comme synonymes d'une tradition sportive gagnante qui, dans les années 90, a atteint son apogée: lors des 19 finales disputées entre le championnat de Serie A, les Coupes d'Europe et la Coupe d'Italie, 14 victoires ont été remportées.
Le V noir a toujours été l’emblème du club. L’étoile d’or est apparue en 1984 après le 10ème titre national.
La domination de la Virtus et de la Fortitudo dans les années 1990 a donné le nom de Basket City à la ville de Bologne.
Depuis 2016, le nom Segafredo a été accolé à Virtus Bologne pour des raisons de partenariat. Segafredo Zanetti est une entreprise de torréfaction du café fondée dans les années soixante à Bologne par Francesco Segafredo et rachetée à la fin des années soixante par Massimo Zanetti . San Marco est la filiale pour les machines à café professionnelles.
Depuis 2011, il est sponsor officiel de Disneyland Paris.

74-74 au match aller à Antarès :
Le 1er acte avait tout d’un round d’observation pendant lequel les Manceaux rivalisaient quasiment d’égal à égal (21-24). Le scénario se répétait dans le 2ème quart-temps avec des Sarthois encore plus au contact au moment de regagner les vestiaires (38-40). Après le repos, les hommes d’Éric Bartecheky jouaient crânement leur chance sans avoir à rougir de la comparaison. Du coup, ils ne comptaient que 4 points de retard à 10 minutes de la sonnerie finale (55-59). Un triple de Kendrick Ray donnait un éphémère avantage aux Manceaux (66-64, 36ème). Avant que les deux équipes se quittent sur un score de parité (74-74). Les 25 points de Valentin Bigote s’avéraient insuffisants même si Kendrick Ray en ajoutait 21 et Cameron Clark 10.

Le contexte :
Segafredo Bologne a terminé 1er du groupe D avec 10 victoires et 4 défaites. Pour sa part, le MSB a fini à la 4ème du groupe A avec un bilan équilibré de 7 succès et 7 revers. Si les Manceaux ont terminé à égalité avec Novgorod et Avellino, les Italiens ne se sont pas qualifiés. En Serie A italienne, Segafredo Bologne pointe en 10ème position après avoir enregistré 10 succès pour 11 défaites.

L’effectif de Segafredo Bologne :
0 Kevin Punter (1,88 m, 25 ans, arrière, Américain) : 15,7 points, 2,8 rebonds et 1,5 passe
1 Kelvin Martin (1,95 m, 29 ans, arrière-ailier, Américain) : 6,8 points, 4,8 rebonds et 1,9 passe
2 Yanick Moreira (2,11 m, 27 ans, pivot, Angolais) : 7,6 points, 5,4 rebonds et 1,0 passe
6 Alessandro Pajola (1,95 m, 19 ans, meneur, Italien) : 2,2 points, 1,5 rebond et 1,4 passe
7 Tony Taylor (1,85 m, 28 ans, meneur, Américain) : 11,7 points, 3,1 rebonds et 4,3 passes
8 Filipo Baldi Rossi (2,07 m, 27 ans, intérieur) : 3,3 points, 2,9 rebonds et 0,7 passe
9 Alessandro Cappelletti (1,86 m, 23 ans, meneur, Italien) : 3,5 points, 1,0 rebond et 1,3 passe
11 Dejan Kravic (2,11 m, 28 ans, intérieur, Serbe-Canadien ) : 7,7 points, 4,6 rebonds et 0,4 passe
15 Mario Chalmers (1,88 m, 32 ans, meneur, Américain) : 7,0 points, 3,0 rebonds et 3,0 passes
21 Pietro Aradori (1,94 m, 30 ans, arrière-ailier, Italien) : 10,5 points, 2,2 rebonds et 1,7 passe
24 Amath Mbaye (2,06 m, 29 ans, ailier fort, Français-Sénégalais) : 11,6 points, 3,9 rebonds et 1,4 passe
25 David Cournooh (1,87 m, 28 ans, arrière) : 6,5 points, 1,9 rebond et 0,8 passe
41 Brian Qvale (2,08 m, 30 ans, pivot, Américain) : 9,9 points, 5,3 rebonds et 0,9 passe
Entraîneur : Aleksandar Djordjevic

Les arbitres de la rencontre :
Marius Ciulin (Roumanie), Andris Aunkrogers (Lettonie) et Steve Bittner (Allemagne)

Les autres matches retour des 1/8 de finale :
Mardi 12 mars :
à 18h00 : Besiktas Istanbul (Turquie) – Nanterre (France) 59-68
à 20h30 : Venise (Italie) – Nizhny Novgorod (Russie) 72-95
Mercredi 13 mars :
à 18h00 : Banvit Bandirma (Turquie) – Bamberg (Allemagne) 79-81
à 18h30 : AEK Athènes (Grèce) – PAOK Salonique (Grèce) 84-75
à 18h45 : Hapoel Jerusalem (Israël) – Klaipeda (Lituanie) 86-74
à 20h30 : Tenerife (Espagne) – Patras (Grèce) 57-69
à 20h30 : Murcie (Espagne) – Anvers (Belgique) 67-75

Bologne

Pris à la gorge d’entrée, les Manceaux étaient déjà relégués à 15 longueurs après 10 minutes de jeu (10-25). Se ressaisissant alors, ils parvenaient presque à stabiliser l’écart jusqu’à la mi-temps (25-43). Résignés, les hommes d’Éric Bartecheky lâchaient l’affaire dans le 3ème acte (35-63). Ils mettaient quand même un point d’honneur à remporter le 4ème quart-temps (23-18), ramenant ainsi l’écart final à 23 unités (58-81). Les 13 points de Juice Thompson étaient bien insuffisants même si Valentin Bigote en ajoutait 11.



Bologne

VS

Le Mans

81

points

58

34/69

adresse

21/61

7/23

3 points

7/30

27/46

2 points

14/31

6/10

lancers-francs

9/13

39

rebonds (off/déf)

36

25

passes décisives

12

107

évaluation

55





Pris à la gorge d’entrée, les Manceaux étaient déjà relégués à 15 longueurs après 10 minutes de jeu (10-25). Se ressaisissant alors, ils parvenaient presque à stabiliser l’écart jusqu’à la mi-temps (25-43). Résignés, les hommes d’Éric Bartecheky lâchaient l’affaire dans le 3ème acte (35-63). Ils mettaient quand même un point d’honneur à remporter le 4ème quart-temps (23-18), ramenant ainsi l’écart final à 23 unités (58-81). Les 13 points de Juice Thompson étaient bien insuffisants même si Valentin Bigote en ajoutait 11.

Le résumé du match : 



Les Cinq de départ :
MSB : Juice Thompson, Antoine Eïto, Valentin Bigote, Cameron Clark et Will Yeguete
Bologne : Tony Taylor, Kevin Punter, Pietro Aradori, Amath Mbaye et Dejan Kravi

Le Film du match :
1er quart-temps : 10-25
(10-25).

2ème quart-temps : 15-18
(25-43).

3ème quart-temps : 10-20
(35-63).

4ème quart-temps : 23-18
(58-81).

Le Sarthois du match :
En 20 minutes, Will Yeguete a totalisé 9 points à 3/6 aux tirs et 3/7 aux lancers-francs. En y ajoutant 10 rebonds dont 3 offensifs et 1 passe, il a obtenu la meilleure évaluation mancelle (12).

  • BologneBologne
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

P. ARADORI
  • 6
  • 4
  • 4
  • 10

A. CAPPELLETTI
  • 2
  • 1
  • 0
  • 1

M. CHALMERS
  • 9
  • 2
  • 2
  • 8

D. COURNOOH
  • 0
  • 1
  • 1
  • -1

D. KRAVIC
  • 16
  • 4
  • 1
  • 16

A. M'BAYE
  • 2
  • 6
  • 2
  • 4

K. MARTIN
  • 9
  • 1
  • 0
  • 6

A. PAJOLA
  • 4
  • 1
  • 0
  • 4

K. PUNTER
  • 12
  • 4
  • 2
  • 16

B. QVALE
  • 2
  • 0
  • 2
  • 2

B. ROSSI
  • 12
  • 1
  • 3
  • 14

T. TAYLOR
  • 7
  • 5
  • 8
  • 19

 

EQUIPE
  • 0
  • 9
  • 0
  • 8

 

TOTAL
  • 81
  • 39
  • 25
  • 107


  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

V. BIGOTE
  • 11
  • 3
  • 2
  • 9

C. CLARK
  • 2
  • 3
  • 0
  • 0

P. CORNELIE
  • 9
  • 3
  • 0
  • 11

A. EITO
  • 3
  • 2
  • 1
  • 0

R. HENDRIX
  • 2
  • 7
  • 0
  • 7

K. RAY
  • 6
  • 1
  • 4
  • 3

J. TABU
  • 3
  • 1
  • 2
  • 4

M. THOMPSON
  • 13
  • 3
  • 2
  • 8

W. YEGUETE
  • 9
  • 10
  • 1
  • 12

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 1

 

TOTAL
  • 58
  • 36
  • 12
  • 55

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr