Jeep ELITE - 2020/2021 - 1ère journée
samedi 26 septembre - 20:00

Le Mans

97

       

79




21 - 24  |  27 - 23  |  27 - 14  |  22 - 18

Strasbourg

Comme souvent, les deux équipes vont entrer dans la saison régulière de Jeep ÉLITE sans repères. Strasbourgeois et Manceaux n’ont disputé respectivement que 4 et 5 matches de pré-saison. Du coup, il serait bien présomptueux de donner un favori. Ce sont surtout les nouveaux éléments qui seront scrutés par les supporters.  Comme souvent, les deux équipes vont entrer dans la saison régulière de Jeep ÉLITE sans repères. Strasbourgeois et Manceaux n’ont disputé respectivement que 4 et 5 matches de pré-saison. Du coup, il serait bien présomptueux de donner un favori. Ce sont surtout les nouveaux éléments qui seront scrutés par les supporters.  

Le contexte :
L’exercice 2019-2020 s’est arrêté précocement et brutalement. Le présent débute avec la peur du lendemain en espérant qu’il aille à son terme sans embûche. La circulation dans les enceintes sportives fera l’objet de contraintes. Il est à souhaiter que les spectateurs, privés de basket depuis sept mois, auront à cœur de venir soutenir leur équipe préférée. Dans un univers trouble, une nouvelle a réjoui les fans de basket. Ils pourront suivre les matches en clair sur les écrans. Ainsi, dès lundi prochain, la rencontre du MSB à Pau sera retransmise en direct sur la chaîne L’Équipe.  

L’effectif de la SIG Strasbourg :
#3 Brandon Jefferson (1,73 m, 28 ans, meneur, Américain)
#4 Léopold Cavalière (2,03 m, 24 ans, ailier fort)
#8 DeAndre Lansdowne (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain)
#13 Essome Miyem (2,10 m, 19 ans, pivot)
#15 Ebuka Izundu (2,08 m, 24 ans, pivot, Nigérian)
#17 Jaromir Bohacik (1,97 m, 28 ans, ailier, Tchèque)
#23 Jean-Baptiste Maille (1,90 m, 27 ans, meneur)
#24 Ishmail Wainright (1,96 m, 26 ans, ailier, Américain)
#25 Yannis Morin (2,08 m, 27 ans, pivot)
#33 Axel Toupane (2,01 m, 28 ans, ailier)
#50 Bonzie Colson (1,98 m, 24 ans, ailier, Américain)
Entraineur : Lassi Tuovi
 
L’effectif du MSB :
#0 Ovie Soko (2,01 m, 29 ans, intérieur, Anglais)
#4 Scott Bamforth (1,88 m, 30 ans, arrière, Américain)
#7 Alain Koffi (2,07 m, 36 ans, intérieur)
#8 Antoine Eïto (1,86 m, 32 ans, arrière)
#10 Valentin Bigote (1,96 m, 28 ans, ailier)
#11 Terry Tarpey (1,95 m, 26 ans, ailier)
#12 Jacques Eyoum (1,94 m, 20 ans, intérieur)
#32 Kaza Kajami-Keane (1,88 m, 26 ans, meneur, Canadien)
#33 Vitto Brown (2,03 m, 25 ans, intérieur, Américain)
#39 Kenny Baptiste (2,04 m, 20 ans, ailier)
#44 Williams Narace (2,02 m, 23 ans, ailier)
#55 Egidijus Mockevicius (2,08 m, 28 ans, pivot, Lituanien)
Entraineur : Elric Delord 

Les arbitres de la rencontre :
Paul Antiphon, Jérémy Foucault et Jean-Michel Tartare 

La pré-saison de Strasbourg (2 victoires et 2 défaites) :
Strasbourg – Gries-Oberhoffen (Pro B) 91-71
Bourg-en-Bresse – Strasbourg 79-90
Dijon – Strasbourg 74-65
Strasbourg – Bamberg (Allemagne) 104-91

La pré-saison du MSB (3 victoires et 2 défaites) :
Orléans – MSB 103-80
Nantes (Pro B) – MSB 81-80
MSB – Cholet 85-65
MSB – Orléans 96-71
MSB – Blois (Pro B) 77-54

La saison 2019-2020 de Strasbourg :
Jeep ÉLITE : 10ème avec 10 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Thomas Scrubb (12,5 points)
Meilleur rebondeur : Damien Inglis (5,4 rebonds)
Meilleur passeur : Scottie Reynolds (6,2 passes)
Meilleure évaluation : Thomas Scrubb (15,6)
Leaders Cup : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (72-91)
Coupe de France : Qualifié pour les 1/4 de finale
Basketball Champions League : 7ème du Groupe A de la Saison régulière (4 victoires et 10 défaites)

La saison 2018-2019 du MSB :
Jeep ÉLITE : 9ème avec 11 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Brandon Taylor (15,2 points)
Meilleur rebondeur : Terry Tarpey (4,8 rebonds)
Meilleur passeur : Brandon Taylor (7,1 passes)
Meilleure évaluation : Brandon Taylor (17,8)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé au tour préliminaire par Monaco (78-87)
Coupe d’Europe : Non qualifié

Les oppositions dans la Sarthe :
Depuis 1994, le MSB a accueilli la SIG pour 32 matchs dont 19 se sont soldés par une victoire mancelle et 13 par une défaite. En 1994, les Sarthois avaient été surpris en barrages par les Strasbourgeois, pourtant en Pro B. En saison régulière, le bilan est en faveur des Manceaux qui se sont imposés à 16 reprises alors qu’ils se sont inclinés 8 fois. En 2015 et 2016, les joueurs d’Erman Kunter sont tombés dans le 3ème match des demi-finales des playoffs, se faisant ainsi balayer chaque fois (0-3). Au même stade de la compétition en 2018, les Sarthois ont remporté le match 3 avant de perdre le match 4. Par ailleurs, les Manceaux se sont imposés en phase régulière de la Coupe Korac 2000-2001 et en 1/2 finale de la Coupe de France 2009 qu’ils allaient remporter 3 semaines plus tard. La saison dernière, l’équipe d’Elric Delord s’est inclinée le 23 novembre 2019 pour le compte de la 10ème journée (82-90) malgré les productions de Valentin Bigote (24 points), Cliff Alexander (23) et Brandon Taylor (18).

Le Mans

#0. Ovie SOKO

29 ans, 201 cm, Intérieur

#4. Scott BAMFORTH

30 ans, 188 cm, Arrière-meneur

#7. Alain KOFFI

37 ans, 207 cm, Intérieur

#8. Antoine EÏTO

32 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

28 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

26 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Jacques EYOUM

20 ans, 194 cm, Ailier

#30. Dahaba MAGASSA

17 ans, 192 cm, Arrière-meneur

#32. Kaza KAJAMI-KEANE

26 ans, 188 cm, Meneur

#33. Vitto BROWN

25 ans, 203 cm, Intérieur

#34. Mathias VAN DEN BEEMT

19 ans, 213 cm, Pivot

#39. Kenny BAPTISTE

20 ans, 204 cm, Ailier

#44. Williams NARACE

23 ans, 202 cm, Ailier

#55. Iggy MOCKEVICIUS

28 ans, 208 cm, Pivot

#99. AlaaEddine BOUTAYEB

19 ans, 214 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dans les premiers instants, les Sarthois restaient dans le sillage des Alsaciens (10-11, 5ème). Ils le restaient après 10 minutes de jeu (21-24, 10ème). Les visiteurs passaient alors la surmultipliée et reléguaient les hommes d’Elric Delord à 9 longueurs (23-32,13ème). Petit à petit, les Manceaux réduisaient l’écart (34-40, 15ème). Ils recollaient au score avant de passer devant sur le 5ème triple de Scott Bamforth sur 6 tentatives (48-45, 20ème). Quelques secondes après, ils atteignaient la mi-temps sur la plus petite des marges (48-47). Après la pause, les Sarthois enquillaient un 13-1 du plus bel effet pour se constituer un matelas de 13 unités (61-48, 24ème). Ils s’offraient rapidement un nouvel avantage de 15 points (67-52, 27ème). Les Strasbourgeois le dégonflaient à coup de 8-0 (67-60, ). Les Manceaux leur rendaient immédiatement la pareille (75-60, 30ème) avant d’aborder le dernier acte nanti d’une belle avance (75-61). Terry Tarpey et ses partenaires ne tardaient pas à s’octroyer un avantage maximal de 19 points (80-61, 32ème). Dès lors, ils s’évertuaient à contrôler la situation sans grande frayeur (88-70, 35ème) avant de vaincre confortablement (97-79), Meilleur marqueur du match avec 24 points, Scott Bamforth a conduit son équipe à la victoire avec le soutien d’Ovie Soko (17), Williams Narace (12), Kaza Kajami-Keane (10) et Terry Tarpey (10 rebonds).



Le Mans

VS

Strasbourg

97

points

79

35/69

adresse

28/65

10/22

3 points

8/28

25/47

2 points

20/37

17/22

lancers-francs

15/20

42

rebonds (off/déf)

33

22

passes décisives

17

119

évaluation

83





Dans les premiers instants, les Sarthois restaient dans le sillage des Alsaciens (10-11, 5ème). Ils le restaient après 10 minutes de jeu (21-24, 10ème). Les visiteurs passaient alors la surmultipliée et reléguaient les hommes d’Elric Delord à 9 longueurs (23-32,13ème). Petit à petit, les Manceaux réduisaient l’écart (34-40, 15ème). Ils recollaient au score avant de passer devant sur le 5ème triple de Scott Bamforth sur 6 tentatives (48-45, 20ème). Quelques secondes après, ils atteignaient la mi-temps sur la plus petite des marges (48-47). Après la pause, les Sarthois enquillaient un 13-1 du plus bel effet pour se constituer un matelas de 13 unités (61-48, 24ème). Ils s’offraient rapidement un nouvel avantage de 15 points (67-52, 27ème). Les Strasbourgeois le dégonflaient à coup de 8-0 (67-60, ). Les Manceaux leur rendaient immédiatement la pareille (75-60, 30ème) avant d’aborder le dernier acte nanti d’une belle avance (75-61). Terry Tarpey et ses partenaires ne tardaient pas à s’octroyer un avantage maximal de 19 points (80-61, 32ème). Dès lors, ils s’évertuaient à contrôler la situation sans grande frayeur (88-70, 35ème) avant de vaincre confortablement (97-79), Meilleur marqueur du match avec 24 points, Scott Bamforth a conduit son équipe à la victoire avec le soutien d’Ovie Soko (17), Williams Narace (12), Kaza Kajami-Keane (10) et Terry Tarpey (10 rebonds).





Les Cinq de départ
:
MSB : Kaza Kajami-Keane, Scott Bamforth, Williams Narace, Terry Tarpey et Ovie Soko
Strasbourg : Jean-Baptiste Maille, DeAndre Lansdowne, Bonzie Colson, Axel Toupane et Yannis Morin

Le Fil du match :
1er quart-temps : 21-24
(21-24)
.
2ème quart-temps : 27-23
(48-47).

3ème quart-temps : 27-25
(75-61). 

4ème quart-temps : 22-18
(97-79).

L’Homme du match :
En 28 minutes, Terry Tarpey a marqué 11 points à 5/6 aux tirs dont 1/1 à 3 points auxquels il a ajouté 10 rebonds dont 4 offensifs, 2 passes et 1 interception pour terminer avec la meilleure évaluation du match (23).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. BAMFORTH
  • 24
  • 4
  • 2
  • 22

K. BAPTISTE
  • 2
  • 2
  • 0
  • 4

V. BIGOTE
  • 9
  • 3
  • 1
  • 9

V. BROWN
  • 6
  • 1
  • 1
  • 0

A. EITO
  • 3
  • 0
  • 6
  • 8

K. KAJAMI-KEANE
  • 10
  • 1
  • 2
  • 10

E. MOCKEVICIUS
  • 2
  • 4
  • 1
  • 5

W. NARACE
  • 13
  • 3
  • 2
  • 14

O. SOKO
  • 17
  • 5
  • 5
  • 15

T. TARPEY
  • 11
  • 10
  • 2
  • 23

 

EQUIPE
  • 0
  • 9
  • 0
  • 9

 

TOTAL
  • 97
  • 42
  • 22
  • 119


  • StrasbourgStrasbourg
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. BOHACIK
  • 4
  • 2
  • 0
  • 0

B. COLSON
  • 17
  • 8
  • 1
  • 23

E. IZUNDU
  • 5
  • 3
  • 0
  • 7

B. JEFFERSON
  • 12
  • 1
  • 7
  • 8

D. LANSDOWNE
  • 6
  • 1
  • 0
  • 0

J. MAILLE
  • 4
  • 1
  • 3
  • 5

E. MIYEM
  • 2
  • 2
  • 0
  • 4

Y. MORIN
  • 6
  • 5
  • 1
  • 11

J. TCHICAMBOUD
  • 3
  • 0
  • 0
  • 0

A. TOUPANE
  • 7
  • 2
  • 2
  • 6

I. WAINRIGHT
  • 13
  • 2
  • 3
  • 13

 

EQUIPE
  • 0
  • 6
  • 0
  • 6

 

TOTAL
  • 79
  • 33
  • 17
  • 83

Elric Delord :

Sur la première mi-temps, je ne nous reconnaissais pas. Cela n’avait rien à voir avec ce que l’on produisait en matchs amicaux ou à l’entraînement.  Après, on a mis les barbelés et c’était mieux. Il y avait de la nervosité au début. Au final, on a retrouvé qui nous sommes et c’était très très bien. Quand on arrive à un certain niveau et qu’arrivent les rotations, il ne faut pas baisser le jeu. C’est plus facile pour les joueurs qui démarrent après l’échauffement que pour les autres qui entrent à froid en arrivant sur le terrain. En seconde mi-temps, l’engagement a été meilleur, on a été plus intelligent en bougeant plus les ballons en attaque et en défendant mieux. En face, il y a une belle équipe de Strasbourg avec un bon coach. Dans quelque temps, ce ne sera pas facile de les jouer.

Antoine Eito :

On a pris beaucoup de points en première mi-temps. Scott Bamforth nous tient sur des gros shoots. C’est un sacré client, il n’y a pas eu beaucoup de joueurs au MSB qui ont mis 20 points en une mi-temps comme lui. On a eu Chris Lofton, Valentin Bigote et lui. En deuxième mi-temps, ça enchaine mais il reste encore beaucoup de travail. On a une force de frappe intéressante en attaque. Il y a deux clés qui nous caractérisent. Tout d’abord l’équilibre de l’équipe. On a une équipe de 9 joueurs + Kenny Baptise qui sont capables de jouer 30 minutes. Il faut savoir comment chacun de nous pourra apporter chaque soir de match. C’est un gros travail à faire. La deuxième clé, c’est l’impact défensif. Ce soir on a bien rectifié en deuxième période. Le 5 majeur a joué plus car on n’a pas rassuré.  Il ne faut pas que les gars se fatiguent. Du point de vue de l’état d’esprit, c’est top. Ce soir Terry Tarpey  a fait un match plein. En santé, il peut apporter aussi bien en attaque qu’en défense. C’est un début de saison. Strasbourg n’est pas plus prêt que nous, comme d’autres équipes après ces 6 mois d’interruption.

Lassi Tuovi :

Je félicite l’équipe du Mans qui a été bien meilleure, il faut le reconnaître. On est déçu, on doit travailler. C’est vrai que c’est difficile, on a des joueurs qui n’ont pas encore une histoire ensemble. Il faut ajuster, tout est nouveau mais ce n’est que le premier match. Mais pour être honnête, je ne suis pas content, on fait des erreurs et on doit comprendre pourquoi cela s’est produit. Je ne sais pas si on était fatigué mais on a donné la confiance au Mans.  On leur a laissé mettre 27 points dans le 2e quart-temps.  Il n’y a pas eu de shoots faciles mais on n’a pas été actif. On n’avait pas assez d’énergie en deuxième mi-temps. Malgré tout, on a une bonne alchimie. On a une semaine pour nous entraîner avant notre prochain match puisque notre match de mardi contre Boulazac est reporté.

Jean-Baptiste Maille :

On a bien commencé, ils sont revenus en seconde période avec plus d’intensité. Même si la première mi-temps était correcte, on encaisse trop de points. On a pris 48 points en 1ère période et 49 points en seconde. On a encore beaucoup de travail, on le sait. On a besoin de vécu ensemble. On doit montrer un meilleur visage notamment en défense et collectivement. Il faut analyser ce match et rectifier. La période de 6 mois qu’on a connue n’aide pas. C’est notre premier match, on ne sait pas où en sont les équipes, on travaille chacun de notre côté avec nos soucis. Il reste 33 autres matchs. Ce n’est pas facile de gagner ici et il faut souligner la performance du Mans. On n’a pas répondu à l’intensité du Mans. On doit réussir à monter notre niveau de jeu pour rivaliser et continuer comme la bonne entame qu’on a faite  ce soir.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr