Jeep ELITE - 2019/2020 - 13ème journée
samedi 14 décembre - 20:00

Le Mans

81

       

75




24 - 18  |  24 - 14  |  17 - 23  |  16 - 20

Cholet

Pour la première fois de la saison, les Manceaux viennent de remporter deux matches de suite face à Boulogne-Levallois (104-83) et au Portel (85-76). Les Choletais sont dans la même dynamique après avoir dominé Gravelines-Dunkerque dans le Nord (79-73) puis Châlons-Reims à la Meilleraie (76-68). Autant dire que l’expression « Jamais deux sans trois » ne se vérifiera pas pour une des équipes. Si les hommes d’Elric Delord évolueront à domicile, ils ne devront pas oublier que ceux d’Erman Kunter ont les nerfs solides. En effet, les 4 matchs qu’ils ont remportés sur la route l’ont été par une marge allant de 1 à 6 points. Qu’importe, les supporters manceaux n’ont qu’une envie. Que l’expression se vérifie pour le MSB.

Le contexte :
Avec un bilan de 9 victoires pour 4 défaites, Cholet pointe au 5ème rang en compagnie de Bourg-en-Bresse alors que le MSB occupe la 8ème place à égalité avec Châlons-Reims, Gravelines-Dunkerque, Limoges, Nanterre et Orléans, chaque équipe affichant 5 succès et 8 revers. Samedi dernier, les Choletais se sont imposés face à Châlons-Reims (76-68) dans le sillage de lkan Karaman et Abdoulaye Ndoye (16 points chacun) bien aidés par Peter Jok (11) et Jonathan Arledge et Michael Stockton (10 chacun). La veille, les Manceaux avaient défait Le Portel dans le Pas-de-Calais (85-76) grâce aux productions conjuguées de Cliff Alexander et Valentin Bigote (16 points chacun), Jacques Alingué (14) et Terry Tarpey et Brandon Taylor (12 chacun).

L’effectif de Cholet Basket :
#0 Chris Horton (2,03 m, 25 ans, intérieur, Américain) : 18,1 points, 8,7 rebonds et 1,4 passe - Blessé
#5 Jalen Riley (1,82 m, 26 ans, meneur, Américain) : 10,9 points, 1,7 rebond et 1,6 passe
#11 Abdoulaye Ndoye (1,91 m, 21 ans, meneur-arrière) : 11,8 points, 4,5 rebonds et 2,8 passes
#12 Vafessa Fofana (2,00 m, 27 ans, ailier) : 6,1 points, 2,2 rebonds et 1,5 passe
#13 Ilkan Karaman (2,05 m, 29 ans, ailier fort, Turc) : 5,8 points, 2,0 rebonds et 1,0 passe
#14 Peter Jok (1,98 m, 25 ans, ailier, Soudanais du Sud) : 10,5 points, 3,9 rebonds et 1,5 passe
#18 Nianta Diarra (2,01 m, 26 ans, ailier fort, Malien) : 5,1 points, 3,2 rebonds et 0,5 passe
#20 Michael Stockton (1,85 m, 30 ans, meneur, Américain) : 10,6 points, 3,1 rebonds et 6,7 passes
#21 Jonathan Arledge (2,06 m, 28 ans, ailier fort, Américain) : 8,8 points, 5,6 rebonds et 0,7 passe
#30 Karlton Dimanche (1,93 m, 19 ans, meneur) : 2,0 points, 1,0 rebond et 0,5 passe

Les arbitres de la rencontre :
Grégory Dubois, Alexandre Deman et Bernardo Lopes

La saison 2018-2019 de Cholet :
Jeep ÉLITE : 15ème avec 11 victoires et 23 défaites
Meilleur marqueur : Michael Young (14,1 points)
Meilleur rebondeur : Frank Hassell (7,9 rebonds)
Meilleur passeur : London Perrantes (6,1 passes)
Meilleure évaluation : Frank Hassell (16,1)
Playoffs : Non qualifié
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Rouen (Pro B - 63-73)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2018-2019 du MSB :
Jeep ÉLITE : 8ème avec 20 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Cameron Clark (13,6 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (7,6 rebonds)
Meilleur passeur : Michael Thompson (4,7 passes)
Meilleure évaluation : Wilfried Yeguete (14,7)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (0-2 : 67-73 et 63-70)
Meilleur marqueur : Kendrick Ray (19,0 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (11,0 rebonds)
Meilleur passeur : Antoine Eïto et Michael Thompson (3,0 passes)
Meilleure évaluation : Kendrick Ray (20,5)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Battu en finale par Lyon-Villeurbanne (61-70)
Basketball Champions League : 4ème du Groupe A de la Saison régulière (7 victoires et 7 défaites) – Éliminé en 1/8 de finale par Virtus Bologne (Italie - 74-74 et 58-91)

Les oppositions dans la Sarthe :
Depuis la naissance du MSB, Choletais et Manceaux se sont retrouvés chaque année en Sarthe. En 1993, le rendez-vous s'est déroulé à Sablé pour cause de spectacle sur glace à la Rotonde. Sur les 32 matchs disputés, le MSB en a remporté 22 et perdu 10. Le bilan en saison régulière est de 18 victoires sarthoises pour 8 défaites. Les Manceaux ont gagné 3 matchs de Playoffs et en ont perdu 2. Enfin, l’unique match de Coupe de France a vu la victoire des Sarthois en septembre 2016. La saison dernière, l’équipe d’Éric Bartecheky s’est imposée le 25 septembre 2018 pour le compte de la 2ème journée (83-77) grâce à Antoine Eïto (25 points), Richard Hendrix (14 points et 10 rebonds), Juice Thompson (12) et Demitrius Conger (11).

Le Mans

#0. Taurean GREEN

34 ans, 188 cm, Meneur

#1. Brandon TAYLOR

26 ans, 175 cm, Meneur

#2. Brahim DOHOU

21 ans, 193 cm, Ailier-arrière

#3. Matthieu GAUZIN

19 ans, 190 cm, Meneur-arrière

#5. Jacques ALINGUE

32 ans, 201 cm, Intérieur

#8. Antoine EÏTO

32 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

28 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

26 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Jacques EYOUM

20 ans, 194 cm, Ailier fort

#13. Joao Paulo BATISTA

38 ans, 206 cm, Pivot

#15. Obi EMEGANO

27 ans, 190 cm, Arrière

#18. Junior TSHUNZA

20 ans, 204 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

29 ans, 195 cm, Ailier

#22. Cliff ALEXANDER

24 ans, 203 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Entraineur

Menés de 2 points dans les premiers instants (3-5, 8ème), les Sarthois prenaient rapidement les choses en main et se détachaient au prix d’un 6-0 (9-5, 4ème). Ils faisaient même un mini-break (20-13, 8ème) avant de mener de 6 points après 10 minutes de jeu (24-18). Un 7-0 en un peu plus d’une minute les propulsaient 13 unités devant les Choletais (31-18, 12ème). Un panier adverse entamait à peine la progression des Manceaux (37-20, 14ème). Antoine Eïto et ses partenaires distançaient même les Choletais de 21 longueurs (44-23, 18ème puis 48-27, 19ème) avant d’en conserver 16 à la mi-temps (48-32). Après la pause, les joueurs des Mauges poursuivaient une remontée les mettant 7 points derrière les Sarthois (56-49, 27ème). Trouvant la parade, les hommes d’Elric Delord se reprenaient pour aborder la dernière période avec un petit matelas de 10 unités (65-55). Revenus encore à 7 points (69-62, 34ème), les joueurs d’Erman Kunter étaient repoussés à 13 (75-62, 36ème). Pourtant, à coup de triples, les Choletais faisaient frissonner Antarès en revenant à 4 unités à 96 secondes du terme (79-75). Seuls deux lancers-lancers-francs d’Obi Emegano faisaient évoluer le score (81-75). Meilleur marqueur sarthois avec 18 points marqués, Valentin Bigote a conduit le MSB vers la victoire avec le concours d’Obi Emegano (16), Brandon Taylor (12) et Jacques Alingué (11) et Terry Tarpey (10).



Le Mans

VS

Cholet

81

points

75

28/59

adresse

27/62

6/17

3 points

13/26

22/42

2 points

14/36

19/23

lancers-francs

8/12

39

rebonds (off/déf)

30

19

passes décisives

15

96

évaluation

80





Menés de 2 points dans les premiers instants (3-5, 8ème), les Sarthois prenaient rapidement les choses en main et se détachaient au prix de’un 6-0 (9-5, 4ème). Ils faisaient même un mini-break (20-13, 8ème) avant de mener de 6 points après 10 minutes de jeu (24-18). Un 7-0 en un peu plus d’une minute les propulsaient 13 unités devant les Choletais (31-18, 12ème). Un panier adverse entamait à peine la progression des Manceaux (37-20, 14ème). Antoine Eïto et ses partenaires distançaient même les Choletais de 21 longueurs (44-23, 18ème puis 48-27, 19ème) avant d’en conserver 16 à la mi-temps (48-32). Après la pause, les joueurs des Mauges poursuivaient une remontée les mettant 7 points derrière les Sarthois (56-49, 27ème). Trouvant la parade, les hommes d’Elric Delord se reprenaient pour aborder la dernière période avec un petit matelas de 10 unités (65-55). Revenus encore à 7 points (69-62, 34ème), les joueurs d’Erman Kunter étaient repoussés à 13 (75-62, 36ème). Pourtant, à coup de triples, les Choletais faisaient frissonner Antarès en revenant à 4 unités à 96 secondes du terme (79-75). Seuls deux lancers-lancers-francs d’Obi Emegano faisaient évoluer le score (81-75). Meilleur marqueur sarthois avec 18 points marqués, Valentin Bigote a conduit le MSB vers la victoire avec le concours d’Obi Emegano (16), Brandon Taylor (12) et Jacques Alingué (11) et Terry Tarpey (10)

Highlights :



Le film du match : 

.


Les Cinq de départ :
MSB : Brandon Taylor, Antoine Eïto, Obi Emegano, Terry Tarpey et Cliff Alexander
Cholet : Michael Stockton, Abdoulaye Ndoye, Peter Jok, Nianta Diarra et Jonathan Arledge

Le Fil du match :
1er quart-temps : 24-18
(24-18).

2ème quart-temps : 24-14
(48-32).

3ème quart-temps : 17-23
(65-55).

4ème quart-temps : 16-20
(81-75).

L’Homme du match :
En 30 minutes, Obi Emegano a marqué 16 points à 4/6 aux tirs dont 2/2 à 3 points et 6/6 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 3 rebonds et 1 contre pour établir la meilleure évaluation mancelle (17).

Le Chiffre du match :
5. 5 Sarthois ont terminé la partie avec une évaluation à 2 chiffres tout en ayant atteint la barre des 10 points. Outre Obi Emegano (16 points) qui a fini avec une évaluation de 17, Valentin Bigote (18 points) a fait grimper la sienne à 16, Jacques Alingué (11 points) à 15, Brandon Taylor (12) à 14 et Terry Tarpey (10) à 11.

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

C. ALEXANDER
  • 4
  • 5
  • 1
  • 6

J. ALINGUE
  • 11
  • 6
  • 0
  • 15

P. BATISTA
  • 6
  • 4
  • 1
  • 6

V. BIGOTE
  • 18
  • 4
  • 1
  • 16

A. EITO
  • 2
  • 3
  • 4
  • 3

O. EMEGANO
  • 16
  • 3
  • 0
  • 17

T. GREEN
  • 2
  • 3
  • 2
  • 4

T. TARPEY
  • 10
  • 4
  • 1
  • 11

B. TAYLOR
  • 12
  • 3
  • 9
  • 14

 

EQUIPE
  • 0
  • 4
  • 0
  • 4

 

TOTAL
  • 81
  • 39
  • 19
  • 96


  • CholetCholet
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. ARLEDGE
  • 22
  • 7
  • 1
  • 25

N. DIARRA
  • 2
  • 1
  • 0
  • -2

V. FOFANA
  • 3
  • 3
  • 0
  • 2

P. JOK
  • 6
  • 5
  • 1
  • 7

I. KARAMAN
  • 0
  • 4
  • 0
  • 1

Y. MAKOUNDOU
  • 0
  • 0
  • 1
  • 0

A. NDOYE
  • 9
  • 2
  • 4
  • 12

J. RILEY
  • 15
  • 3
  • 0
  • 9

M. STOCKTON
  • 18
  • 3
  • 8
  • 25

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 1

 

TOTAL
  • 75
  • 30
  • 15
  • 80

Elric Delord
On voit bien que l’équipe de Cholet n’est pas 5e pour rien. Il leur manque Chris Horton. Ils sont difficiles à manœuvrer.
De manière globale, on a réussi à contrôler le match et, sur la seconde période, on ne prend pas d’éclats. C’était un peu chaud à la fin du match.
L’objectif ce soir, c’était de contrôler le rebond, ce qui a été chose faite et on voulait courir. On a bien réussi en première mi-temps, et une peu moins en seconde.
On a travaillé toute la semaine. On n’a pas de coupe d’Europe, on se prépare bien. On a un plan de jeu et des plans B ou C, si cela ne se passe pas comme prévu. Je suis très serein sur le match car on avait bien travaillé avant.
On n’a plus de blessés, tout le monde est en forme. On a équilibré l’équipe ce soir. On ne force pas grand-chose.
Taylor Brandon essaie de faire les meilleurs choix possibles pour les autres, c’est intéressant à cultiver. Antoine Eito est un joueur qui est important pour l’équipe de par son investissement et sa compréhension. Ce soir, cela lui a moins bien réussi mais je ne m’en fais pas.
Valentin Bigote, hormis ses shoots à 3 points, il a la particularité d’aller très vite et se faufile comme une anguille.
Ce soir, j’avais besoin de taille, je craignais sur les postes arrières de Cholet. C’est tactique et je voulais donner le temps à DJ Stephens de revenir, il l’a su assez tôt. C’est un leader, il a un comportement exemplaire, cela facilite le travail.
Là où je me sens à l’aide c’est dans le travail journalier avec les joueurs et le staff, c’est passionnant.
L’objectif, c’est de gagner le prochain match.

Terry Tarpey
Dounia, c’est mon pote, on a gagné le titre ensemble.
Concernant Elric, c’est différent. Les trois matchs gagnés avec lui c’est très important. Les structures de l’entraînement sont différentes.
Pendant le match, je n’ai même pas imaginé qu’on puisse le perdre. La réussite de Cholet à 3 points les a remis dans le match, c’était difficile pour nous.
Concernant notre équipe, le retour de Brandon a fait du bien. Il est notre meneur titulaire et apporte beaucoup à l’équipe. C’est un bon joueur, un bon passeur et un bon shooter. L’équipe est meilleure avec lui.
Elric est un bon coach, pourquoi ne pas continuer avec lui ?

Erman Kunter
L’équipe n’était pas prête au début du match. On a raté des tirs et on a encaissé 21 points en contre-attaques, on a encaissé 48 points en première mi-temps. On a donné des tirs faciles, on a perdu des ballons.
En seconde période, c’était mieux avec 33 points encaissés, on est revenu à 4 points mais quand on donne l’avance de 16 points à la mi-temps, notamment à l’extérieur, c’est trop. On a dépensé beaucoup d’énergie pour revenir et à la fin, on perd en lucidité. Nos joueurs extérieurs, en 2e mi-temps, ont fait des grosses erreurs. Il y a des paniers qu’on a donnés car ils n’ont pas défendu en un contre un et après, c’était difficile de revenir.
Le Mans a bien défendu, ils ont fermé la raquette au début et on a alors changé nos formes de jeu. En 2e mi-temps, on a plus trouver plus d’espace mais on n’a pas fait les bons choix à la fin.
Si on avait été plus présents dès le début, on aurait eu plus de chance. Le Mans avait le moral et la confiance.

Abdoulaye Ndoye
Il y a eu deux mi-temps différentes ce soir. En première mi-temps, on s’est fait marcher dessus, on encaisse beaucoup de points en contre-attaques. En 2e période, c’est un autre visage, on revient à 4 points.
On a dépensé beaucoup d’énergie. Après cette 1ère mi-temps, ce n’était pas évident. On fait beaucoup d’erreurs et on perd beaucoup de duels.
On n’est pas une équipe qui se repose sur ses lauriers. Ils nous ont écrasés, il y avait 16 points d’écart à la mi-temps, on n’a rien montré. Ils marquent beaucoup sur des contre-attaques, cela s’est joué dans l’agressivité.
Il faut repartir à l’entraînement en étant agressifs et revenir sur notre identité. On gagne nos matchs parce que l’on se bat. On doit sortir de notre zone de confort à l’entraînement, c’est à l’entraînement que tout se joue. Cela peut arriver de perdre, la meilleure réaction c’est de rebondir. Il faut se préparer au prochain match contre Limoges.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr