Jeep ELITE - 2020/2021 - 34ème journée
mardi 04 mai - 19:00

Châlons-Reims

72

       

77




22 - 21  |  22 - 18  |  16 - 24  |  12 - 14

Le Mans

Malgré l’absence d’Ovie et de Kenny, suivie de la sortie sur blessure de Kaza, les Manceaux ont pu renouer avec la victoire contre les Palois de la triplette des ex : Petr, Jérémy et Bartoch’. Après avoir ainsi pris leur revanche du match aller, c’est au même défi que les Sarthois devront répondre en allant en Champagne pour entamer un périple de trois déplacements successifs avec un effectif encore une fois touché par les blessures.

C’est donc avec l’équipe de Châlons-Reims Champagne Basket que le MSB a rendez-vous, à Reims, au Complexe Sportif René Tys, ce mardi 4 mai à 19h00.

Après un début de championnat catastrophique avec 5 défaites de rang, les Marnais avaient ouvert leur compteur de victoires face… au MSB à la salle Christian Baltzer qui plus est, le 24 octobre dernier !

Les Tangos ne devraient qu’en partie reconnaître leurs adversaires car, si les joueurs de Cédric Heitz disposaient dans leurs rangs d’un talent offensif individuel redoutable avec Jalen Adams (20,3 Pts de moyenne), celui-ci a laissé en plan sa désormais ex-équipe pour repartir en G-league. Pas forcément une si mauvaise nouvelle finalement puisque l’on peut constater qu’avec lui le CRCB aura eu un bilan de 7 défaites en… 7 matchs (il était absent lors de la victoire à Antarès). Dans la foulée, Ekene Ibekwe a aussi été invité à aller chercher un autre club, ce qu’il fera du côté de Roanne. C’est enfin le meneur Arnas Velička qui a demandé et obtenu de quitter le navire, le recrutement de Dominic Waters modifiant son exposition dans l’optique de la future Draft NBA…

Pour leur dernier match - chez le Boulogne-Levallois - après un bon début qui leur permettait de prendre 7 points d’avance (2-9 puis 7-14), les Champenois voyaient les banlieusards revenir sur eux pour finalement terminer le premier quart-temps avec un seul petit point de retard (19-18). Dans le deuxième quart-temps, les Marnais se cassaient les dents sur la troisième défense du championnat, et rejoignaient les vestiaires avec un débours de 9 points (37-28) malgré un Matthieu Gauzin en réussite (11 points). Le troisième quart-temps voyait les deux équipes se rendre coup pour coup et l’écart resté inchangé (58-49). Malgré un ultime rapproché à 3 points après un 3+1 de Dominique Archie (62-59), les Champenois n’arrivaient pas à inquiéter les Boulonais et s’inclinaient 77 à 71. Gani Lawal (19 points et 8 rebonds), Matthieu Gauzin (13 points) et Travis Leslie (10 points et 5 rebonds) n’auront pas suffi.

Dans sa configuration actuelle - avec Waters, Saibou et Lawal - les Champenois ont disputé 10 rencontres pour un bilan de 4 victoires et 6 défaites. Autant dire que l’actuelle antépénultième place occupée actuellement par l’entente n’est pas représentative de la réelle valeur de l’effectif en place.

Avec un Kaza absent à la suite de sa grosse entorse contre Pau-Lacq-Orthez et un Ovie dont le genou laisse dans l’expectative quant à sa participation, les hommes de coach Elric, qui devrait récupérer Kenny, auront fort à faire et devront encore puiser dans leur immense cœur pour sabrer le champagne.

Côté statistiques, Châlons-Reims a disputé à ce jour 21 matchs, un de plus que le MSB, et occupe la 16ème place, avec un bilan de 7V-14D. L’équipe score en moyenne 81 pts, soit la 10ème attaque de Jeep ELITE mais, surtout, encaisse 86,9 pts, soit la plus mauvaise défense du championnat.

En attaque, le meilleur marqueur de l’entente est Travis Leslie avec 15,1 Pts de moyenne. Dominique Archie est la deuxième menace offensive avec 11,8 Pts suivi de près par Joshiko Saibou et ses 11,1 Pts.

Au rebond, Gani Lawal et ses 6,3 prises par match domine, épaulé par Dominique Archie (5) et Travis Leslie (4,5).

Dominic Waters est le principal pourvoyeur de cadeaux avec 5,6 passes décisives par match, bien secondé par Jessie Begarin avec 3,3 caviars.

Pour rappel, le MSB s’était incliné à l’aller à domicile 84 à 87. Sortant d’une période sans match de trois semaines et déjà privés de Kaza, les joueurs avaient manqué de rythme contre un adversaire qui avait disputé deux rencontres dans la semaine auparavant. Côté MSB, Valentin avait réalisé la meilleure évaluation avec 22 (18 Pts et 7 Pds) devant Ovie à 19 (16 Pts et 11 Rbds), Scott à 16 (18 Pts, 5 Rbds et 4 Pds) et Vitto à 15 (14 Pts et 6 Rbds).

Pour les Champenois, Arnas Velička avait été le principal artisan de la défaite des Manceaux avec une évaluation de 27 (27 Pts, 11 Pds, 5 Rbds et 12 fautes obtenues), bien secondé par Travis Leslie à 25 (23 Pts, 5 Rbds, 4 Pds et 4 Int).


Composition de l’équipe :

N°1 - Joshiko SAIBOU : 1m87, 31 ans. Meneur. Allemand. 11,1 Pts (50,7% dont 47,8% à 3pts et 74,3% aux LF), 2,4 Rbds, 1,7 Pd, 1 Int pour 2,1 BP, soit 9,6 d’évaluation en 19,8mns par match.

Meneur référencé en Allemagne, il a porté le maillot de l’équipe nationale 10 fois, il apporte ainsi toute son expérience et sa capacité de percussion à l’équipe champenoise.

N°2 – Dominique ARCHIE : 2m01, 33 ans. Ailier-fort / Ailier. Américain. 11,8 Pts (47,6% dont 35% à 3pts et 85,8% aux LF), 5 Rbds, 1,7 Pd, 1 Int, 0,4 C pour 1,2 BP soit 13,7 d’évaluation en 28,9mns par match.

Déjà présent l’année dernière sur les bords de la Marne, c’est un joueur athlétique et très à l’aise balle en main et dans le jeu face au cercle. Dangereux derrière la ligne à 3pts et, pour ne rien gâcher, bon défenseur.

N°3 – Matthieu GAUZIN : 1m91, 20 ans. Meneur / Arrière. Français. 6,8 Pts (42,7% dont 26,2% à 3pts et 73,1% aux LF), 1,8 Rbd, 1,8 Pd, 0,8 Int pour 1,4 BP soit 6,2 d’évaluation en 19mns par match.

Prêté par le MSB pour s’aguerrir cette année, Matthieu est un meneur aux qualités athlétiques et de vitesse très au-dessus de la moyenne. Doit progresser au niveau de son tir extérieur. Joue plus souvent arrière que meneur actuellement.

N°6 – Travis LESLIE : 1m93, 31 ans. Ailier / Arrière. Américain. 15,1 Pts (45,4% dont 35,3% à 3pts et 78,1% aux LF), 4,5 Rbds, 2,4 Pds, 1,6 Int pour 1,4 BP soit 14,9 d’évaluation en 30,9mns par match.

Un ailier de petite taille qui compense par sa puissance et sa détente impressionnante, surtout au vu de ses larges épaules.

N°7 – Dominic WATERS : 1m85, 34 ans. Meneur / Arrière. Américain. 9,3 Pts (46,4% dont 39,3% à 3pts et 81,3% aux LF), 1,9 Rbd, 5,6 Pds, 0,2 Int pour 2,8 BP soit 10,1 d’évaluation en 24,6mns par match.

Un combo-guard. Arrivé en remplacement du talentueux mais trop individualiste Jalen Adams, Dominic Waters apporte toute son expérience glanée dans de nombreux championnats européens… en plus de son talent.

N°10 – Jimmie TAYLOR : 2m08, 25 ans. Pivot. Américain. 7,4 Pts (59,4% et 55,6% aux LF), 4,3 Rbds, 0,6 Pd, 0,5 Int, 0,6 C pour 1,1 BP soit 9,1 d’évaluation en 19,8mns par match.

Jeune pivot très vertical qui aime aller faire souffrir les cercles averses. En défense c’est un intimidateur avec ses longs segments et sa détente.

N°14 – Junior MBIDA : 2m06, 31 ans. Ailier-fort / Pivot. Camerounais. 5,1 Pts (43,3% dont 26,5% à 3pts et 72,7% aux LF), 3,9 Rbds, 0,9 Pd, 0,4 Int, 0,5 C pour 0,9 BP soit 7,2 d’évaluation en 15,7mns par match.

Un joueur physique, excellent défenseur et rebondeur. Pas vraiment un esthète en attaque, mais il sait exploiter ce que la défense lui laisse.

N°24 – Jessie BEGARIN : 1m90, 32 ans. Arrière. Français. 6,8 Pts (42,4% dont 30,9% à 3pts et 59,7% aux LF), 2,7 Rbds, 3,3 Pds, 0,9 Int pour 2 BP soit 7,8 d’évaluation en 29,3mns par match.

Joueur de devoir par excellence, souvent en charge du meilleur extérieur adverse. Sa grande expérience du championnat est toujours précieuse.

N°31 – Gani LAWAL : 2m06, 32 ans. Pivot. Nigérian. 10 Pts (54,2% et 57,9% aux LF), 6,3 Rbds, 0,4 Pd, 0,7 Int, 1,2 C pour 1,8 BP soit 11,9 d’évaluation en 17,7mns par match.

Pivot dur au sol, bon rebondeur et avec toute la panoplie du jeu dos au cercle, c’est un roc défensif apportant de la dissuasion dessous… pas de tir extérieur en revanche.

 

La rencontre est à suivre en direct sur LNB TV à partir de 19h00.

 

Rappel du programme à venir :

  • Mardi 4 mai 19h00 : J34 : Châlons-Reims / MSB
  • Dimanche 9 mai 18h00 : J9 : Le Portel / MSB
  • Mercredi 12 mai 18h00 : J10 : ASVEL / MSB
  • Samedi 15 mai 18h00 : J11 : MSB / Dijon

Châlons-Reims
Châlons-Reims

VS

Le Mans

72

points

77

28/67

adresse

26/59

5/16

3 points

9/30

23/51

2 points

17/29

11/15

lancers-francs

16/19

36

rebonds (off/déf)

37

19

passes décisives

18

72

évaluation

79



Comme c’était malheureusement prévisible, les Manceaux sont obligés de faire sans Kaza. Ce qui était moins attendu en revanche, c’est l’absence d’Iggy, rattrapé par ses problèmes de dos. Du côté des Champenois ce n’est guère mieux, car Jessie Bégarin (aponévrose) et de Jimmie Taylor (cheville) sont obligés de déclarer forfait.

Les Sarthois commencent bien la rencontre et prennent rapidement 6 points d’avance : 2-8 (3’) puis 7-13 (4’). Mais, faute de convertir plusieurs tirs ouverts ou sous le cercle et de tenir le rebond, où Gani Lawal (4 prises offensives dans ce quart-temps !) se régale, les Manceaux voient les Champenois revenir puis prendre les devants : 17-15 (7’). L’écart grimpe même jusqu’à 5 points sur un 3pts de Waters : 22-17 (8’). Un sursaut en défense et 2 paniers en pénétration de Kenny puis Scott permettent de réduire l’écart à un petit point. Une faible consolation face à la perte d’Ovie qui, en plongeant pour récupérer le ballon, s’est ouvert un doigt et doit filer à la clinique la plus proche se faire poser 5 points de suture et passer une radio !
Score au 1er QT : 22 – 21

À nouveau les hommes d’Elric Delord entament au mieux la période et reprennent rapidement 6 points d’avance : 25-31 (12’). Mais les imprécisions entrevues lors de la première période reviennent et le CCRB en profite très justement. La balance penche à nouveau du côté de l’entente sur un lancer-franc de Junior Mbida : 39-38 (18’). À l’inverse du premier quart-temps ce sont les hommes de Cédric Heitz qui terminent mieux cette période et accroissent leur avance. L’adresse à 3pts mancelle est catastrophique (4/15) et les pertes de balles trop nombreuses.
Score au 2ème QT : 44 – 39

Au retour des vestiaires, le MSB, comme il en a pris la bonne habitude ces derniers temps, revient fort et égalise grâce à 2 paniers à 3pts : 46-46 (22’). Mathieu Gauzin signe un 2+1 pour redonner l’avantage aux siens, Terry lui répond et c’est à ce moment que se produit un tournant du match. Sanctionné d’une faute offensive, Dominic Waters conteste vivement la décision et est sanctionné d’une première faute technique… puis d’une deuxième, synonyme de disqualification. Le maître à jouer du CCRB est obligé de laisser ses partenaires. La suite de la rencontre est un chassé-croisé entre les deux équipes jusqu’à deux missiles de Vitto, qui permettent aux Manceaux de terminer enfin une période en étant devant au tableau d’affichage.
Score au 3ème QT : 60 – 63

Les Sarthois maintiennent le rythme et accentuent leur avance en début de période. Scott trouve enfin l’ouverture à 3pts et Williams dans la peinture : 66-74 (35’). À court de rotation, les Champenois sont visiblement épuisés mais vendent chèrement leur peau. Les Tangos ne sont pas beaucoup mieux et les défenses priment sur les attaques en cette fin de rencontre avec un nombre incroyable de maladresses. Dans les cinq dernières minutes, seul Valentin arrive à marquer un panier (à 3pts) pour le MSB à la 37ème minute et les Marnais n’arrivent qu’à grappiller trois paniers. Insuffisant pour retourner la situation qui voit le match s’achever par une victoire du MSB !
Score Final : 72 – 77

Le MSB signe donc ce soir une deuxième victoire de suite après celle de Pau. Espérons que l’infirmerie mancelle va rapidement se vider car les matchs s’enchaînent dans une fin de championnat au rythme très soutenu.

Meilleure évaluation côté manceau : 16 pour Darel Poirier avec 11 Pts (à 5/5 aux tirs), 3 rebonds et 2 passes qui confirme sa bonne intégration dans l’équipe. Terry et Valentin suivent tous les deux avec 12 d’évaluation. En délicatesse avec son tir (1/8 à 3pts) Scott aura malgré tout été le meilleur contributeur à la marque avec 14 points.

  • Châlons-ReimsChâlons-Reims
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

D. ARCHIE
  • 5
  • 4
  • 2
  • 4

T. DUCHENE
  • 0
  • 0
  • 0
  • -1

M. GAUZIN
  • 7
  • 2
  • 4
  • 7

G. LAWAL
  • 11
  • 8
  • 1
  • 10

T. LESLIE
  • 11
  • 3
  • 0
  • 5

J. MBIDA
  • 13
  • 6
  • 0
  • 15

J. SAIBOU
  • 12
  • 2
  • 3
  • 6

D. WATERS
  • 13
  • 5
  • 9
  • 20

 

EQUIPE
  • 0
  • 6
  • 0
  • 6

 

TOTAL
  • 72
  • 36
  • 19
  • 72


  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. BAMFORTH
  • 14
  • 3
  • 6
  • 8

K. BAPTISTE
  • 5
  • 4
  • 1
  • 6

V. BIGOTE
  • 12
  • 4
  • 2
  • 12

V. BROWN
  • 9
  • 2
  • 1
  • 7

A. EITO
  • 6
  • 0
  • 4
  • 0

W. NARACE
  • 6
  • 11
  • 1
  • 11

D. POIRIER
  • 11
  • 3
  • 2
  • 16

O. SOKO
  • 5
  • 1
  • 0
  • 5

T. TARPEY
  • 9
  • 5
  • 1
  • 12

 

EQUIPE
  • 0
  • 4
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 77
  • 37
  • 18
  • 79

Elric Delord : « La fin de match a été difficile. Il y a eu beaucoup de ballons perdus. Tout le monde était à bout au niveau des organismes. On reperd un joueur ce soir (Ovie Soko, entaille au doigt nécessitant des points de sutures) et les rotations sont courtes. On a très peu joué pendant quasiment un an, là on joue énormément en peu de temps, alors on voit bien qu’il y a de la casse partout. C’est encore une fois un match qui se joue à pas grand-chose. Mais quoi qu’il arrive sur cette fin de saison, on ne pourra jamais me dire que mon équipe n’a pas un cœur énorme. Ils se parlent beaucoup, on s’entraîne à ce qu’ils se parlent d’ailleurs. Pour moi, c’est la base, afin qu’ils puissent s’approprier le jeu et faire naître une motivation intrinsèque. Que ça parte d’eux. Ça fait partie de notre culture au MSB, cette envie d’être ensemble, et qu’ensemble, on peut trouver des solutions. »

Darel Poirier : « C’est le premier match, depuis mon arrivée, où je ressors autant fatigué. On a gagné, mais ils le méritent aussi. Après c’est le basket : il faut un gagnant et un perdant. Mais, celui-là, il fallait le prendre, même si chaque match est bon à prendre, surtout à l’extérieur. On est très heureux d’avoir fait le job avec les gars. Je me suis intégré assez facilement, j’ai été bien accueilli par les coéquipiers, alors ensuite c’est plus facile de jouer mon jeu. Mes stats ce soir (11 points, 1 contre, 3 rebonds et 16 d’évaluation, la meilleure du côté sarthois), je les leur dois »

Cédric Heitz (Coach de Châlons-Reims) : « On assume le « jouer quoi qu’il en coûte » prôné par la Ligue et on le paie. La solution, c’est de prendre des joueurs mais il n’y en a pas. Alors on joue, mais je ne sais pas ce qu’on fait comme promotion du basket. On a un joueur (Waters) sanctionné après deux fautes techniques alors qu’il faisait son meilleur basket. Travis (Leslie) jouait sur un pied à la fin. On se délite et on a fait un peu de la bouillie de basket en deuxième période. Le Mans a gagné à l’énergie, à la fierté. On peut féliciter les deux équipes de la combativité mais on ne va pas se souvenir longtemps de ce match en terme technique. Il faut espérer qu’on ne soit pas nos propres adversaires. Chaque semaine, on loupe des paniers faciles, ce n’est pas un ou deux, mais trois, quatre, cinq par match. Ça fait beaucoup. On doit être les champions de France… Mais la combativité était là et c’est une base importante. »

Joshiko Saibou (Meneur de Châlons-Reims) : « C’était un beau match ce soir, avec de l’intensité. Je pense qu’on a été meilleur en défense, mais on a fait trop de fautes, on n’a pas été assez présent au rebond et on loupe trop de paniers ouverts. »

Propos recueillis par Morgane Huguen – Le Maine Libre avec Ouest France

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr