Jeep ELITE - 2017/2018 - 17ème journée
lundi 22 janvier - 20:45

Dijon

82

       

72




21 - 21  |  19 - 23  |  21 - 12  |  21 - 16

Le Mans

De toutes les équipes en route pour la Leaders Cup, seul le Limoges CSP s’est incliné à Dijon. Les Manceaux seraient donc bien inspirés d’imiter Bourg-en-Bresse, Monaco et Strasbourg qui s’y sont imposés. Pour y parvenir, les joueurs d’Eric Bartecheky devront s’appuyer sur leur défense, la meilleure de Pro A. En effet, quand les Dijonnais ont été contenus à moins de 75 points depuis le début de l’exercice, ils ont été battus alors qu’ils ont gagné à chaque fois qu’ils en marquaient plus. Il leur faudra donc contenir Ryan Pearson qui voudra se rappeler au bon souvenir du club sarthois qu’il a fréquenté la saison dernière.

Le contexte :
9ème en 2016, la JDA a rétrogradé l’an dernier (13ème) en n’assurant son maintien que lors de la 33ème journée. Axel Julien, Jacques Alingue et le coach Laurent Legname étaient déjà là en 2015-2016 quand Dijon avait frôlé la qualification pour les playoffs. Avec une équipe un peu plus offensive (77,5 points marqués) que sa devancière (73,1), le club bourguignon a les moyens de se mêler à la lutte pour le Grand 8 du printemps. Ce serait une belle récompense pour l’équipe ayant la moyenne d’âge la plus jeune de l’élite et ne comptant aucun trentenaire.
Les joueurs de Laurent Legname occupent la 10ème place du classement de Pro A avec un bilan de 7 succès et 9 revers en compagnie de la meute composée de Antibes, Châlons-Reims, Le Portel, Levallois et Pau-Lacq-Orthez. Pour sa part, le MSB est 2ème avec 11 matchs gagnés sur 16.
Lors de la dernière journée, les Dijonnais ont baissé pavillon chez eux face à Strasbourg (65-77) malgré les efforts de Ryan Pearson (16 points) et de Valentin Bigote et Rasheed Sulaimon (13 chacun).
De leur côté, les Manceaux ont dominé Châlons-Reims (90-84) dans le sillage d’un épatant Youss Fall (24 points et 14 rebonds) bien aidé par Romeo Travis (15 points), Justin Cobbs (14) et Chris Lofton (11).
Au classement des attaques, les Sarthois pointent au 11ème rang avec 77,1 points marqués et ont la meilleure défense (70,9 points encaissés). Quant aux Dijonnais, ils ont la 10ème attaque (77,5) et la 9ème défense (78,3).

Les joueurs de base de la JDA :
Arrivé à Dijon en 2015 après 2 saisons à Hyères-Toulon où il a débuté sa carrière de coach, Laurent Legname a conduit la JDA à une superbe neuvième place d’entrée. Les exercices suivants ont été à peine moins bons (13ème puis 12ème). Contraint, pour des raisons budgétaires, à tenter des paris, il s’en sort plutôt bien entre rookies et joueurs en devenir ou revanchards.
All-Star en décembre 2016, le meneur titulaire Axel Julien (1,85 m, 25 ans) a encore une belle marge de progression. Capitaine de la JDA, il réalise la meilleure saison de sa carrière commencée avec Hyères-Toulon (7,1 points, 2,5 rebonds et 4,8 passes pour une évaluation de 9,4). Face à Boulazac, il s’est offert un inattendu double-double (14 points et 10 passes.
J.J. Frazier (1,78 m, 22 ans) vivait sa première expérience professionnelle en Bourgogne. Il a été écarté en fin de semaine (8,2 points, 2,3 rebonds et 2,6 passes).
MVP de la 7ème journée, l’arrière américano-nigérian Rasheed Sulaimon (1,93 m, 23 ans) est un dynamiteur de défense et un catalyseur de groupe. Sa saute d’humeur envers un arbitre à Bourg-en-Bresse lui a valu 3 matchs de suspension. Pour son retour, Sheed a étalé toute sa classe face à Levallois (21 points, 9 rebonds et 5 passes). Agressif vers le panier et disposant d’une grande confiance en lui, il passe rarement au travers d’un match (14,3 points, 2,8 rebonds et 3,1 passes)
Champion de Finlande 2017 avec Joensuun Kataja, l’ailier Rion Brown (1,98 m, 26 ans) a croisé la route du MSB la saison dernière en Ligue des Champions. Absent à l’aller, il avait compilé 10 points, 9 rebonds et 6 passes lors du match retour à Antarès perdu par les Sarthois (57-74). Dans la compétition européenne, il avait pris feu contre Rishon Le Zion en totalisant 40 points. En Pro A cette saison, il est monté à 22 à Toulon (11,4 points, 3,8 rebonds et 1,3 passe.
L’an passé, Valentin Bigote (1,96 m, 26 ans) a réalisé une saison référence en Pro B avec Nantes en étant le meilleur marqueur français de la division pour la deuxième année consécutive (15,4 points). En échec en 2014-2015 pour sa première vraie saison en Pro A avec Nancy (2,5 points en 6 minutes), il a vraiment franchi le cap de l’élite cette année avec la JDA (9,1 points, 2,8 rebonds et 1,5 passe).
Performant en début de saison dernière avec le MSB, Ryan Pearson (1,98 m, 27 ans) s’est progressivement éteint par la suite, sans doute en raison d’une défense laxiste. Avec Dijon, sa patte gauche fait encore merveille (58,0% aux tirs). Affichant 13,4 points, 2,6 rebonds et 1,4 passe depuis le début de l’exercice, il a tourné à 16,7 points sur les 3 derniers matchs.
Champion de France avec l'Elan Chalon, Abdoulaye Loum (2,09 m, 26 ans, intérieur) est un poste 4 de grande taille, très mobile et capable de marquer à 3-points. Dominant en Espoirs puis prometteur lors de ses débuts pros, il a été un peu plus en difficulté lors des trois dernières saisons dont l’actuelle (3,2 points et 2,3 rebonds).
Après avoir gravi les échelons du professionnalisme avec Souffelweyersheim, l’intérieur Jacques Alingue (2,01 m, 29 ans) a démontré une progression spectaculaire et constante sous le maillot de la JDA Il livre sa meilleure saison (8,3 points, 5,1 rebonds et 1,3 passe).
Sortant tout juste de l'université, le jeune pivot américain Steve Taylor Jr (2,06 m, 24 ans) aspirait à apprendre le métier aux côtés de Jacques Alingué, le plus ancien joueur de la JDA. Ce poste 5/4 assez lourd mais capable de s'écarter semble assimiler vite (5,9 points et 2,8 rebonds). Il vient même de compiler 16 points et 6 à Nanterre juste avant la trêve.

L’effectif du MSB :
1 Mykal Riley (1,98 m, 32 ans, ailier, Américain)
3 Justin Cobbs (1,91 m, 26 ans, meneur, Américain)
4 Chris Lofton (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain)
8 Antoine Eïto (1,86 m, 29 ans, meneur)
10 Mel Esso Essis (1,99 m, 19 ans, ailier)
11 Terry Tarpey (1,96 m, 23 ans, arrière)
15 Wilfried Yeguete (2,01 m, 26 ans, intérieur)
17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière) blessé
19 Youssoupha Fall (2,21 m, 23 ans, pivot)
20 D.J. Stephens (1,98 m, 27 ans, ailier, Américain)
24 Romeo Travis (2,01 m, 33 ans, ailier fort, Américain)
30 Mathieu Nzita (1,84 m, 18 ans, meneur)
Coach : Eric Bartecheky
Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

L'effectif de Dijon :
1 Rasheed Sulaimon (1,93 m, 23 ans, arrière, Nigérian)
2 Gary Berchel (2,03 m, 19 ans, ailier fort)
3 Nicolas Dorez (2,04 m, 18 ans, intérieur)
8 Valentin Bigote (1,96 m, 26 ans, arrière-ailier)
9 Noah Burrell (1,90 m, 20 ans, arrière, Suisse)
10 Jacques Alingue (2,01 m, 29 ans, intérieur)
15 Rion Brown (1,98 m, 26 ans, ailier, Américain)
21 Abdoulaye Loum (2,09 m, 26 ans, intérieur)
24 Ryan Pearson (1,98 m, 27 ans, ailier fort, Américain)
25 Steve Taylor Jr (2,06 m, 24 ans, pivot, Américain)
30 J.J. Frazier (1,78 m, 22 ans, meneur, Américain)
83 Axel Julien (1,85 m, 25 ans, meneur)
Entraîneur : Laurent Legname
Assistant : Frédéric Wiscart-Goetz

Les arbitres de la rencontre :
Mehdi Difallah, Freddy Lepercq et Grégory Dubois

La saison 2016-2017 du MSB :
Pro A : 12ème avec 14 victoires et 20 défaites
Meilleur marqueur : Ryan Pearson 12,2 points
Meilleur rebondeur : Will Yeguete 6,9 rebonds
Meilleur passeur : Giordan Watson 3,4 passes
Playoffs : Non qualifié
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Battu en finale par Nanterre (79-96)
Basketball Champions League : 1er du Groupe B de saison régulière (9 victoires et 5 défaites) – Eliminé en 1/8 de finale par Sassari (63-79 puis 66-68)

La saison 2016-2017 de Dijon :
Pro A : 13ème avec 12 victoires et 22 défaites
Meilleur marqueur : David Holston (13,1 points)
Meilleur rebondeur : Brandon Peterson (6,0 rebonds)
Meilleur passeur : David Holston (6,3 passes)
Playoffs : Non qualifié
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Eliminé en 1/4 de finale par Nanterre (64-84)
Coupe d’Europe : Non qualifié

Les oppositions à Dijon :
En 25 déplacements en Côte-d’Or, le MSB a enregistré 7 victoires et 16 défaites en saison régulière. Par contre, en quarts de finale des playoffs, les Sarthois ont gagné en 2004 et perdu en 2014. La saison dernière, les joueurs d'Alexandre Ménard se sont imposés (74-66) grâce à Giordan Watson (16 points), Olivier Hanlan (12) et Ryan Pearson (11). C’est aussi à Dijon qu'une autre équipe mancelle a inscrit le plus petit total de points sur un match de l'histoire du MSB quand la formation d'Alain Weisz s'était inclinée (40-63) le 14 septembre 1999.

Dijon

#1. Rasheed SULAIMON

34 ans, 193 cm, Arrière

#2. Gary BERCHEL

19 ans, 203 cm, Ailier fort

#3. Nicolas DOREZ

19 ans, 205, Intérieur

#8. Valentin BIGOTE

26 ans, 196 cm, Arrière

#9. Noah BURRELL

21 ans, 190 cm, Arrière

#10. Jacques ALINGUE

30 ans, 201 cm, Ailier fort

#15. Rion BROWN

26 ans, 198 cm, Arrière

#21. Abdoulaye LOUM

27 ans, 209 cm, Ailier fort

#24. Ryan PEARSON

28 ans, 198 cm, Ailier

#25. Steve TAYLOR Jr

25 ans, 206 cm, Ailier fort

#30. J.J. FRAZIER

22 ans, 178 cm, Meneur

#83. Axel JULIEN

25 ans, 185 cm, Meneur

Laurent LEGNAME

Entraineur

Dijon

VS

Le Mans

82

points

72

31/60

tirs

29/54

5/19

3 points

10/24

26/41

2 points

19/30

15/17

lancers-francs

4/6

24

rebonds (off/déf)

29

15

passes décisives

23

97

évaluation

86



Etre battus à Dijon n’était sans doute pas sur la feuille de route des Sarthois. C’était sans compter sur Laurent Legname et ses ouailles qui avaient parfaitement préparé leur affaire et qui gagnent toujours quand ils marquent plus de 75 points. Du coup, les hommes d’Eric Bartecheky se sont empêtrés dans la défense bourguignonne au point d’en perdre leur sang-froid. La disqualification pour deux fautes antisportives de Justin Cobbs au cœur du troisième quart-temps en est l’illustration. Il n’est cependant pas impossible que le coup d’arrêt subi à Dijon ne puisse être bénéfique alors que se profilent les duels contre Nanterre, Monaco et Limoges juste avant la Leaders Cup.

Les Cinq de départ :
MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
Dijon : Axel Julien, Rasheed Sulaimon, Rion Brown, Ryan Pearson et Jacques Alingue

Le Film du match :
1er quart-temps : 21-21
 (21-21).

2ème quart-temps : 23-19
 (44-40).

3ème quart-temps : 12-21
 (56-61).

4ème quart-temps : 16-21
 (72-82).

Le Manceau du match :
En 31 minutes, Terry Tarpey a établi la meilleure évaluation mancelle (16). Pourtant, il n’a marqué que 9 points à 3/7 aux tirs dont 3/5 à 3 points qu’il a agrémentés de 7 rebonds, 3 passes et 1 interception.
 
Le Chiffre du match :
12. Les Sarthois ont manqué d’agressivité offensive. En effet, seulement 12 fautes ont été sifflées aux Dijonnais. Jamais depuis le début de la saison, les joueurs d’Eric Bartecheky n’en avaient provoqué aussi peu. Du coup ils n’ont obtenu que 6 lancers-francs pour 4 réussis. En comparaison, les Bourguignons ont tenté leur chance à 17 reprises sur la ligne de réparation où ils ont inscrit 15 points, soit un différentiel de 11.

 

 

  • DijonDijon
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. ALINGUE
  • 10
  • 6
  • 0
  • 17

V. BIGOTE
  • 6
  • 3
  • 1
  • 9

R. BROWN
  • 15
  • 2
  • 1
  • 16

A. JULIEN
  • 13
  • 4
  • 9
  • 19

A. LOUM
  • 2
  • 3
  • 0
  • 4

R. PEARSON
  • 9
  • 2
  • 2
  • 6

R. SULAIMON
  • 23
  • 1
  • 2
  • 19

S. TAYLOR
  • 4
  • 1
  • 0
  • 5

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 82
  • 24
  • 15
  • 97


  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. COBBS
  • 5
  • 1
  • 5
  • 8

A. EITO
  • 6
  • 0
  • 5
  • 8

Y. FALL
  • 6
  • 3
  • 0
  • 6

C. LOFTON
  • 5
  • 1
  • 4
  • 7

M. RILEY
  • 13
  • 8
  • 1
  • 13

D. STEPHENS
  • 10
  • 1
  • 0
  • 8

T. TARPEY
  • 9
  • 7
  • 3
  • 16

R. TRAVIS
  • 12
  • 1
  • 4
  • 10

W. YEGUETE
  • 6
  • 5
  • 1
  • 10

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0

 

TOTAL
  • 72
  • 29
  • 23
  • 86

Laurent Legname (entraîneur de la JDA Dijon) : "J’avais répété depuis une semaine qu’on devait avoir un seul mot à la bouche : revanche. Pas par rapport aux adversaires mais à nous-mêmes. Montrer que face à des équipes du top 4, 5, qu’on pouvait rivaliser avec eux. Les huit joueurs ont répondu présent. Le Mans est resté dans le match avec une très belle adresse, mais on a proposé quelque chose de cohérent, de fluide. Les joueurs se sont donnés corps et âme. C'est une très belle victoire, il ne faut pas du tout la galvauder."

Eric Bartecheky : "Il y a de la déception, comme après chaque défaite. A la mi-temps, on avait déjà pris trop de points à mon goût. J’ai dit aux joueurs qu’il fallait s’attendre à une deuxième période plus dure, et on a pris deux fois 21 points après… On a été incapable de verrouiller la raquette. Au crédit de Dijon d’avoir durci la défense, mais on n’a pas su trouver les solutions."

Will Yeguete : « Les Dijonnais ont été en confiance tout le match. On a perdu beaucoup trop de balles et la sortie de Justin nous a fait mal. On comptait beaucoup sur lui ce soir ».

Propos recueillis par Le Bien Public

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr