DJ DLSIxième Homme de J8

Écrit par La Direction le .

Outre le bonheur de retrouver le goût de la victoire en allant s'imposer à Levallois,

Levallois - MSB : 76-87itw

Écrit par Damien le .

Youssoupha FALL

Vous étiez sans doute un peu vexés de votre défaite de Chalon et vous avez répondu de la plus belle des manières ?
Oui, un peu. Depuis le match de Chalon on a surtout beaucoup plus travaillé et ce soir ça a payé.

Le fait de démarrer aussi bien vous a aidé à oublier ce non-match, c'était prévu ?
On avait prévu d'être agressif, c'est comme cela que l'on pouvait réussir à faire quelque chose.

Vous faites un gros écart dans le deuxième quart-temps, ce qui est toujours difficile à gérer ensuite pour ne pas trop se relâcher.
C'est la deuxième fois que ça nous arrive après Antibes. On va sans doute revoir ça, pour ne pas mal gérer ce genre de situations, parce que c'est important, surtout que l'on a beaucoup de joueurs d'expérience.

L'absence de Pape-Philippe et l'intégration de Chris Lofton semble bien se gérer.
Pape est absent sur le terrain mais ce matin encore il était avec nous. Il est blessé mais il est toujours avec nous. Chris connaît la maison, il était là il y a 2 ans, donc son intégration se passe bien.

Tu fais une très bonne première mi-temps, par contre tu as été beaucoup moins fringant en deuxième. Tu étais plus ciblé ?
Oui, c'est vrai. C'est quelque chose qu'il faudra que je voie avec les coachs pour que je m'améliore là-dessus. De toute façon, être ciblé c'est quelque chose auquel je m'attends à chaque match, c'est normal aussi.

Éric BARTECHEKY

Un match où vous avez construit l'écart en première mi-temps et que vous avez dû gérer en deuxième.
Oui, déjà on est satisfait de la façon dont on a géré notre match, ce qui n'avait du tout été le cas contre Chalon chez nous. Ça a été beaucoup plus difficile en deuxième mi-temps parce que Levallois a été beaucoup plus agressif sur nos meneurs, mais on se doit de trouver des solutions face à ce type de scénarios plus rapidement, même si je signe de suite pour que nos autres matchs soient comme celui-là.

C'est la réaction que tu attendais ?
Oui, surtout quand on voit la qualité de l'équipe en face. Nous on a gagné 2-3 matchs de peu, eux c'est l'inverse, ils en ont perdu beaucoup de très peu, comme quoi ça se joue à peu de choses. J'étais très vigilant pour ce match, parce que ça n'aurait pas été non plus surprenant de perdre ici.

On a l'impression que Chris joue avec vous depuis des semaines.
Oui, il n'a pris part qu'à 3 entraînements et il montre une sérénité impressionnante. C'est vrai qu'il connaît déjà quelques joueurs, mais c'est quand-même impressionnant de le voir jouer aussi juste avec si peu de temps passé avec l'équipe, et en plus en apportant une qualité de tir.

Tu savais que DJ pouvait sortir ce genre de performance ?
Oui, mais c'est la première fois que l'on peut réellement exploiter cette qualité de son jeu, avec Youss en point de fixation qui focalise les défenses et permet ainsi d'avoir des bonnes positions de tirs extérieurs quand il ressort la balle.

La position de leader, vous y pensez ?
On ne regarde pas ça. Pour le moment, on est concentré sur comment nous améliorer, parce qu'il y a encore beaucoup de choses à améliorer, que ce soit défensivement, comme les tirs à 3 points de Rémi Lesca où on descend sous les écrans et ce n'est pas ce qui est prévu, ou offensivement.

Rémi LESCA (Levallois)

C'est une nouvelle sortie difficile. Est-ce que ça t'inquiète ?
Non, parce que si on jouait 40 minutes normalement ça irait. Là, on encaisse 35 points dans le deuxième quart-temps, et c'est ça qui n'est pas normal, ces coups de moins bien que l'on a régulièrement depuis le début de saison. Il faut qu'on arrive à faire un match complet pour que l'on trouve la solution.

Votre effectif est souvent refait d'un match à l'autre à cause des blessures, c'est perturbant ?
Oui et non, parce qu'on garde quand-même 8-9 joueurs à chaque fois de manière constante. Le souci c'est qu'en plus de cela on fait aussi des erreurs qu'il faut qu'on arrive à arrêter de faire.

Est-ce que le fait de jouer la coupe d'Europe avec deux matchs par semaine n'est pas aussi handicapant puisque que vous avez moins de temps pour travailler ?
Quand on a deux matchs par semaine on dit que ce n'est pas bien parce qu'on n'a pas le temps de s'entraîner et quand on n'en a qu'un on râle parce qu'on manque de rythme, il faut savoir ce que l'on veut. La coupe d'Europe ça donne une expérience unique, mais cette expérience elle ne servira que dans le futur. Après, tout le monde dit que le meilleur moyen de progresser c'est de faire des matchs, il n'y a pas de raison qu'on n'y arrive pas nous aussi.

Frédéric FAUTHOUX (coach Levallois)

Beaucoup de frustration encore ce soir, le deuxième quart-temps plombe votre match ?
Oui, déjà on manque d'armes contre une équipe comme Le Mans qui, en plus, a une adresse ce soir comme ils n'en ont pas eu depuis le début de la saison. Ensuite on donne beaucoup trop de fautes, de lancers francs, faudrait que l'on arrive à faire baisser ça. Je suis très fier du caractère des joueurs, les gars n'ont pas lâché ce soir, alors que beaucoup l'auraient fait je pense.

Il y a des urgences en manière de changement d'effectif ?
Je ne suis pas seul décisionnaire, mais je pense qu'il faudra un joueur supplémentaire, oui. Quand on part sur un projet jeune ce n'est jamais évident. Ils jouent beaucoup, ils apprennent beaucoup, mais apprendre dans la défaite c'est dur. Je pense que l'on a raté des opportunités en début de saison qui nous auraient donné ce brin de confiance qui manque maintenant. On est dans une spirale négative : 3-4 fois on a le ballon qui nous échappe et qui retombe dans les mains de l'adversaire. Ce soir y'a un joueur qui nous fait un 5 sur 6 à 3 points, j'attends le soir où il va le refaire... mais bon je le redis, je suis très satisfait de l'état d'esprit des gars ce soir.

Boris prend le match en main en deuxième mi-temps, c'était une nécessité absolue ?
On avait ciblé que leurs postes 4 ne défendaient pas très bien en situation de post-up, alors on essaye d'appuyer sur les faiblesses de l'adversaire. Et puis Boris c'est quand-même un joueur de basket, quand les autres tirent un peu la langue il faut qu'il prenne des responsabilités, ce qu'il a superbement fait ce soir.

Equipes

Compétitions