Joueurs

A la rencontre de Youssoupha FALL

Le 

Après les portraits de plusieurs joueurs étrangers, le MSB vous propose cette fois de mieux faire connaissance avec son gentil géant.

Comment est-ce que tu es venu au basket ?
J’ai toujours été quelqu’un de passionné de sport en général. Depuis tout petit j’ai joué au basket, mais c’était sur des playgrounds… C’est vraiment Bouna (N’Diaye ndlr) - mon agent - qui m’a fait venir vers le basket sérieux, concret, organisé.

Si tu devais te décrire comme joueur ?
(Il hésite) Ben déjà je suis grand et j’ai de la force, après… me décrire en tant que joueur je ne sais pas trop… c’est plutôt à ceux qui me voient jouer qu’il faudrait demander…

On pourrait dire que tu es un bon défenseur quand-même.
Oui, c’est vrai que je peux dissuader beaucoup avec ma taille…

Photo Youss 1

Un joueur plutôt mobile compte-tenu de ta taille aussi.
C’est ce que les gens disent, mais moi je trouve que je ne le suis pas assez. Mais pour ma taille c’est vrai qu’on peut dire que je suis assez mobile.

Si tu n’avais pas été joueur de basket, tu aurais fait quoi ?
J’aurais continué mes études, en littérature. Je ne savais pas exactement ce que je voulais faire mais j’aurais continué. J’ai fait une terminal L, et j’aimais beaucoup le français… et pas du tout les maths. En fait j’aimais tout, sauf les maths ! (rires)

Tu as des endroits préférés au Mans ?
J’aime bien aller au cinéma, au restaurant, mais je n’ai pas vraiment d’endroit préféré. En fait je ne sors pas beaucoup.

Et à Poitiers ?
Pareil… mais avec moins de choses à faire qu’au Mans. Parfois on sortait avec les gars de l’équipe pour faire un restau ou un ciné…

Je sais que tu n’aimes pas trop qu’on te le rappelle, mais tu es quand-même très grand, ce n’est pas gênant pour le cinéma où les places ne sont pas toujours très grandes ?
Ça va, y’a pire, surtout dans les cinémas récents. L’avion par exemple, ça c’est horrible pour me trouver une place et une façon de me mettre.

Photo Youss 2

Comment est-ce que tu trouves l’organisation du club ?
Carrée. Tout est très bien organisé. Tout le monde se connaît aussi. Les gens sont au club depuis plusieurs années, au moins des dizaines pour la plupart, et ça se ressent aussi. Tout est bien organisé et tout le monde sait comment ça doit fonctionner, chacun connaît son rôle et celui des autres.

Au niveau du coaching, quelles sont les différences entre Éric, Erman et Ruddy (Nelhomme, coach de Poitiers) ?
Chaque coach est différent : ils n’ont pas les mêmes méthodes de travail. Ruddy, lui, fait plus confiance aux jeunes, il est connu pour ça. Erman… lui… comment je peux t’expliquer…

Lui, il ne fait pas confiance aux jeunes ?
(Rires) Non, ce n’est pas vraiment ça… il a bien donné confiance à des jeunes par le passé. En fait, avec lui ça passe ou ça casse. Si ça passe, ça va aller sans problème, et sinon ça va être compliqué.

Avec toi ça ne passait pas ?
Non… c’est plus qu’il a fait ses choix et il n’a pas voulu me faire jouer. Le coach veut gagner et il pense qu’il réussira plus avec certains joueurs qu’avec d’autres…

Photo Youss 3

Et Éric ?
Éric c’est quelqu’un qui laisse jouer et qui te fait confiance : il laisse les joueurs jouer quoi ! Il nous laisse nous exprimer et comme ça on joue en confiance ; et puis cette confiance tu as envie de lui rendre sur le terrain aussi et donc tu te donnes à fond.

Dans l’équipe tu as plus d’affinités avec certains joueurs ?
Franchement je m’entends hyper-bien avec tout le monde. Peut-être un peu plus avec Mykal… Will… Antoine… et Terry aussi. Mais tout le monde est sympa dans l’équipe, tout le monde me donne des conseils. J’ai la chance d’être dans une équipe avec des joueurs expérimentés. Romeo me donne beaucoup de conseils aussi. C’est vraiment une super ambiance et de très bonnes conditions pour moi.

Quelle est ton ambition pour la fin de saison ?
Déjà se qualifier pour les play-offs, parce que ce n’est pas encore acquis. Ensuite c’est d’aller le plus loin possible. On n’a peur d’aucune équipe, après on verra bien ce que ça donnera. Personnellement, il faut que je m’améliore partout : les lancers-francs, la course, les appuis, l’endurance… tout quoi !

Photo Youss 4

Et pour l’avenir, dans 4-5 ans ?
Ça dépend de ma progression. Mais je suis déterminé. J’ai envie d’aller le plus haut possible bien sûr. La NBA c’est le but ultime et si je dois pour cela jouer dans des clubs européens je le ferai. Je pense qu’il ne faut pas brûler les étapes.

Tu as choisi de jouer pour l’équipe de France plutôt que le Sénégal, mais ça coince au niveau du dossier de naturalisation. Tu as des nouvelles ?
Non, ça coince toujours. Après, je suis surtout focalisé sur Le Mans pour le moment : comment gagner les matchs et apporter plus. La sélection ça m’intéresse mais pour le moment j’ai un championnat à disputer et des progrès à faire, donc ça ne me pèse pas trop.

Tu es encore un très jeune joueur, surtout pour ton poste. Qu’est-ce que tu dois améliorer en priorité ?
Être plus actif : plus monter sur les écrans et redescendre ensuite vite pour gêner les tirs. Être plus rapide en course aussi. Être plus intense et être aussi un élément moteur pour l’équipe. J’ai aussi beaucoup de progrès à faire techniquement, et ça je le travaille beaucoup avec mes coachs.

Quel est ton meilleur souvenir sportif ?
La finale de la coupe de France, même si je n’ai pas joué. On formait vraiment un bon groupe avec des gars comme Gédéon Pitard, Lahaou Konaté et Mouphtaou Yarou.

Photo Youss 5

Et le pire ?
Le dernier match de la saison dernière avec Poitiers contre Denain. On était sixième avant le match, Denain n’avait plus rien à jouer, Jeff (Greer, ndlr) avait annoncé qu’il arrêtait sa carrière à la fin de la saison, mais nous on avait prévu que ça ne serait pas son dernier match, parce qu’on allait se qualifier pour les play-offs. Il y avait toute sa famille et tout… et on perd sur un tir au buzzer de Terry. Ça nous avait vraiment assommé, que Jeff finisse sa carrière comme ça. Ce n’est pas du tout ce qu’on avait prévu.

Par contre cette action fait partie des meilleurs souvenirs de Terry.
Oui, c’est clair. En un sens je suis content pour lui, surtout que c’est un gros travailleur. Je pense qu’il ira loin… très loin. Son activité… wahou… et puis c’est un joueur complet.

Ta principale qualité ?
Au basket, ma taille forcément. J’impressionne directement rien que par ça.

Et en dehors du basket ?
Pas facile comme question, je suis quelqu’un qui ne sais pas trop se décrire… Je dirais que je suis quelqu’un de tranquille, calme.

Et ton plus gros défaut ?
Houlà, encore plus dur. J’en ai forcément, mais je ne saurais pas quoi dire… franchement je ne sais pas.

Tu aimes faire quoi de ton temps libre ?
Jouer à la Playstation, regarder des films à la télé, sur Netflix et parler avec ma famille.

Regarder Koh-Lanta aussi ?
Ah oui, aussi, c’est vrai que j’aime bien cette émission. C’est ce soir en plus ! (Interview réalisée le vendredi 30 mars, ndlr)

Photo Youss 6

Tu as un film préféré ou un genre de films préféré ?
Récemment, j’ai bien aimé Black Panther. Sinon j’aime surtout les comédies, parce que j’aime bien rire. Les films à suspense aussi, j’aime bien… et puis des films d’action aussi à l’occasion.

Si tu pouvais changer quelque chose chez toi, ce serait quoi ?
J’aimerais que mes parents soient là pour me voir jouer. Parce que si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à eux.

C’est vrai que tu as perdu ta mère quand tu étais tout petit, et ton père l’année dernière. Comment on fait pour grandir sans sa maman ?
Ce n’est pas facile. Heureusement j’ai été bien entouré par la famille de mon père et de ma mère. Mon père a été très présent aussi… aujourd’hui encore je suis très proche de ma famille.

Ils sont toujours au Sénégal ?
Oui, sauf ma sœur que j’ai pu faire venir à Tours en début d’année. Mais j’appelle régulièrement ma famille. J’aimerais bien faire venir aussi mon autre petite sœur et mon petit frère pour qu’ils puissent faire leurs études ici. J’aimerais bien que ma famille vienne me voir jouer aussi bien sûr.

Si tu étais un animal, ou quel est ton animal préféré ?
Un lion ! Je viens du Sénégal, je ne peux pas répondre autre chose !

Un livre préféré peut-être ?
En fait, je n’ai pas lu tant de livres en entier que ça, je préfère lire des extraits. Mais j’ai lu en entier Une si longue lettre de Mariama Bâ, parce que j’ai beaucoup aimé.

Photo Youss 7

Un plat préféré ?
Oh j’aime beaucoup de choses, je suis très ouvert et pas du tout difficile. Avant je n’aimais pas les légumes mais je me suis habitué parce que je le dois pour travailler mon corps. Mais s’il faut que je ressorte un plat, ce serait le thiébou djeun (ou thiéboudienne), le plat national sénégalais.

Si tu pouvais discuter avec qui tu voulais, vivant ou mort, qui choisirais-tu ?
Ma mère. Je l’ai perdue à 11 ans et j’aimerais bien que le Youss mature puisse discuter avec elle. Mon père aussi, mais j’ai plus pu discuter avec lui, même en tant qu’adulte puisqu’il était avec moi. Oui, j’aimerais vraiment pouvoir discuter avec ma mère maintenant en tant qu’adulte.

Une équipe de basket préférée ?
Pas vraiment d’équipe, mais j’aime bien Lebron James, donc n’importe quelle équipe dans laquelle il joue je suis fan. Donc, actuellement, c’est les Cleveland Cavaliers.
Si tu pouvais avoir un superpouvoir, ce serait quoi ?
La téléportation, pour aller voir ma famille quand je veux.

Photo Youss 8

Ton action préférée au basket ?
Le dunk, bien sûr.

Est-ce que tu as un message pour les fans du MSB ?
Cette année on est bien. La salle est toujours bien remplie et on sent qu’ils sont derrière nous. Alors je voudrais qu’ils continuent à venir nous supporter. Cette année tout est possible et on a un coup à jouer, surtout si on récupère Pape pour les play-offs. On peut battre toutes les équipes, on l’a déjà fait : Monaco deux fois, Strasbourg la seule fois qu’on les a joués… On a vraiment quelque chose à faire et j’espère que les fans viendront nombreux pour nous soutenir.

Interview réalisée par Cyril Meteyer / MSB.FR

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr