Strasbourg - Espoirs : 72-65

Écrit par Sapco le .

Sans démériter, les Sarthois se sont inclinés en Alsace.

Les Manceaux ont fait illusion dans les 10 premières minutes (18-17). Ils ont ensuite cédé devant les assauts des Strasbourgeois qui ont creusé l’écart petit à petit. De plus, la blessure à la cheville de Junior Zero a contrarié le plan de jeu des Sarthois. Les efforts de Mel Esso Essis (21 points) ont alors été vains (18 points) même s’il a reçu le soutien de Liam Jackson (11). Si les Alsaciens sont toujours invaincus, les joueurs de Mathieu Lemercier ont concédé en la circonstance leur 4ème défaite en 4 matchs.
 
Le Film du match :
Dès les premiers instants, les Sarthois laissaient les commandes aux Strasbourgeois (6-10, 5ème) ce qui ne les empêchait pas de mener à l’issue du 1er quart-temps (18-17). Ils se faisaient ensuite rapidement dépasser (21-24, 15ème) avant d’accuser un retard de 6 points à la pause (27-33). Au retour des vestiaires, les Alsaciens s’échappaient (31-42, 25ème) si bien que les hommes de Mathieu Lemercier naviguaient à 12 longueurs à 10 minutes du terme (40-52). Dans le dernier acte, ceux-ci ne faisaient pas mieux que maintenir la différence (51-62, 35ème) avant de l’entamer quelque peu dans le final (65-72).

Le Manceau du match :
En 27 minutes, Mel Esso Essis a établi la seule évaluation sarthoise à 2 chiffres (15). Pour cela, il a marqué 21 points à 8/12 aux tirs dont 4/7 à 3 points et 1/1 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 1 rebond.

Le Chiffre du match :
9. Les acteurs du match ont administré la preuve par 9 que le basket est un sport d’adresse. Si les Manceaux ont tenté 9 tirs de plus que les Alsaciens (58 contre 49), ils ont dû faire faire à un adversaire particulièrement adroit (29/49 soit 59,2%) alors qu’eux-mêmes se contentaient d’un insuffisant 43,1% (25/58). Leurs 9 lancers-francs (sur 13) ne suffisait alors pas à combler la différence même si les Strasbourgeois n’en mettaient que 4/5.

 

Equipes

Compétitions