Jeep ELITE - 2018/2019 - 24ème journée
samedi 30 mars - 20:00

Le Mans

86

       

78




22 - 29  |  16 - 21  |  22 - 16  |  26 - 12

Boulazac

Au contraire du MSB, Boulazac fait partie des huit premières équipes au classement de Jeep Élite. Après s'être qualifiés pour la finale de la Coupe de France, les Sarthois ont sombré à Monaco. Les hommes d’Éric Bartecheky ont l’occasion de réagir avec la réception de Boulazac qu’ils ont dominé par deux fois cette saison, en championnat et en Coupe de France. Quelle que soit la manière, les supporters n’attendent qu’une chose : que les Manceaux réalisent la passe de trois.

Le contexte :
Avec 13 succès et 11 revers, Boulazac occupe la 8ème place du classement de Jeep Élite. De leur côté, les Sarthois pointent au 9ème rang après avoir enregistré 12 victoires et 11 défaites, tout comme Gravelines-Dunkerque et Limoges.
Lors de la dernière journée, les Boulazacois se sont imposés au Portel (72-70) dans le sillage de Kenny Chery et Nicolas De Jong (17 points chacun), bien aidés par Akil Mitchell (11 points et 10 rebonds) et Travis Leslie (11 points). Pour leur part, les Manceaux se sont inclinés à Monaco (65-82) malgré les efforts de Cameron Clark (20 points) et Juice Thompson (13).

Les arbitres de la rencontre :
Hugues Thepenier, Matthieu Roux et Alexandre Deman

L’effectif de Boulazac :
5 – Jérôme Sanchez (1,97 m, 29 ans, ailier) : 4,3 points et 2,6 rebonds
8 – Travis Leslie (1,93m, 29 ans, arrière-ailier, Américain) : 11,7 points, 6,2 rebonds et 2,3 passes
11 – Kenny Chery (1,80 m, 27 ans, meneur, Canadien) : 16,3 points, 3,6 rebonds et 4,0 rebonds
18 – Raymond Cowels (1,93 m, 28 ans, arrière, Américain) : 9,6 points et 3,2 rebonds
20 – Jean-Frédéric Morency (2,00 m, 29 ans, ailier) : 4,1 points et 3,2 rebonds
25 – Akil Mitchell (2,03 m, 26 ans, intérieur, Américain) : 9,3 points, 5,8 rebonds et 2,7 passes
37 – Nicolas De Jong (2,10 m, 30 ans, intérieur, Français-Néerlandais) : 14,3 points et 5,3 rebonds
40 – Rémi Lesca (1,80 m, 28 ans, meneur) : 6,0 points et 3,3 passes
58 – Nianta Diarra (2,01 m, 25 ans, ailier fort) : 3,9 points et 3,4 rebonds
Entraîneur : Thomas Andrieux

76-64 pour le MSB en Jeep Elite à l’aller :
Avec le retour d’Antoine Eïto aux affaires, les hommes d’Éric Bartecheky ont fait preuve d’un bel état d’esprit et d’un engagement de tous les instants. En confiance, ils ont aussi retrouvé du pourcentage à 3 points (39,1%). Dans le sillage de Petr Cornelie (16 points), Valentin Bigote (13), Antoine Eïto et Will Yeguete (11 chacun) et Will Yeguete (10 rebonds) ont grandement contribué à la victoire mancelle.

97-81 pour le MSB en 1/8 de finale de la Coupe de France :
Les Manceaux ont récité leur leçon de basket alors que les Périgourdins n’ont jamais fermé le jeu. Comptant jusqu’à 40 points d’avance dans le troisième acte (81-41), les Manceaux ont baissé d’intensité dans le dernier qu’ils ont perdu 8-30. Outre Valentin Bigote, meilleur marqueur de la partie avec 30 points, 5 de ses partenaires ont scoré à 2 chiffres. Ainsi, Petr Cornelie a totalisé 17 points, Cameron Clark et Juice Thompson 11 chacun, Richard Hendrix et Will Yeguete 10 chacun.

La saison 2017-2018 de Boulazac :
Jeep Élite : 17ème avec 12 victoires et 22 défaites
Meilleur marqueur : Karvel Anderson (15,2 points)
Meilleur rebondeur : Brandon Ubel (5,0 rebonds)
Meilleur passeur : Trenton Meacham (4,6 passes)
Playoffs : -
Leaders Cup : -
Coupe de France : Battu en finale par Strasbourg (62-82)
Coupe d’Europe : -

La saison 2017-2018 du MSB :
Jeep Élite : 3ème avec 21 victoires et 13 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (13,9 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (6,9 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,8 passes)
Playoffs : Vainqueur en finale de Monaco (3-2)
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (14,5 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (5,3 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (6,2 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : -

Les oppositions dans la Sarthe :
Seulement, trois matchs entre le MSB et le BBD ont eu lieu à Antarès. Le 8 décembre 2012, à l’occasion du premier passage du Boulazac Basket Dordogne parmi l'élite, les hommes de J.D. Jackson se sont inclinés face à ceux de Sylvain Lautié (61-67) malgré les 16 points de Cuthbert Victor pourtant aidé par Pape Sy (13) et Khalid El-Amin (11) alors que J.P. Batista se fendait d'un double-double (10 points et 10 rebonds). De retour en Jeep Élite lors de l’exercice 2017-2018, le BBD est revenu à Antarès le 28 avril 2018. Cette fois, l’équipe d’Éric Bartecheky s’est imposée (94-69) grâce à Chris Lofton (20 points), Antoine Eïto (17), Youssoupha Fall (14) et Justin Cobbs (10). Plus récemment, le 13 février dernier, les Sarthois ont sorti les Boulazacois en 1/8 de finale de la Coupe de France (97-81).

Le Mans

#0. Kendrick RAY

25 ans, 188 cm, Arrière-ailier

#1. Louis RUCKLIN

20 ans, 184 cm, Arrière-meneur

#7. Richard HENDRIX

32 ans, 206 cm, Pivot

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#9. Jonathan TABU

33 ans, 185 cm, Arrière-meneur

#10. Valentin BIGOTE

27 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

25 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Petr CORNELIE

23 ans, 211 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

27 ans, 200 cm, Intérieur

#21. Michael THOMPSON

30 ans, 178 cm, Meneur

#23. Cameron CLARK

27 ans, 198 cm, Ailier

#30. Jacques EYOUM

19 ans, 194 cm, Ailier fort

#30. Jose FAMILIA

21 ans, 201 cm, Ailier fort

#32. Brahim DOHOU

19 ans, 192 cm, Ailier-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Dès le 1er quart-temps, les Sarthois étaient relégués à 7 longueurs (22-29). La situation ne faisait qu’empirer avant la pause (38-50). Au retour des vestiaires, les Manceaux se reprenaient quelque peu et réduisaient l’écart à 6 points à 10 minutes de la fin (60-66). Revenus dans un premier temps à 2 points (69-71, 32ème), ils égalisaient (75-75, 37ème) avant de prendre les commandes (78-77, 37ème). Surfant sur la vague, ils se détachaient en fin de match pour l’emporter de 8 unitésr (86-78). Meilleur marqueur manceau avec 14 points, Will Yeguete a été bien soutenu par Petr Cornelie (13), Kendrick Ray et Juice Thompson (12 chacun) alors qu’Antoine Eïto en ajoutait 11.



Le Mans

VS

Boulazac

86

points

78

32/66

adresse

27/64

11/26

3 points

10/26

21/40

2 points

17/38

11/16

lancers-francs

14/17

36

rebonds (off/déf)

37

17

passes décisives

14

102

évaluation

83





Dès le 1er quart-temps, les Sarthois étaient relégués à 7 longueurs (22-29). La situation ne faisait qu’empirer avant la pause (38-50). Au retour des vestiaires, les Manceaux se reprenaient quelque peu et réduisaient l’écart à 6 points à 10 minutes de la fin (60-66). Revenus dans un premier temps à 2 points (69-71, 32ème), ils égalisaient (75-75, 37ème) avant de prendre les commandes (78-77, 37ème). Surfant sur la vague, ils se détachaient en fin de match pour l’emporter de 8 unitésr (86-78). Meilleur marqueur manceau avec 14 points, Will Yeguete a été bien soutenu par Petr Cornelie (13), Kendrick Ray et Juice Thompson (12 chacun) alors qu’Antoine Eïto en ajoutait 11.

Le film du match :





Les Cinq de départ :
MSB : Juice Thompson, Antoine Eïto, Valentin Bigote, Cameron Clark et Will Yeguete
Boulazac : Kenny Chery, Raymond Cowels, Travis Leslie, Akil Mittchell et Nicolas De Jong

Le Fil du match :
1er quart-temps : 22-29
(22-29).

2ème quart-temps : 16-21
(38-50).

3ème quart-temps : 22-16
(60-66).

4ème quart-temps : 26-12
(86-78).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

V. BIGOTE
  • 4
  • 4
  • 3
  • 10

C. CLARK
  • 8
  • 3
  • 0
  • 7

P. CORNELIE
  • 13
  • 7
  • 0
  • 17

A. EITO
  • 11
  • 7
  • 2
  • 13

R. HENDRIX
  • 9
  • 1
  • 0
  • 8

K. RAY
  • 12
  • 3
  • 5
  • 14

J. TABU
  • 3
  • 0
  • 0
  • 1

M. THOMPSON
  • 12
  • 4
  • 6
  • 15

W. YEGUETE
  • 14
  • 4
  • 1
  • 15

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 86
  • 36
  • 17
  • 102


  • BoulazacBoulazac
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

A. AYGALENQ
  • 5
  • 1
  • 0
  • 4

K. CHERY
  • 30
  • 1
  • 5
  • 30

R. COWELS
  • 14
  • 3
  • 1
  • 12

N. DE
  • 12
  • 6
  • 0
  • 11

N. DIARRA
  • 0
  • 3
  • 0
  • 1

T. LESLIE
  • 3
  • 7
  • 5
  • 6

A. MITCHELL
  • 5
  • 5
  • 1
  • 2

J. MORENCY
  • 5
  • 3
  • 0
  • 5

J. SANCHEZ
  • 4
  • 2
  • 2
  • 7

 

EQUIPE
  • 0
  • 6
  • 0
  • 5

 

TOTAL
  • 78
  • 37
  • 14
  • 83

Eric Bartecheky
Nous étions mal embarqués ce soir. Mes joueurs ont eu du carcatère pour revenir d’une situation inconfortable.
En 2e mi-temps, on a encaissé 28 points alors qu’on en avait pris 50 en 1ère mi-temps. Il y a eu beaucoup d’énergie, on n’a pas perdu beaucoup de ballons. C’est défensivement qu’il y a eu un effort. Ce qui est positif ce soir c’est l’état d’esprit.
On n’a pas paniqué en seconde mi-temps alors qu’on était à -12. En 1ère mi-temps, on était en retard sur tout. Il manquait d’agressivité. On a laissé Kenny Chery s’amuser.
L’équipe de Boulazac a du mérite, est adroite. On craignait le fait qu’on avait gagné chez eux et en Coupe de France contre eux. L’équipe de Boulazac est venue très déterminée et a apporté du physique.
A la fin, je me suis appuyé sur les joueurs qui montraient une certaine énergie sur le terrain, on a fait moins de rotations.
Il reste 10 matchs à jouer, on peut regarder vers le haut, tout est encore possible.

Richard Hendrix
On devait avoir confiance dans notre jeu, c’était important pour nous. On a montré en 2e mi-temps de l’intensité.
Je ne dirai pas qu’on ait eu peur, mais on savait que cela serait un long match et alors on a repris confiance.
Après Monaco, on devait gagner pour revenir dans la lutte pour les play-offs et on va continuer à s’entraîner pour le dernier sprint.

Thomas Andrieux
Je suis forcément déçu car on a mené. On voit ce qui nous a manqué dans le dernier quart-temps. On a demandé énormément à Kenny Chery qui a fini sur les rotules.
C’est sur la partie défensive que le bât blesse. On a encaissé 26 points dans le dernier quart temps. On était à 60 % aux tirs en première période et sommes tombés à 26% en seconde avec un 3 sur 14 dans le jeu intérieur.
On perd chez le champion de France, il ne faut pas oublier d’où on vient. La défaite contre Pau a été plus frustrante. On a eu des performances individuelles et des joueurs sont passés à travers à l’image de Leslie Travis qui a fini à 1/9.
C’est notre 3e match consécutif à l’extérieur, on n’a pas un effectif pléthorique, cela montre toute l’abnégation et le courage de mon équipe.

Kenny Chery
C’est vraiment frustrant. Nous nous sommes battus pendant tout le match. Nous nous sommes entraînés toute la semaine.
Il faut donner du crédit à l’équipe du Mans qui n’a jamais lâché.
On a été emporté par la pression et leur agressivité. On aurait dû jouer plus ensemble.
On avait l’opportunité de remporter le match mais nous n’y sommes pas arrivés. On savait que cela n’allait pas être une partie facile maintenant il faut revoir le match et analyser ce qu’il a manqué afin de préparer notre match contre Nanterre.
J’ai eu des opportunités grâce à mes coéquipiers, nous nous sommes bien battus malgré la défaite.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr