Jeep ELITE - 2018/2019 - 32ème journée
mardi 07 mai - 20:00

Le Mans

94

       

74




26 - 15  |  27 - 17  |  19 - 29  |  22 - 13

Pau-Lacq-Orthez

Si les Sarthois restent sur 4 victoires d’affilée, les Béarnais sont à la peine depuis un mois. Ainsi, ils ont perdu 4 de leurs 6 derniers matchs et ils ont gagné 2 fois d’un petit point. Face à des équipes en lutte pour leur maintien, le week-end dernier, les joueurs d’Éric Bartecheky ont gagné à Fos-sur-Mer (88-68) quand ceux de Laurent Vila ont chuté à domicile face à Cholet (70-79). Du coup, le MSB n’a plus qu’une victoire de retard sur l’Élan Béarnais. Mieux, un succès manceau de plus d’un point donnerait le point-average aux Tangos. Le Top 8 acquis, une place de choix serait même envisageable.

Le contexte :
Avec 19 succès et 12 revers, Pau-Lacq-Orthez occupe la 5ème place du classement de Jeep Élite. De leur côté, les Sarthois pointent au 6ème rang après avoir enregistré 18 victoires et 13 défaites, tout comme Limoges et Strasbourg.
Lors de la dernière journée, les Palois se sont inclinés à domicile face à Cholet (70-79) en dépit des efforts de Vitalis Chikoko (17 points et 13 rebonds), Donta Smith (14 points), C.J. Harris (12) et Taqwa Pinero (10). Pour leur part, les Manceaux se sont imposés à Fos-sur-Mer (88-68) dans le sillage de Cameron Clark (24 points), bien aidé par Valentin Bigote (13) et Jonathan Tabu (11).

91-90 ap pour Pau-Lacq-Orthez à l’aller :
Les Manceaux ont cédé d’un tout petit point à l’issue d’une prolongation arrachée sur un triple de Juice Thompson à la dernière seconde du temps réglementaire. Menant de 10 points en fin de première mi-temps (39-29, 19ème), ils ont été débordés par les Béarnais dans le troisième acte (57-61). Défaits d’un tout petit point après 45 minutes de jeu (90-91), ils ont pourtant fait preuve d’une belle adresse (50,0%) et même terminé avec une évaluation supérieure à leurs vainqueurs (108-105). Les 26 points de Juice Thompson n’ont pas suffi, pas plus que les 24 de Will Yeguete ou les 13 de Richard Hendrix alors que Petr Cornelie s’offrait un double-double (10 points et 13 rebonds).

Les arbitres de la rencontre :
Joseph Bissang, Régis Bardera et Matthieu Roux

L’effectif de Pau-Lacq-Orthez :
1 – Yohan Choupas (1,93 m, 19 ans, meneur-arrière) : 1,1 point
3 – Yannick Bokolo (1,91 m, 33 ans, meneur-arrière) : 2,1 points
4 – Léopold Cavalière (2,03 m, 23 ans, ailier) : 7,7 points et 5,3 rebonds
6 – Akos Keller (2,08 m, 30 ans, intérieur, Hongrois) : 5,8 points et 3,9 rebonds
7 – Taqwa Pinero (1,91 m, 35 ans, arrière-ailier, Américain) : 6,1 points et 2,0 rebonds
11 – C.J. Harris (1,91 m, 28 ans, meneur-arrière, Américain) : 16,7 points, 2,6 rebonds et 3,3 passes
14 – Mor Fall (2,14 m, 18 ans, intérieur, Sénégalais) : 2,1 points et 3,1 rebonds
15 – Donta Smith (2,01 m, 35 ans, ailier, Américain-Vénézuélien) : 12,4 points, 6,6 rebonds et 4,4 passes
23 – Vitalis Chikoko (2,08 m, 27 ans, intérieur, Zimbabwéen) : 15,6 points et 7,8 rebonds
32 – Mickey McDonnell (1,82 m, 30 ans, meneur, Américain) : 13,1 points, 3,4 rebonds et 5,5 passes
35 – Digué Diawara (2,06 m, 20 ans, ailier) : 5,6 points et 2,4 rebonds
Entraîneur : Laurent Vila

La saison 2017-2018 de Pau-Lacq-Orthez :
Jeep Élite : 8ème avec 18 victoires et 16 défaites
Meilleur marqueur : Elie Okobo (12,9 points)
Meilleur rebondeur : Alain Koffi (5,3 rebonds)
Meilleur passeur : Elie Okobo (4,8 passes)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Monaco (0-2)
Meilleur marqueur : Elie Okobo (29,0 points)
Meilleur rebondeur : Ken Horton (7,0 rebonds)
Meilleurs passeurs : Kyan Anderson et Chris Dowe (4,0 passes)
Leaders Cup : -
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Châlons-Reims (85-86)
Coupe d’Europe : -

La saison 2017-2018 du MSB :
Jeep Élite : 3ème avec 21 victoires et 13 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (13,9 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (6,9 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,8 passes)
Playoffs : Vainqueur en finale de Monaco (3-2)
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (14,5 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (5,3 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (6,2 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : -

Les oppositions en Sarthe :
A ce jour, 27 matchs ont eu lieu au Mans entre le MSB et l'Elan Béarnais. Un 28ème s’est déroulé à Sablé-sur-Sarthe le 9 avril 1999 en raison des 24 heures du Mans Motos. Toutes compétitions confondues, le bilan est de 17 victoires mancelles pour 11 défaites. En saison régulière, le club sarthois s'est imposé à 14 reprises et a subi 9 revers. Le MSB a gagné 2 matchs de playoffs et en a perdu 1 alors que chaque club a remporté 1 rencontre de Coupe de France. La dernière victoire paloise à Antarès remonte au 7 avril 2007 quand les Sarthois avaient été dominés par les joueurs de Gordon Herbert (78-91) malgré les 20 points de Kenny Gregory et les 16 de Sandro Nicevic. La saison dernière, les hommes d'Éric Bartecheky ont vaincu ceux de Laurent Vila le 30 septembre 2017 (73-58) dans le sillage de Justin Cobbs (18 points), bien aidé par Romeo Travis (14 points) et Mykal Riley (10).

Le Mans

#0. Kendrick RAY

25 ans, 188 cm, Arrière-ailier

#1. Louis RUCKLIN

20 ans, 184 cm, Arrière-meneur

#7. Richard HENDRIX

32 ans, 206 cm, Pivot

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#9. Jonathan TABU

33 ans, 185 cm, Arrière-meneur

#10. Valentin BIGOTE

27 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

25 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Petr CORNELIE

23 ans, 211 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

27 ans, 200 cm, Intérieur

#21. Michael THOMPSON

30 ans, 178 cm, Meneur

#23. Cameron CLARK

27 ans, 198 cm, Ailier

#30. Jacques EYOUM

19 ans, 194 cm, Ailier fort

#30. Jose FAMILIA

21 ans, 201 cm, Ailier fort

#32. Brahim DOHOU

19 ans, 192 cm, Ailier-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Prenant le match par le bon bout, les Sarthois s’échappaient dès le 1er acte (26-15). Dans le 2ème, ils poursuivaient sur leur lancée jusqu’à s’octroyer un avantage maximal de 23 points (51-28, 20ème), écart ramené à 21 unités à la mi-temps (53-32). Au retour des vestiaires, Antoine Eïto et ses partenaires plafonnaient si bien que les Béarnais étaient revenus à 11 longueurs à 10 minutes du terme (72-61). Les Manceaux se reprenaient efficacement dans le dernier acte pour s’imposer de 20 points (88-68). Meilleur marqueur de la partie avec 20 points, Valentin Bigote a mené son équipe au succès avec le soutien de Cameron Clark (19), Jonathan Tabu (17), Richard Hendrix (15) et Juice Thompson (12) alors que Will Yeguete prenait 12 rebonds.



Le Mans

VS

Pau-Lacq-Orthez

94

points

74

40/78

adresse

27/60

9/25

3 points

9/22

31/53

2 points

18/38

5/5

lancers-francs

11/13

39

rebonds (off/déf)

33

19

passes décisives

13

122

évaluation

73





Prenant le match par le bon bout, les Sarthois s’échappaient dès le 1er acte (26-15). Dans le 2ème, ils poursuivaient sur leur lancée jusqu’à s’octroyer un avantage maximal de 23 points (51-28, 20ème), écart ramené à 21 unités à la mi-temps (53-32). Au retour des vestiaires, Antoine Eïto et ses partenaires plafonnaient si bien que les Béarnais étaient revenus à 11 longueurs à 10 minutes du terme (72-61). Les Manceaux se reprenaient efficacement dans le dernier acte pour s’imposer de 20 points (88-68). Meilleur marqueur de la partie avec 20 points, Valentin Bigote a mené son équipe au succès avec le soutien de Cameron Clark (19), Jonathan Tabu (17), Richard Hendrix (15) et Juice Thompson (12) alors que Will Yeguete prenait 12 rebonds.

Les Cinq de départ :
MSB : Juice Thompson, Antoine Eïto, Valentin Bigote, Will Yeguete et Richard Hendrix
Pau-Lacq-Orthez : Mickey McConnell, C.J. Harris, Léopold Cavalière, Donta Smith et Akos Keller

Le Fil du match :
1er quart-temps : 26-15
(26-15).

2ème quart-temps : 27-17
(53-32).

3ème quart-temps : 19-29
(72-61).

4ème quart-temps : 22-13
(94-74).

L’Homme du match :
En 20 minutes, Richard Hendrix a marqué 15 points à 7/12 aux tirs dont 1/1 à 3 points auxquels il a ajouté 9 rebonds dont 4 offensifs, 1 passe, 1 interception et 1 contre pour parvenir à la meilleure évaluation du match (22).

Le Chiffre du match :
0. Fait rarissime, les Manceaux n’ont pas perdu une seule balle lors de la première mi-temps. Il a fallu attendre 32 secondes dans la deuxième pour voir la première sur une faute offensive de Will Yeguete.

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

V. BIGOTE
  • 20
  • 4
  • 0
  • 18

C. CLARK
  • 19
  • 3
  • 1
  • 16

P. CORNELIE
  • 2
  • 3
  • 0
  • 6

A. EITO
  • 3
  • 3
  • 7
  • 8

R. HENDRIX
  • 15
  • 9
  • 1
  • 22

J. TABU
  • 17
  • 1
  • 3
  • 17

T. TARPEY
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

M. THOMPSON
  • 12
  • 1
  • 4
  • 13

W. YEGUETE
  • 6
  • 12
  • 3
  • 20

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 94
  • 39
  • 19
  • 122


  • Pau-Lacq-OrthezPau-Lacq-Orthez
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

Y. BOKOLO
  • 2
  • 2
  • 1
  • 2

L. CAVALIERE
  • 10
  • 5
  • 0
  • 12

Y. CHOUPAS
  • 0
  • 1
  • 0
  • 1

D. DIAWARA
  • 6
  • 1
  • 0
  • 4

C. HARRIS
  • 19
  • 1
  • 0
  • 16

A. KELLER
  • 17
  • 10
  • 2
  • 18

M. MCCONNELL
  • 10
  • 3
  • 5
  • 9

T. PINERO
  • 3
  • 2
  • 0
  • 2

D. SMITH
  • 7
  • 6
  • 5
  • 7

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 74
  • 33
  • 13
  • 73

Eric Bartecheky

On est forcément satisfait du résultat. On est dans la continuité d’une série avec 5 victoires de suite. On a fait un grand pas vers les play-offs et on peut être en position pour espérer plus. Mais je ne suis pas satisfait de tout, l’équipe de Pau a du jouer avec des lignes différentes.  On a seulement 5 balles perdues dans le match et aucune à la mi-temps. A la fin du match, ce qui est positif c’est l’attitude et la solidarité. On a eu un écart à la mi-temps, ils sont revenus avec des tirs à 3 points. On a réussi à mettre un coup de rein pour repartir. On a résisté. On les laisse venir, cela aurait pu basculer, c’est pour cela que je ne suis pas totalement satisfait.
Ce soir, on a montré un autre visage, il y avait une belle salle colorée et je remercie le public qui a compris l’enjeu et pousse les joueurs pour se surpasser et faire des efforts pour obtenir la victoire. Samedi, ce sera un contexte différent : une finale de coupe de France à Bercy avec un adversaire de qualité.  On espère récupérer Kendrick Ray qui a pris une béquille à l’entrainement, on n’a pas voulu prendre de risque car il ressentait une douleur et on a perdu Terry Tarpey pendant le match qui avait pris en choc et avait mal à la tête. L’ASVEL c’est du costaud. Depuis qu’ils ont retrouvé leur effectif, il y a du physique, de la défense, des joueurs de talent, c’est du lourd et on connait la marque de fabrique de leur coach.

Jonathan Tabu

Notre force en ce moment c’est d’arriver à rester solide et garder la tête froide et continuer ce qu’on a à faire. On savait qu’il fallait rester concentré et ne pas paniquer. On a deux 5 de base bien qu’aujourd’hui on n’avait pas Kendrick et Terry qui s’est fait mal pendant la rencontre. Tout le monde peut apporter quelque chose.  Samedi, ce sera la finale de la Coupe de France sur un terrain neutre. C’est important pour le club et pour chacun d’entre nous. On va aller là bas en pleine confiance, on a prouvé ces dernières semaines ce dont on était capable. On est sur les bons rails. J’ai gagné 4 coupes en Belgique et une super Coupe en Italie, Antoine, Wilfried, Cameron, Richard ont déjà remporté des trophées… On part sans complexe. L’arrivée dans l’équipe de Kendrick Ray a chamboulé les rotations mais après, quand le coach a pu voir tout ce que les joueurs pouvaient apporter, on a pu utiliser les 10 joueurs et cela a été payant.

Laurent Vila

L’entame de match n’était pas dans les cordes, notre équipe était diminuée. Quand on perd 10 balles à la mi-temps, cela fait 10 contre-attaques. La réaction a été meilleure en deuxième mi-temps. Petit à petit, il y a des choses qui arrivent. Le Mans a très bien joué, on aurait pu jouer plus en périphérie avec plus de circulation de balles. C’est bien d’avoir pu jouer autrement en 2e mi-temps et revenir à 9 points. C’est dommage de ne pas avoir assez de joueurs pour finir. On a tenté de faire jouer Vitalis Chikoko mais il ressentait encore des douleurs, on ne voulait pas prendre de risque par rapport à sa blessure d’il y a 3 jours. Il va revenir pour Limoges. Quant à nous, on veut rebondir contre Limoges, on devrait avoir une équipe plus compétitive après, il faut avoir la qualité de jeu.

Léopold Cavalière

On perd 10 ballons en 1ère mi-temps et eux aucun. On ne peut pas gagner dans ces conditions. Cela fait des matchs qu’on ne court pas. Il faut savoir se mettre un coup de pied dans le c… et voir les bons côtés, ce qui a été le cas du 3e quart-temps. Il faut s’en inspirer. Wilfried a intercepté une balle et cela a été le tournant du match. C’est un très bon défenseur. Cette défaite nous fait mal. Sans Vitalis, c’était plus compliqué. Il faut faire des adaptations. Ce qui peut nous différencier des grosses équipes, c’est cette profondeur de banc qu’on n’a pas forcément. On a été touché par les blessures, on en fait les frais mais il faut garder les tête haute. L’objectif reste de jouer les play-offs et qu’on soit à 100%. Le match contre Limoges, ce sera une belle occasion de se rattraper, il y aura une ambiance de folie où tout peut se passer. Ce sera un match dur mais c’est une occasion pour se relancer.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr