Jeep ELITE - 2020/2021 - 15ème journée
vendredi 05 février - 20:00

Le Mans

97

       

84




20 - 20  |  31 - 24  |  23 - 17  |  23 - 23

Roanne

Les Sarthois restent sur 3 victoires en Jeep ÉLITE (95-88 face à Boulogne-Levallois, 91-68 face à Limoges, 85-69 à Chalon-sur-Saône) et une autre en coupe de France, à Roanne justement (96-74). Sur ces 4 matches, ils ont marqué 91,8 points de moyenne et n’en ont concédé que 74,8, soit un écart de 17,0 points. Si ces chiffres feraient d’Antoine Eïto et ses partenaires de logiques favoris, il convient de ne pas occulter la belle victoire de la Chorale face aux Metropolitans 92 le week-end dernier (80-67). Les Manceaux seraient donc bien avisés de ne pas aborder la rencontre avec un abus de confiance. Cependant, ils ont toutes les cartes en main pour continuer sur leur lancée.

Le contexte :
Avec 5 victoires et 3 défaites, le MSB pointe au 6ème rang alors que Roanne partage la 12ème place avec Orléans, chaque équipe ayant compilé 3 succès et 5 revers. Samedi dernier, les Roannais se sont défaits de Boulogne-Levallois au titre de la 7ème journée (80-67) grâce aux productions de Ronald March (21 points), Jamel Artis et Juvonte Reddic (13 chacun) et Sylvain Francisco (12) alors que Steeve Ho You Fat prenait 10 rebonds. La veille, les Manceaux s’étaient imposés à Chalon-sur-Saône pour le compte de la 14ème journée (85-69) dans le sillage de Ovie Soko (23 points) bien aidé par Valentin Bigote et Kaza Kajami-Keane (13 chacun) et Williams Narace (11).

L’effectif de Chorale Roanne :
#0 Jamel Artis (2,01 m, 28 ans, ailier, Américain) : 10,5 points, 5,0 rebpnds et 2,5 passes
#1 Juvonte Reddic (2,06 m, 28 ans, intérieur, Américain) : 12,4 points, 4,7 rebonds et 1,0 passe
#3 Sylvain Francisco (1,80 m, 23 ans, meneur, Français) : 14,7 points, 3,0 rebpnds et 3,5 passes
#4 Ronald March (1,96 m, 27 ans, arrière-ailier, Américain) : 13,3 points, 4,4 rebonds et 2,5 passes
#5 Thomas Ville (1,88 m, 25 ans, arrière) : 2,0 points, 0,8 rebond et 1,8 passe
#9 Clément Cavallo (2,00 m, 30 ans, ailier) : 2,5 points, 2,6 rebonds et 0,8 passe
#10 Arthur Bruyas (1,98 m, 20 ans, arrière-ailier) : 1,0 point, 0,4 rebond et 0,1 passe
#11 Ladji Meite (2,01 m, 20 ans, intérieur, Ivoirien) : 1,0 point, 2,0 rebonds et 0,0 passe
#15 Steeve Ho You Fat (2,01 m, 32 ans, ailier fort, Français) : 10,8 points, 4,3 rebonds et 1,4 passe
#21 Boubacar Toure (2,13 m, 25 ans, intérieur, Sénégalais) : 8,4 points, 3,9 rebonds et 0,3 passe
#34 Jackson Rowe (2,01 m, 24 ans, ailier fort, Canadien) : 5,0 points, 2,0 rebonds et 0,3 passes
#55 Teyvon Myers (1,88 m, 26 ans, arrière, Américain) : 0,8 point, 1,2 rebond et 0,2 passe
Entraineur : Jean-Denys Choulet

L’effectif du MSB :
#0 Ovie Soko (2,01 m, 29 ans, intérieur, Britannique) : 17,6 points, 7,4 rebonds et 2,5 passes
#4 Scott Bamforth (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain-Kosovar) : 15,5 points, 4,0 rebonds et 3,8 passes
#7 Alain Koffi (2,07 m, 37 ans, intérieur) : 0,7 point, 1,7 rebond et 0,3 passe
#8 Antoine Eïto (1,86 m, 32 ans, arrière) : 5,1 points, 1,6 rebond et 5,4 passes
#10 Valentin Bigote (1,96 m, 29 ans, ailier) : 10,0 points, 1,8 rebond et 2,9 passes
#11 Terry Tarpey (1,95 m, 26 ans, ailier) : 8,4 points, 5,1 rebonds et 1,7 passe
#32 Kaza Kajami-Keane (1,88 m, 27 ans, meneur, Canadien) : 11,8 points, 1,2 rebond et 3,8 passes
#33 Vitto Brown (2,03 m, 25 ans, intérieur, Américain) : 7,6 points, 2,6 rebonds et 0,9 passe
#39 Kenny Baptiste (2,04 m, 21 ans, ailier) : 2,0 points, 0,5 rebond et 0,5 passe
#44 Williams Narace (2,02 m, 23 ans, ailier, Camerounais) : 9,4 points, 4,1 rebonds et 0,9 passe
#55 Egidijus Mockevicius (2,08 m, 28 ans, pivot, Lituanien) : 5,0 points, 3,9 rebonds et 0,6 passe
Entraineur : Elric Delord

Les arbitres de la rencontre :
Mathieu Hosselet, Philippe Creton et Audrey Secci

96-74 pour le MSB à Roanne en coupe de France :
Le 9 janvier 2021, les Manceaux défiaient les Roannais dans la Loire pour le compte des huitièmes de finale de la coupe de France. Distancés dans les premiers instants (2-10, 4ème), les Sarthois revenaient à hauteur (10-10, 6ème). Les deux équipes restaient au coude à coude jusqu’à la fin de 1er acte (15-15). Les hommes d’Elric Delord subissaient alors l’envolée des Roannais jusqu’à leur concéder un retard maximal de 9 points (22-31, 16ème). Réagissant avec vigueur, ils faisaient la jonction avant de virer en tête à la mi-temps (38-35). Après la pause, les Manceaux étaient débordés par les Ligériens qui pointaient une dernière fois en tête (46-48, 25ème). À la faveur d’une première accélération, ils faisaient le break (60-51, 27ème). Sur leur lancée, ils abordaient le dernier quart-temps avec 15 points d’avance (67-52). Les Sarthois entretenaient cet écart (81-66, 35ème). Loin de s’en contenter, ils poussaient pour s’octroyer un avantage maximal de 24 unités (94-70, 39ème) avant de s’imposer de 22 (96-74). Meilleur marqueur du match avec 21 points, Scott Bamforth a conduit les siens à la victoire avec le soutien de Egidijus Mockevicius (17), Ovie Soko (14) et Valentin Bigote et Terry Tarpey (11 chacun).

La saison 2019-2020 de Roanne :
Jeep ÉLITE : 16ème avec 8 victoires et 17 défaites
Meilleur marqueur : Marcquise Reed (16,4 points)
Meilleur rebondeur : Yannis Morin (7,3 rebonds)
Meilleur passeur : Marcquise Reed (14,4 passes)
Meilleure évaluation : Yannis Morin (16,0)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Qualifié pour les 1/4 de finale face à Dijon
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2019-2020 du MSB :
Jeep ÉLITE : 9ème avec 11 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Brandon Taylor (15,2 points)
Meilleur rebondeur : Terry Tarpey (4,8 rebonds)
Meilleur passeur : Brandon Taylor (7,1 passes)
Meilleure évaluation : Brandon Taylor (17,8)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé au tour préliminaire par Monaco : 78-87
Coupe d’Europe : Non qualifié

Les oppositions en Sarthe :
Entre la Chorale et le MSB, 16 matchs ont eu lieu dans la Sarthe. En saison régulière, le MSB est invaincu à Antarès avec 12 victoires en autant de matchs alors qu'en playoffs, les Manceaux se sont imposés à 3 reprises et n'ont concédé qu'une seule défaite. C'était le 7 juin 2008 pour la belle des demi-finales quand les joueurs de Vincent Collet, pourtant 1ers de la saison régulière, s'inclinaient (57-71). Trumo Bogavac et Sam Clancy culminaient avec 10 points chacun. Marc Salyers (20 points), Brion Rush (11) et Pape Badiane (10) envoyaient la Chorale à Bercy pour défendre son titre. La saison dernière, l'équipe d'Elric Delord aurait dû accueillir la Chorale le 11 avril 2020 pour le compte de la 29ème journée. La crise sanitaire en a décidé autrement. Le dernier match disputé en Sarthe remonte au 26 avril 2014 quand les hommes de J.D. Jackson s’étaient joués de ceux de Luka Pavocevic (74-66) dans le sillage de J.P. Batista, auteur d’un double-double (16 points et 10 rebonds) et efficacement soutenu par Vaughn Duggins (13), Alain Koffi et Reyshawn Terry (10 chacun).

Le Mans

#0. Ovie SOKO

30 ans, 201 cm, Intérieur

#4. Scott BAMFORTH

30 ans, 188 cm, Arrière-meneur

#7. Alain KOFFI

37 ans, 207 cm, Intérieur

#8. Antoine EÏTO

32 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

29 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

27 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#30. Dahaba MAGASSA

18 ans, 192 cm, Arrière-meneur

#32. Kaza KAJAMI-KEANE

27 ans, 188 cm, Meneur

#33. Vitto BROWN

25 ans, 203 cm, Intérieur

#34. Mathias VAN DEN BEEMT

19 ans, 213 cm, Pivot

#39. Kenny BAPTISTE

21 ans, 204 cm, Ailier

#44. Williams NARACE

23 ans, 202 cm, Ailier

#55. Iggy MOCKEVICIUS

28 ans, 208 cm, Pivot

#99. AlaaEddine BOUTAYEB

19 ans, 214 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Les Sarthois démarraient sur les chapeaux de roues (8-1, 2ème). Ils contenaient ensuite les Roannais (12-7, 5ème). Ils les distançaient même quelque peu (17-8, 8ème). Les Ligériens réagissaient alors vigoureusement au point de revenir à égalité après 10 minutes de jeu (20-20). Piqués au vif, les Manceaux remettaient les gaz (35-26, 15ème). Ayant compté 10 points d’avance (40-30, 17ème), ils en conservaient 7 à la mi-temps (51-44). Les hommes d’Elric Delord revenaient des vestiaires le couteau entre les dents à tel point qu’ils s’octroyaient un matelas de 15 points (63-48, 25ème). Ils maintenaient les Choraliens à bonne distance (72-58, 29ème) avant d’aborder le dernier acte avec 13 points d’avance (74-61). Pour se mettre à l’abri, les Sarthois s’octroyaient un avantage maximal de 16 unités (85-69, 35ème). Les Roannais n’abdiquant pas (89-79, 38ème), les Manceaux les mettaient alors à la raison (95-79, 39ème) avant de s’imposer de 13 points (97-84). Meilleur marqueur sarthois avec 20 points, Valentin Bigote a conduit son équipe au succès avec le soutien de Kaza Kajami-Keane et Ovie Soko (16 chacun) alors que Scott Bamforth et Terry Tarpey en ajoutaient 14 chacun.



Le Mans

VS

Roanne




Les Sarthois démarraient sur les chapeaux de roues (8-1, 2ème). Ils contenaient ensuite les Roannais (12-7, 5ème). Ils les distançaient même quelque peu (17-8, 8ème). Les Ligériens réagissaient alors vigoureusement au point de revenir à égalité après 10 minutes de jeu (20-20). Piqués au vif, les Manceaux remettaient les gaz (35-26, 15ème). Ayant compté 10 points d’avance (40-30, 17ème), ils en conservaient 7 à la mi-temps (51-44). Les hommes d’Elric Delord revenaient des vestiaires le couteau entre les dents à tel point qu’ils s’octroyaient un matelas de 15 points (63-48, 25ème). Ils maintenaient les Choraliens à bonne distance (72-58, 29ème) avant d’aborder le dernier acte avec 13 points d’avance (74-61). Pour se mettre à l’abri, les Sarthois s’octroyaient un avantage maximal de 16 unités (85-69, 35ème). Les Roannais n’abdiquant pas (89-79, 38ème), les Manceaux les mettaient alors à la raison (95-79, 39ème) avant de s’imposer de 13 points (97-84). Meilleur marqueur sarthois avec 20 points, Valentin Bigote a conduit son équipe au succès avec le soutien de Kaza Kajami-Keane et Ovie Soko (16 chacun) alors que Scott Bamforth et Terry Tarpey en ajoutaient 14 chacun.

Le résumé du match :






Les Cinq de départ :
MSB : Kaza Kajami-Keane, Scott Bamforth, Terry Tarpey, Williams Narace et Ovie Soko
Roanne : Sylvain Francisco, Ronald March, Jamel Artis, Juvonte Reddic et Steeve Ho You Fat

Le Fil du match :
1er quart-temps : 20-20
(20-20).

2ème quart-temps : 31-24
(51-44).

3ème quart-temps : 23-17
(74-61).

4ème quart-temps : 23-23
(97-84).

L’Homme du match :
En 28 minutes, Ovie Soko a marqué 16 points à 6/10 aux tirs et 4/7 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 9 rebonds dont 1 offensif, 4 passes et 4 interceptions pour terminer avec la meilleure évaluation du match (25).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

W. NARACE
  • 8
  • 3
  • 0
  • 5

O. SOKO
  • 16
  • 9
  • 0
  • 21

K. KEANE
  • 16
  • 2
  • 1
  • 15

T. TARPEY
  • 14
  • 5
  • 2
  • 18

S. BAMFORTH
  • 14
  • 3
  • 0
  • 14

V. BIGOTE
  • 20
  • 2
  • 2
  • 20

E. MOCKEVICIUS
  • 7
  • 4
  • 1
  • 9

V. BROWN
  • 0
  • 1
  • 2
  • -5

A. EITO
  • 2
  • 0
  • 5
  • 7

K. BAPTISTE
  • 0
  • 0
  • 1
  • -2

H. MENIANDI
  • 0
  • 0
  • 0

 

TOTAL
  • 97
  • 29
  • 14
  • 102


  • RoanneRoanne
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. HO YOU FAT
  • 4
  • 4
  • 3
  • 4

R. MARCH
  • 24
  • 2
  • 2
  • 17

S. FRANCISCO
  • 4
  • 2
  • 5
  • 3

T. VILLE
  • 3
  • 0
  • 4
  • 10

J. REDDIC
  • 24
  • 7
  • 0
  • 27

R. ONA EMBO
  • 2
  • 1
  • 1
  • 2

J. ARTIS
  • 6
  • 2
  • 1
  • 5

C. CAVALLO
  • 6
  • 2
  • 1
  • 8

T. MYERS
  • 11
  • 2
  • 3
  • 14

 

TOTAL
  • 84
  • 22
  • 20
  • 90

Eric Delord :

On est dans une phase où on enchaîne les bons résultats, c’est très bien mais la manière est la plus importante à mes yeux. Aujourd’hui, c’était difficile car l’équipe de Roanne a tenté des coups mais malgré tout, on atteint les 97 points. Défensivement, on a manqué quelques trucs mais c’est lié à la qualité du jeu proposé par Roanne. Entre les deux équipes, il y a eu quelques contacts en défense. J’ai senti que mon équipe réfléchissait trop et observait ce que faisait Roanne pour faire les bons choix et n’a pas toujours suivi son propre instinct. On essaie de gagner en précision, en exigence, on doit revenir sur certaines choses, on a l’objectif de progresser. On a besoin de souffler un peu, la trêve tombe très bien, surtout si on doit jouer jusqu’au 30 juin. On fait ce sport pour le public et quand on produit une bonne action, il n’y a que notre banc qui applaudit, le public d’Antarès pourrait nous aider à aller chercher encore un peu plus.

Kaza Kajami-Keane :

C’était un bon match avec une équipe talentueuse en face et un bon coach. On a joué ensemble ce soir, la balle a bien bougé. Si on continue comme cela, on peut gagner beaucoup de matchs. Ovie Soko a su nous motiver. On a bien joué ensemble en défense, notamment avec les apports de Terry Tarrpey et  Williams Narace. C’est notre identité. Quand on utilise notre défense, on est meilleur en attaque. L’important c’est de gagner les matchs, c’est le collectif, ma performance individuelle a peu d’importance.

Jean-Denis Choulet :

C’est encore une fois les pertes de balles qui nous tuent avec une défense très agressive du Mans, il n’y a rien à dire. Chaque fois qu’on est revenu dans le match, il y a toujours quelque chose qui s’est mal passé. Il y a eu des choses pénibles. Je ne remets pas en cause la victoire du Mans mais des choses criardes, flagrantes se sont déroulées à des moments importants du match. Nous, on s’entraîne 4h par jour, je ne sais pas si les arbitres font deux entraînements par mois. Il y a forcément une différence d’adaptation, c’est la situation qui fait que cela se produit. Quand on n’est pas en rythme, quand on n’a pas l’habitude de siffler, il y a de la frustration. Tout le monde râle, que ce soit Le Mans ou nous, donc il y a un problème. On n’arrive pas à faire en sorte que toutes les personnes qui participent au match soient toutes en forme en même temps. Il  n’y a pas besoin de siffler des techniques à tours de bras. Ce soir, nous avons été meilleurs qu’en Coupe contre Le Mans et j’espère qu’au match retour, on sera encore mieux et avec notre public. L’absence de notre pivot a été très préjudiciable, cela nous pénalise mais il n’y a rien à dire, c’est la faute à une personne. Ce soir, on n’avait pas la rotation voulue.

Renathan Ona Embo :

On avait un bon plan de match, on savait que cela allait être difficile contre Le Mans. On n’a pas su tenir sur l’intensité pendant 40 minutes. Il y  a eu un relâchement défensif, on a moins écouté les consignes et Le Mans est monté en pression mais on n’a jamais lâché. Quant à moi, c’est une incroyable opportunité d’être à Roanne, c’est le seul coach qui m’ait donné cette chance de m’entraîner. On veut ramener des victoires, on doit croire en nous et s’encourager.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr