Actualité

À la découverte de Obi Emegano

Le 

Peux-tu te présenter ? Obi par Obi

Obi Emegano, joueur de basket au MSB. Je suis né à Lagos - au Nigeria - et comme ma mère est Américaine, je suis Américano-Nigérian… et international nigérian. Sinon, au niveau personnel, je ne suis pas encore marié, mais officiellement fiancé.

Pourquoi avoir choisi de venir au MSB ?

Pour faire partie d’un grand club et montrer ce dont je suis capable et… pour gagner ! Ce club a une grande histoire, une culture de la gagne, un super staff, de grands coachs… J’étais excité à l’idée de signer dans un club emblématique de Jeep ELITE.

Est-ce que tu y as trouvé ce que tu espérais ?

Oui, totalement ! C’est vraiment un grand club. Un super encadrement. Tu vois tout de suite que c’est un club bien structuré et professionnel. C’est vraiment un bonheur d’être ici.


DBC MSB MONACO021119 34

Et sur les résultats du début de saison ?

Ah… tu sais on a eu des blessés… ça fait partie du jeu, mais ça n’aide pas à bien commencer. Donc il faut qu’on travaille encore plus dur pour nous rattraper et gagner un maximum de matchs.

Quelles sont tes ambitions en venant ici ?

Gagner. Mon ambition c’est de gagner, tout, toujours.

DBC MSB GRAVELINES191119 14

Si tu n’avais pas été joueur de basket, tu aurais fait quoi ?

C’est dur à dire. J’ai toujours été dans le sport toute ma vie, alors dire ce que j’aurais pu faire d’autre… Comme j’ai fait du football et du football américain en plus du basket, peut-être que j’aurais pu faire carrière dans l’un de ces autres sports. Cependant, une fois que j’aurai terminé ma carrière de joueur, je voudrais devenir un coach mental pour les sportifs. J’ai fait des études de psychologie et ça m’intéresse beaucoup. L’aspect mental dans le sport de haut-niveau, comment cela peut t’aider à tirer le maximum de ton corps.

C’est souvent encore une partie qui est peu considérée dans le sport de haut niveau…

Oui, et c’est dommage. J’ai vu tellement de sportifs, de vrais athlètes qui ont tout pour réussir et qui n’y arrivent pas parce qu’ils ne savent pas se gérer. C’est important, l’attitude à prendre quand tu gagnes mais aussi quand tu perds. Comment gérer l’un et l’autre. C’est quelque chose que j’ai eu la chance d’apprendre dans mes études et ça m’est très utile en tant que joueur. J’ai envie de transmettre cela, de le partager.

Est-ce que tu as un meilleur souvenir ?

La saison dernière à Dijon était vraiment sympa. On a vraiment fait une très bonne saison, bien meilleure que ce que tout le monde attendait. On a accompli quelque chose de fantastique pour le club et on le ressentait avec les fans. Avoir fait partie de cette aventure est vraiment un excellent souvenir.

DSC 5725

Est-ce que tu as un pire souvenir ?

Non. En fait, comme je te le disais, je vois les défaites ou les déceptions comme des manières de progresser, je cherche toujours à en retirer du positif.

Ton geste préféré au basket ?

Ça dépend de ce que l’on attend de moi dans l’équipe. Moi je suis content lorsque je réussis à bien faire ce dont l’équipe a besoin que je lui apporte... après, je pense que, comme tout joueur de basket, j’aime marquer des paniers ! (rires)

Ta principale qualité ?

Ma capacité à m’adapter, en tout cas j’aime à le penser. Le fait que je sois capable de travailler dur pour m’améliorer, chaque jour venir à l’entraînement et en match pour donner le meilleur et travailler dur ; et dans la vie hors-basket c’est la même chose.

Et ton plus gros défaut ?

Comme je te le disais, je n’aime pas penser en termes de « pire ». J’ai des défauts, comme tout le monde, mais je serais incapable de dire lequel est le pire de tous.

Si tu pouvais changer quelque chose chez toi ?

Mesurer 6.10 pieds (soit à peu près 2m08, ndlr).

Tu aimes faire quoi de ton temps libre ?

J’aime apprendre. Lire, écouter des podcasts, regarder des émissions TV. Le sujet dépend de mon envie du moment. En ce moment je m’intéresse beaucoup à l’immobilier, parce que je pense aussi à ma reconversion lorsque j’arrêterai le basket.

Tu as déjà essayé le basket 3x3 ?

Non, je n’ai jamais essayé… pas assez de temps !

Pour changer complètement de sujet, ton livre préféré ?

Père riche, père pauvre (Rich dad, poor dad en VO, ndlr) de Robert Kiyosaki. C’est un livre qui parle du développement de l’intelligence financière.

51ijjHLLiCL. SX332 BO1204203200

Ton film préféré ?

Shooter, tir d’élite avec Mark Wahlberg ou Braquage à l’italienne. Ce sont mes deux films préférés.

Puisqu’on parle de super-héros, si tu pouvais avoir un superpouvoir, ce serait quoi ?

J’ai beaucoup aimé The Dark Knight de Christopher Nolan, particulièrement pour le personnage du Joker. Mais si je devais avoir un super-pouvoir… voler c’est cool, mais je crois que je préférerais la téléportation. J’hésitais avec lire les pensées, mais en fait ça ne doit pas être sympa… quelque part ça doit être horrible de pouvoir savoir ce que tout le monde pense.

Si tu étais un animal, ou quel est ton animal préféré ?

Une panthère noire. J’aime les gros félins. Ou alors un léopard noir.

Ton plat préféré ?

Déjà, il faut savoir que je suis végan. Mais ta question tombe très bien parce que c’est ce que je suis en train de cuisiner justement. C’est un Pad Thai Wok en version végétarienne : des nouilles sautées avec des légumes.

Si tu pouvais discuter avec qui tu voulais, vivant ou mort, qui choisirais-tu ?

C’est une question difficile... Je pense que je dirais mon grand-père. Il est toujours vivant et je l’ai rencontré pour la première fois l’année dernière. Pour moi, cela signifie beaucoup parce que j’ai reçu une éducation dans laquelle la famille est très importante. J’ai entendu énormément de choses sur lui. Il a 107 ans et mon père m’a raconté tellement de choses sur lui, son père. C’est quelqu’un de très cultivé, de très sage, il était proviseur dans une école du village. Mon père me disait toujours « je voudrais que tu rencontres ton grand-père » et j’ai enfin pu le faire l’année dernière lorsque je suis revenu dans mon village natal - Owerri dans la région d’Imo State - au Nigeria. C’était un moment enthousiasmant pour moi de pouvoir enfin le rencontrer et lui parler.

Obi Emegano et son grand père

D’ailleurs, être Nigérian, qu’est-ce que cela signifie pour toi ?

Beaucoup. Mais si je devais résumer je dirais : tradition, force, puissance et famille.

Dans ta carrière, est-ce qu’il y a un joueur qui t’a impressionné ?

Will Bynum. J’ai joué contre lui l’année dernière et j’ai été impressionné de voir à quel point il était bon. Il n’est pas très connu, il a joué aux Pistons de Detroit mais n’a jamais été une star NBA. C’était plus un joueur de rotation mais quand tu joues contre lui tu vois à quel point il est bon, même à 36 ans ! Ah ! J’oubliais Buddy Hield, qui joue aux Kings de Sacramento, j’ai joué contre lui aussi et… il est très fort !


20130321 ter af2 613.0Will Bynum

Une équipe de basket préférée, et tu ne peux pas dire Le Mans ?

Je suis un fan du Thunder d’Oklahoma puisque c’est là où j’ai grandi. En ce moment ce n’est pas facile d’être fan parce qu’on a perdu tous nos bons joueurs et que l’équipe perd presque tous ses matchs… mais je reste un fan du Thunder !

Est-ce que tu as un message pour les fans du MSB ?

Merci pour vos encouragements. On vous attend au prochain match, venez nombreux nous encourager. Soyez avec nous et on fera tout pour vous rendre fiers d’être des supporters du MSB !

Interview réalisée par Cyril Meteyer / MSB.FR

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr