Jeep ELITE - 2019/2020 - 18ème journée
samedi 11 janvier - 20:00

Le Mans

99

       

78




20 - 20  |  21 - 16  |  27 - 15  |  31 - 27

Boulazac

Les Sarthois ont mal terminé l’année 2019 en s’inclinant à Pau (64-85). Ce faux-pas les a privés d’une participation à la Leaders Cup. La désillusion digérée, ils vont tenter d’entamer 2020 en prenant le dessus sur Boulazac, l’autre équipe du Sud-Ouest. Rentrer et s’installer dans le Top 8, synonyme de playoffs est désormais l’objectif d’Elric Delord et ses ouailles.

Le contexte :
Avec 5 victoires et 12 défaites, Boulazac pointe au 15ème rang en compagnie de Gravelines-Dunkerque et Roanne alors que le MSB partage la 7ème place avec Nanterre et Strasbourg, chaque équipe ayant un bilan équilibré de 8 succès et 9 revers. Le 27 décembre dernier, les Boulazacois se sont inclinés à Bourg-en-Bresse (72-96) malgré les efforts conjugués de Kyle Gibson (21 points) Patrick Miller (13), Patrick Auda (12) et Alpha Kaba (10). Dans le même temps, les Manceaux ont chuté à Pau (64-85) même si Antoine Eïto.a totalisé 21 points.

L’effectif du Boulazac Basket Dordogne :
#0 Kevin Harley (1,96 m, 25 ans, arrière-ailier) : 6,7 points, 3,1 rebonds et 2,7 passes
#1 Patrick Auda (2,04 m, 30 ans, ailier fort, Tchèque) : 13,9 points, 4,2 rebonds et 0,8 passe
#3 Paul Billong (1,92 m, 18 ans, meneur) : 1,2 point, 0,4 rebond et 0,4 passe
#5 Jérôme Sanchez (1,97 m, 29 ans, ailier) : 5,8 points, 3,9 rebonds et 2,5 passes
#7 Alpha Kaba (2,08 m, 23 ans, intérieur) : 9,2 points, 9,5 rebonds et 0,4 passe
#11 Patrick Miller (1,84 m, 27 ans, arrière, Américain) : 12,6 points, 2,3 rebonds et 5,3 passes
#12 Ryan Pearson (1,98 m, 29 ans, ailier fort, Américain) : 11,5 points, 3,4 rebonds et 1,4 passe
#20 Jean-Frédéric Morency (2,00 m, 30 ans, ailier) : 4,8 points, 2,3 rebonds et 0,4 passe
#22 Kyle Gibson (1,96 m, 32 ans, arrière-ailier, Américain) : 13,4 points, 2,1 rebonds et 2,4 passes
#40 Rémi Lesca (1,80 m, 29 ans, meneur) : 5,4 points, 1,4 rebond et 4,0 passes
Johnny Berhanemeskel (1,88 m, 27 ans, arrière, Canadien) : 1er match
Entraineur : Thomas Andrieux

Les arbitres de la rencontre :
Hugues Thépenier, Maxime Boubert et Audrey Secci

Soir de match :
Pour suivre le match comme à Antarès, le programme officiel du match est téléchargeable ici.

78-72 pour Boulazac au match aller :

Le MSB se déplaçait à Boulazac le 21 septembre 2019 au titre de la 1ère journée. Les Manceaux démarraient sur les chapeaux de roues. Évoluant comme dans un rêve en attaque, ils en oubliaient de défendre et, sur la fin du 1er quart-temps, le BBD leur faisait payer leurs insuffisances (23-28). Sans surprise, ils souffraient à la mène. Fébriles, ils explosaient sur les cinq dernières minutes en n’arrivant pas à placer leur jeu (31-43). Distancés de 16 points (33-49, 23ème), les joueurs de Dounia Issa se rapprochaient sensiblement sur un dunk de Terry Tarpey (45-54, 29ème) avant d’être relégués à 13 longueurs à 10 minutes de la fin (47-60). Valentin Bigote s’occupait seul de la marque (60-65, 33ème). Malgré l’apport de J.P. Batista, les Sarthois n’avaient pas les moyens de faire mieux (72-78). Les 18 points de J.P. Batista n’ont pas suffi même si Valentin Bigote en a ajouté 13 et Obi Emegano 11.

La saison 2019-2020 de Boulazac :
Jeep ÉLITE : 17ème avec 5 victoires et 12 défaites
Meilleur marqueur : Patrick Auda (13,9 points) - 20ème
Meilleur rebondeur : Alpha Kaba (9,5 rebonds) - 1er
Meilleur passeur : Patrick Miller (5,3 passes) - 13ème
Meilleure évaluation : Alpha Kaba (15,0) - 19ème
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Qualifié pour les 1/8 de finale à Nancy (Pro B) le 22 janvier
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2019-2020 du MSB :
Jeep ÉLITE : 9ème avec 8 victoires et 9 défaites
Meilleur marqueur : Obi Emegano (13,7 points) – 21ème
Meilleur rebondeur : Jacques Alingué (5,2 rebonds) - 20ème
Meilleur passeur : Taurean Green (4,1 passes) - 21ème
Meilleure évaluation : Obi Emegano (14,5) - 27ème
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé au Tour Préliminaire par Monaco (78-87)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2018-2019 de Boulazac :
Jeep ÉLITE : 10ème avec 17 victoires et 17 défaites
Meilleur marqueur : Kenny Chery (16,7 points)
Meilleurs rebondeurs : Travis Leslie et Akil Mitchell (5,9 rebonds)
Meilleur passeur : Kenny Chery (4,3 passes)
Meilleure évaluation : Kenny Chery (16,5)
Playoffs : Non qualifié
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé en 1/8 de finale par Le Mans (81-97)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2018-2019 du MSB :
Jeep ÉLITE : 8ème avec 20 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Cameron Clark (13,6 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (7,6 rebonds)
Meilleur passeur : Michael Thompson (4,7 passes)
Meilleure évaluation : Wilfried Yeguete (14,7)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (0-2 : 67-73 et 63-70)
Meilleur marqueur : Kendrick Ray (19,0 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (11,0 rebonds)
Meilleur passeur : Antoine Eïto et Michael Thompson (3,0 passes)
Meilleure évaluation : Kendrick Ray (20,5)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Battu en finale par Lyon-Villeurbanne (61-70)
Basketball Champions League : 4ème du Groupe A de la Saison régulière (7 victoires et 7 défaites) – Éliminé en 1/8 de finale par Virtus Bologne (Italie - 74-74 et 58-91)

Les oppositions dans la Sarthe :
4 matchs entre le MSB et le BBD ont eu lieu à Antarès. Après avoir perdu le premier, les Manceaux ont remporté les 3 suivants. En championnat, le bilan est de 2 succès et 1 revers pour les Sarthois qui ont également dominé les Périgourdins en Coupe de Francve. La saison dernière, l’équipe d’Éric Bartecheky s’est imposée le 13 février 2019 en 1/8 de finale de la Coupe de France (97-81) dans le sillage de Valentin Bigote (30 points), bien aidé par Petr Cornelie (17 points), Cameron Clark et Juice Thompson (11 chacun) et Richard Hendrix et Willfried Yeguete (10 chacun). Plus tard, elle a disposé des Boulazacois le 30 mars pour le compte de la 24ème journée (86-78) grâce à Wilfried Yeguete (14 points), Petr Cornelie (13), Kendrick Ray et Juice Thompson (12 chacun) et Antoine Eïto (11).

Le Mans

#0. Taurean GREEN

34 ans, 188 cm, Meneur

#1. Brandon TAYLOR

26 ans, 175 cm, Meneur

#2. Brahim DOHOU

20 ans, 193 cm, Ailier-arrière

#3. Matthieu GAUZIN

19 ans, 190 cm, Meneur-arrière

#5. Jacques ALINGUE

31 ans, 201 cm, Intérieur

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

28 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

26 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Jacques EYOUM

20 ans, 194 cm, Ailier fort

#13. Joao Paulo BATISTA

38 ans, 206 cm, Pivot

#15. Obi EMEGANO

26 ans, 190 cm, Arrière

#18. Junior TSHUNZA

20 ans, 204 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

29 ans, 195 cm, Ailier

#22. Cliff ALEXANDER

24 ans, 203 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Entraineur

Les Sarthois s’échappaient d’entrée (16-5, 6ème). Ils encaissaient alors un vilain 13-0 (16-18, 8ème) avant finir le 1er quart-temps à égalité (20-20). Dans le deuxième acte, ils faisaient un nouvel écart (32-26, 15ème), puis ils le portaient à 9 points (37-28, 17ème). Les Boulazacois revenaient une nouvelle fois au contact (37-36, 19ème). Les Delord boys remettaient alors les gaz pour avoir 5 points d’avance à la mi-temps (41-36). Au retour des vestiaires, les Manceaux continuaient sur leur lancée (58-43, 25ème), allant jusqu’à jusqu’à pousser leur avantage à 20 points (68-48, 30ème), ramené à 17 après 30 minutes de jeu (68-51). Ils poursuivaient leur effort pour s’octroyer un avantage maximal de 22 points (80-58, 35ème). Sans rien lâcher, ils en conservaient 21 au final (99-78). Meilleur marqueur manceau avec 19 points, Vanetint Bigolte a conduit les siens à la victoire avec le soutien de Obi Emegano (14), D.J. Stephens (12) et Clif Alexander et Antoine Eïto (11 chacun).



Le Mans

VS

Boulazac

99

points

78

33/63

adresse

27/57

9/22

3 points

8/14

24/41

2 points

19/43

24/26

lancers-francs

16/24

34

rebonds (off/déf)

28

21

passes décisives

14

122

évaluation

78





Les Sarthois s’échappaient d’entrée (16-5, 6ème). Ils encaissaient alors un vilain 13-0 (16-18, 8ème) avant finir le 1er quart-temps à égalité (20-20). Dans le deuxième acte, ils faisaient un nouvel écart (32-26, 15ème), puis ils le portaient à 9 points (37-28, 17ème). Les Boulazacois revenaient une nouvelle fois au contact (37-36, 19ème). Les Delord boys remettaient alors les gaz pour avoir 5 points d’avance à la mi-temps (41-36). Au retour des vestiaires, les Manceaux continuaient sur leur lancée (58-43, 25ème), allant jusqu’à jusqu’à pousser leur avantage à 20 points (68-48, 30ème), ramené à 17 après 30 minutes de jeu (68-51). Ils poursuivaient leur effort pour s’octroyer un avantage maximal de 22 points (80-58, 35ème). Sans rien lâcher, ils en conservaient 21 au final (99-78). Meilleur marqueur manceau avec 19 points, Vanetint Bigolte a conduit les siens à la victoire avec le soutien de Obi Emegano (14), D.J. Stephens (12) et Clif Alexander et Antoine Eïto (11 chacun).

Les Cinq de départ :
MSB : Antoine Eïto, Obi Emegano, Terry Tarpey, D.J. Stephens et Cliff Alexander
Boulazac : Patrick Miller, Kyle Gibson, Jean-Frédéric Morency, Ryan Pearson et Patrick Auda

Le Fil du match :
1er quart-temps : 20-20
(20-20).

2ème quart-temps : 21-16
(41-36).

3ème quart-temps : 27-15
(68-51).

4ème quart-temps : 31-27
(99-78).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

C. ALEXANDER
  • 11
  • 8
  • 1
  • 14

J. ALINGUE
  • 4
  • 3
  • 1
  • 5

P. BATISTA
  • 6
  • 10
  • 0
  • 13

V. BIGOTE
  • 19
  • 0
  • 2
  • 18

B. DOHOU
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A. EITO
  • 11
  • 2
  • 6
  • 15

O. EMEGANO
  • 14
  • 3
  • 3
  • 14

J. EYOUM
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

M. GAUZIN
  • 4
  • 0
  • 0
  • 4

T. GREEN
  • 9
  • 0
  • 7
  • 11

D. STEPHENS
  • 12
  • 4
  • 1
  • 16

T. TARPEY
  • 9
  • 1
  • 0
  • 9

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 99
  • 34
  • 21
  • 122


  • BoulazacBoulazac
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

P. AUDA
  • 10
  • 3
  • 0
  • 8

J. BERHANEMESKEL
  • 19
  • 2
  • 2
  • 17

P. BILLONG
  • 0
  • 0
  • 0
  • -1

M. DIOP
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

K. GIBSON
  • 20
  • 3
  • 2
  • 18

K. HARLEY
  • 6
  • 1
  • 1
  • 5

A. KABA
  • 6
  • 9
  • 0
  • 12

R. LESCA
  • 2
  • 1
  • 4
  • 3

P. MILLER
  • 12
  • 1
  • 5
  • 12

J. MORENCY
  • 0
  • 3
  • 0
  • 2

R. PEARSON
  • 3
  • 2
  • 0
  • -1

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 78
  • 28
  • 14
  • 78

Elric Delord
Les deux mi-temps ont été très intéressantes.
En première mi-temps, on s’est mis à réfléchir. On a tout de même pu trouver la bonne formule une fois avoir pris le temps d’observation, d’ajuster et de mettre quelques paniers.
En deuxième mi-temps, ce n’était pas du tout pareil. Je leur ai dit d’arrêter de penser, c’était juste une zone match up qui était proposée.
On a beaucoup de séquences à l’entraînement et on travaille sur cela. Je n’ai jamais été inquiet, Valentin Bigote nous a débloqué des situations.
Le nouveau joueur de Boulazac , Johnny Berhanemeskel, on le connaissait, on l’avait scooté, il faisait partie de notre liste. On a su le week-end dernier qu’il allait arriver, on a pu travailler.
J’avais prévu de faire rentrer Matthieu Gauzin plus tôt dans le match. Il mérite de rentrer vu le travail qu’il fournit à l’entraînement.
On a une bonne adresse aux lancers francs, cela rassure. Quand on est adroit, cela permet à tout le monde de souffler. Ce soir, le temps de jeu a été partagé, c’est un bonheur pour un entraineur.
Concernant Taylor Brandon, il a fait une batterie de tests. On a 7 étrangers dans l’équipe, on a tout ce qu’il faut pour bien jouer au basket. Comme il n’est pas à 100 % de ses moyens, je ne vois pas dire aux autres qu’il va jouer alors qu’il est hors de forme mais il pourrait revenir très vite.

Valentin Bigote
En première mi-temps, on a eu des bons passages mais globalement, cela manquait de rythme. On réfléchissait trop. Défensivement, on faisait moins de stops.
C’était mieux en deuxième mi-temps, on a joué avec agressivité et on a couru. C’est bien d’avoir réagi et gagné le match de reprise. Maintenant, on a un gros match contre Châlons-Reims la semaine prochaine.
On est bien en ce moment, on joue bien et l’équipe de Boulazac n’est pas dans une bonne passe, il ne fallait pas les mettre en confiance.
C’est une bonne équipe même s’ils sont avant-derniers.
Me concernant, j’ai eu pas mal de temps de jeu, j’ai pris mes responsabilités. J’espère que le coach va continuer à me faire confiance, je donne tout. Je peux alterner mon jeu soit en allant au cercle soit en shootant de loin. L’agressivité que j’ai mise a été bénéfique ce soir.
Brandon n’a pas fait beaucoup de matchs, malheureusement, car quand il est là, il apporte pas mal à l’équipe de par son agressivité et c’est un scoreur. On a aussi appris à jouer sans lui. Il devrait jouer le prochain match.

Thomas Andrieux
Il faut essayer de comprendre pourquoi on perd le fil de la rencontre alors qu’on est là à la mi-temps. On n’a pas la force de caractère. En deuxième mi-temps, Le Mans s’envole au score, c’était bien avant qu’il fallait faire douter l’équipe mancelle..
A la mi-temps, on est à 40% de réussite dans la raquette et on loupe des lancers francs.
Cependant, il n’y a pas que du négatif, mais on n’est pas capable de tenir sur la durée. Johnny Berhanemeskel a fait un bon match pour une première. Cela fait trois saisons qu’on le scootait avec Claude Bergeault. C’est un gars qui va amener du danger au tir extérieur et qui est très propre dans son approche.
Nous prévoyons de recruter mais le marché n’est pas simple. Le club souhaite faire les efforts et lutter pour le maintien. On a un match capital contre Le Portel la semaine prochaine.
Nos leaders doivent amener du positif et de la qualité dans le jeu. Depuis le début de saison, nous avons eu trois défaites après prolongations et on est souvent devant à domicile mais on laisse les équipes reprendre de la confiance.
Tout n’est pas à jeter mais il faut être capable d’apporter de l’intensité sur 40 minutes.

Alpha Kaba
On s’est fait gifler, on s’est fait dominer tout simplement. Les équipes ont plus confiance face à nous au fur et à mesure. Elles ont vu qu’on se faisait marcher dessus.
Dans le match, on a eu quelques périodes où on a plus ou moins bien défendu. On a changé notre stratégie. Mais c’est le manque de consistance qui nous fait défaut depuis le début de la saison. Ce soir, cela nous coûte cher en prenant plus de 20 points.
Johnny Berhanemeskel est arrivé après la trêve, il apporte, c’est un shooter, on est content de cet apport. On doit respecter ce qu’il a fait. Cela va nous apporter une option supplémentaire. On élargit la panoplie de l’équipe.
Le moral est touché ce soir, on a enchaîné un mois de décembre nul et la trêve était censée nous changer l’esprit pour apporter un autre visage. Pour l’instant, ce n’est pas le cas.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr