Jeep ELITE - 2017/2018 - 22ème journée
vendredi 09 mars - 20:00

Le Mans

93

       

62




21 - 15  |  20 - 19  |  22 - 17  |  30 - 11

Antibes

Battus à Chalon-sur-Saône après avoir été finalistes de la Leaders Cup, les Sarthois aimeraient bien goûter de nouveau à la victoire. Eu égard à leur classement, ils pourraient penser qu’elle leur tend les bras. Pour la conquérir, ils devront s’employer et aborder le match avec le maximum de concentration et de respect pour les Antibois. En effet, à l’aller, l’escouade mancelle avait peiné avant de l’emporter à l’Azur Arena (72-69). La donne est quelque peu changée avec des absences notoires de chaque côté et il n’est pas dit que la partie sera facile pour les hommes d’Eric Bartecheky. Mais peut-être auront-ils quelque chose à prouver devant leur public ?

Le contexte :
Avec 9 victoires et 12 défaites, Antibes occupe la 12ème place du classement de Jeep ÉLITE en compagnie de Châlons-Reims, Le Portel et Pau-Lacq-Orthez. Pour sa part, le MSB figure au 3ème rang avec 14 succès et 7 défaites à son compteur.
Alors qu’ils restaient sur 3 succès en Jeep ÉLITE à Nanterre (80-77) puis face à Monaco (94-85) et à Limoges (89-65), les joueurs d’Eric Bartecheky ont chuté lourdement à Chalon-sur-Saône (72-91) même si Antoine Eïto et D.J. Stephens ont marqué 14 points chacun alors que Justin Cobbs et Romeo Travis en ont ajouté 12 tous les deux.
Depuis la 13ème journée, les Antibois alternent 1 victoire et 1 défaite. Ils ont aussi attendu la 18ème journée pour s’imposer à l’extérieur. Ils ont alors enchaîné un succès à Pau (78-72) et un autre à Hyères (88-68). Vendredi dernier, ils ont subi la loi de Nanterre à l’AzurArena (70-89) malgré les 21 points de Mouphtaou Yarou pourtant bien épaulé par Tyler Harvey (19) et Vincent Sanford (13).
Au classement des attaques, les Sarthois pointent au 12ème rang avec 78,1 points marqués et ont la meilleure défense (73,0 points encaissés). Quant aux Antibois, ils ont la 13ème attaque (78,0) et la 13ème défense (80,7).

Les joueurs de base d’Antibes :
Pour mener le jeu, les Sharks peuvent compter sur Jerel Blassingame (1,75 m, 36 ans) qui a débuté les 21 matchs de la saison. Le vétéran répond aux attentes (11,7 points, 2,4 rebonds et 6,9 passes).
A l’arrière, si l’Américain Vincent Sanford (1,93 m, 27 ans) n’avait pas encore évolué à un niveau comparable à la Jeep ELITE, il a levé les doutes quant à son adaptation (14,0 points, 2,8 rebonds et 2,2 passes).
Il en est de même pour l’ailier Tyler Harvey (1,93 m, 24 ans) qui a marqué 19 points face à Nanterre lors de la dernière journée (10,9 points, 1,8 rebond et 1,0 passe), il
Sarthois en 2011-2012, l’ailier Max Kouguere (1,98 m, 30 ans) sort du banc pour une production appréciable (9,0 points, 4,0 rebonds et 1,7 passe en 28 minutes).
Après s’être perdu à Orchies (Pro B) puis à Limoges, Paul Rigot (2,01 m, 23 ans) s’était avec Monaco l’an passé. Venu chercher à Antibes temps de jeu et responsabilités, il est à la peine (5,1 points et 2,9 rebonds en 18 minutes).
Entamant sa 6ème saison avec Antibes, le vétéran Tim Blue (2,05 m, 33 ans) était une valeur sûre des Sharks avant d’être arrêté (15,8 points, 5,3 rebonds et 2,9 passes).
Arrivé la semaine dernière, Steven Smith (2,03 m, 34 ans) s’est contenté de 2 points et 4 rebonds face à Nanterre.
Nianta Diarra (2,03 m, 24 ans) est un bon joueur d’appoint (4,2 points et 4,4 rebonds).
Après une saison bien pâle dans les rangs du MSB (6,0 points et 5,6 rebonds), Mouph Yarou (2,04 m, 27 ans) revit avec les Sharks (11,5 points et 9,2 rebonds).
Par contre, Jonathan Tornato (2,10 m, 28 ans) n’a que les miettes laissées par les ogres dans la peinture (2,8 points et 3,4 rebonds).

Les arbitres de la rencontre :
Eddie Viator, Johann Jeanneau et Audrey Secci

La saison 2017-2018 du MSB :
Pro A : 3ème avec 14 victoires et 7 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (13,5 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (7,7 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,9 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Eliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2017-2018 d’Antibes :
Pro A : 12ème avec 9 victoires et 12 défaites
Meilleur marqueur : Vincent Sanford (14,0 points)
Meilleur rebondeur : Mouphtaou Yarou (9,2 rebonds)
Meilleur passeur : Jerel Blassingame (6,9 passes)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Eliminé en 1/32 de finale par Boulazac (73-750)
Coupe d’Europe : Non qualifié

72-69 pour le MSB au match aller :
Le MSB se déplaçait à Antibes le 23 octobre 2017 au titre de la 6ème journée. Après un round d’observation (7-7, 4ème), les Sharks s’échappaient à la faveur d’un 7-0 (11-16, 7ème). La réaction des Manceaux était trop timide si bien qu’ils étaient relégués à 7 longueurs à l’issue de la 1ère période (13-20). Les Azuréens comptaient même bientôt un avantage maximal de 10 points (15-25, 12ème). Les Manceaux réagissaient alors violemment et renversaient la tendance pour mener de 4 points à la mi-temps (39-35). Repartant pied au plancher au retour des vestaires, les hommes d’Eric Bartecheky s’envolaient pour compter 18 points d’avance (55-37, 26ème). Les Sharks montraient bien les dents mais ils restaient à 9 points à 10 minutes du terme (60-51). Les Antibois poursuivaient leur remontée jusqu’à égaliser (69-69, 39ème). Les lancers-francs de Mykal Riley et Youssoupha Fall délivraient alors l’escouade sarthoise (72-69).
Le MSB tenait ainsi sa 6ème victoire d’affilée. Justin Cobbs y avait grandement contribué avec un double-double (15 points et 10 passes) alors que Youssoupha Fall et D.J. Stephens avaient ajouté 13 points chacun et Romeo Travis 12. Du côté azuréen, les 17 points de Vincent Sanford ne suffisaient pas même si Mouphtaou Yarou en avait marqué 12, Jerel Blassingame 11 et Tyler Harvey 10. Auteur de 4 points, Nianta Diarra s’était surtout signalé par ses 10 rebonds.

Les oppositions en Sarthe :
En raison du long séjour d'Antibes en Pro B, le MSB n'a reçu Antibes que 12 fois à Antarès (toutes en saison régulière) et s'y est imposé à 7 reprises. La saison dernière, les hommes d’Alexandre Ménard se sont inclinés (72-80) malgré les efforts d’Olivier Hanlan (21 points) pourtant aidé par Ryan Pearson (14) et Giordan Watson (11).

Le Mans

#0. Junior ZERO

21 ans, 195 cm, Ailier

#1. Mykal RILEY

33 ans, 196 cm, Ailier-arrière

#3. Justin COBBS

27 ans, 190 cm, Meneur

#4. Chris LOFTON

32 ans, 185 cm, Arrière

#8. Antoine EITO

30 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Mel ESSO ESSIS

20 ans, 199 cm, Ailier

#11. Terry TARPEY

24 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Yannis MORIN

25 ans, 208 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

27 ans, 200 cm, Intérieur

#17. Pape-Philippe AMAGOU

33 ans, 185 cm, Arrière

#19. Youssoupha FALL

23 ans, 221 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

27 ans, 195 cm, Ailier

#24. Romeo TRAVIS

34 ans, 198 cm, Intérieur

#30. Mathieu NZITA

19 ans, 185 cm, Meneur-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Ayant tardé à rentrer dans le match (6-11, 4ème), les Sarthois ont fait le break à la faveur d’un 11-0 (21-13, 9ème). Après avoir compté 13 points d’avance (34-21, 16ème), ils n’avaient que 7 points d’avance à la mi-temps (41-34). Les hommes d’Eric Bartecheky repartaient de plus belle au retour des vestiaires sans pour autant s’envoler (63-51, 30ème). Ils avaient sans doute gardé des forces pour le dernier acte qu’ils survolaient (30-11) au point de porter leur avantage à 33 unités (91-58, 38èmavant d’en conserver 31 à la sonnerie (93-62).



Le Mans

VS

Antibes

93

points

62

34/68

tirs

28/65

8/22

3 points

5/16

26/46

2 points

23/49

17/22

lancers-francs

1/3

44

rebonds (off/déf)

28

24

passes décisives

14

125

évaluation

59



Ayant tardé à rentrer dans le match (6-11, 4ème), les Sarthois ont fait le break à la faveur d’un 11-0 (21-13, 9ème). Après avoir compté 13 points d’avance (34-21, 16ème), ils n’en avaient plus que 7 à la mi-temps (41-34). Les hommes d’Eric Bartecheky repartaient de plus belle au retour des vestiaires sans pour autant s’envoler (63-51, 30ème). Ils avaient sans doute gardé des forces pour le dernier acte qu’ils survolaient (30-11) au point de porter leur avantage à 33 unités (91-58, 38ème) avant d’en conserver 31 à la sonnerie (93-62).

Les Cinq de départ :
MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
Antibes : Jerel Blassingame, Vee Sanford, Tyler Harvey, Steven Smith et Mouph Yarou

Le Film du match :
1er quart-temps : 21-15
(21-15).

2ème quart-temps : 20-19
(41-34).

3ème quart-temps : 22-17
(63-51).

4ème quart-temps : 30-11
(93-62).

L’Homme du match :
Les 5 050 spectateurs d’Antarès ont peut-être assisté à la résurrection de Mykal Riley. Jamais depuis le 10 mai 2016, l’ex-Nanterrien n’avait livré de match aussi consistant. Ce soir-là, il avait marqué 23 points pour une évaluation de 28 dans la défaite des Franciliens à Nancy (120-121). De plus, c’était en 38 minutes et après une prolongation. Face aux Sharks, il n’a eu besoin que de 32 minutes pour faire grimper son évaluation à 27. Pour cela, il a marqué 20 points à 6/9 aux tirs dont 3/4 à 3 points agrémentés d’un impeccable 5/5 aux lancers-francs. Concerné et en confiance, il a également pris 7 rebonds dont 1 offensif, délivré 6 passes et volé 1 ballon.

Le Chiffre du match :
1. Il a fallu attendre la 34ème minute pour voir le seul lancer-franc marqué par Antibes (Tyler Harvey). C’était suite à la faute technique de D.J. Stephens. Non seulement la défense mancelle n’a pas commis beaucoup de fautes (11) mais elle n’a donné que 2 lancers-francs aux Sharks (manqués par Jerel Blassingame). En comparaison, les 19 fautes antiboises ont permis aux Sarthois de tenter 22 lancers-francs pour 17 réussites.

 

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. COBBS
  • 4
  • 4
  • 3
  • 6

A. EITO
  • 9
  • 3
  • 3
  • 13

Y. FALL
  • 5
  • 2
  • 0
  • 4

M. NZITA
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0

M. RILEY
  • 20
  • 7
  • 6
  • 27

D. STEPHENS
  • 14
  • 4
  • 3
  • 15

T. TARPEY
  • 15
  • 6
  • 4
  • 21

R. TRAVIS
  • 15
  • 4
  • 2
  • 18

W. YEGUETE
  • 9
  • 11
  • 2
  • 18

J. ZERO
  • 0
  • 1
  • 1
  • 1

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 93
  • 44
  • 24
  • 125


  • AntibesAntibes
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. BLASSINGAME
  • 0
  • 1
  • 8
  • -1

N. DIARRA
  • 4
  • 7
  • 1
  • 10

T. HARVEY
  • 14
  • 3
  • 1
  • 10

I. MAYEMBO
  • 2
  • 0
  • 0
  • 2

R. PRADINES
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

V. SANFORD
  • 14
  • 2
  • 3
  • 7

S. SMITH
  • 10
  • 4
  • 0
  • 9

T. WISCART-GOETZ
  • 2
  • 0
  • 0
  • 1

M. YAROU
  • 12
  • 6
  • 0
  • 15

F. ZERBO
  • 4
  • 2
  • 1
  • 3

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 62
  • 28
  • 14
  • 59

Eric Bartecheky

On pouvait s’attendre à un match particulier des deux côtés du terrain. Cela a été compliqué pour nous après la Leaders Cup avec les blessures de Chris Lofton, Wilfried Yeguete, et donc un effectif réduit à l’entraînement puis Terry Tarpey qui ne s’est pas entraîné par la suite.

Antibes était dans la même configuration. On avait 8 joueurs professionnels et eux 7.

On a bien débuté le match, on a été juste coupable d’un relâchement dans le deuxième quart temps. En seconde mi-temps, on a haussé le ton et ils ont craqué.

Perdre à Chalon n’était pas déshonorant car ils avaient un groupe de 11 professionnels mais c’était la manière qui n’était pas la bonne. C’est notre plus gros regret.

On se devait ce soir d’être différents sur le terrain. On a été mieux dans l’esprit même si beaucoup de choses n’étaient pas au niveau qu’on attendait.

On savait qu’on allait devoir bricoler vu l’effectif mais ça s’est bien organisé. Justin Cobbs a été malade ces deux derniers jours et n’était pas au meilleur de sa forme. On a fait jouer DJ Stephens au poste 3. Les joueurs ont bien pris le relais. Avec 8 joueurs, on a différentes possibilités. Des fois, ce sont des complications mais ça peut être un atout face à un certain contexte.

On a encore énormément de choses à mettre en place. L’équipe d’Antibes étaient amoindrie, on aura d’autres équipes qui seront elles complètes. Avec le retour de Chris Lofton, on va pouvoir continuer à travailler et progresser. L’équipe la semaine dernière a été consciente qu’elle n’avait pas eu la bonne attitude et ils ont eu une bonne capacité de réaction.

Mykal Riley

L’équipe a bien réagi après le mauvais match de la semaine dernière. On a bien défendu, on a fait une bonne semaine à l’entraînement, on a eu la bonne réaction. Quand on joue bien en défense, l’attaque vient toute seule. Nous avons eu un bon état d’esprit, chacun a partagé la balle, tout le monde a fait un bon match. C’est bon pour la confiance, chacun s’est senti concerné.

Julien Espinosa

Notre défaite n’est pas difficile à expliquer. On tient difficilement et après on explose. C’est difficile physiquement mais on fait aussi des erreurs techniques et tactiques qu’on ne faisait pas en première mi-temps. Après, la digue cède et Le Mans est en euphorie. Quand on est en situation difficile on fait des erreurs proches de nos limites actuelles. On doit analyser ce qu’on a fait dans le 4e quart temps pour limiter ce genre de mauvais scenarios. On a deux postes sur 3 qui ne sont pas remplacés. Indépendamment des problèmes structurels, il faut voir ce qui a été défaillant. On avait ciblé Justin Cobbs et Youssoupha Fall. On a bien défendu dans un premier temps mais on n’était pas équipé pour jouer 40 minutes. Il y a eu un quart temps de trop. Même si Chris Lofton n’était pas là, ils ont un bon jeu collectif.

Vincent Sanford

On n’a pas d’excuse. On a perdu des balles, on a eu des shoots faciles mais on a eu des manques. On fait des erreurs qu’on paye cash. On pouvait faire mieux et ne pas accepter la façon dont on a perdu. On aurait dû mieux exécuter les consignes. On doit continuer à travailler pour progresser. L’équipe du Mans est dans le top 3 du championnat. On a tenu Justin Cobbs et Youssoupha Fall mais il y a d’autres joueurs qui ont pris le relais.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr